vendredi 9 mars 2018

Faire une fois par jour quelque chose qui nous fait peur

Bonjour !

Quand je suis allée au boulot ce matin, c'est ce qu'une des personnes avec qui je travaille m'a dit : il a lu un jour une phrase qui disait que nous devons faire une fois par jour quelque chose qui nous fait peur. Moi, ce qui me fait peur, c'est d'écrire cet article. Parce que c'est un article déprime, vous voyez. Pas que j'ai peur de vous enquiquiner – si vous n'êtes pas contents vous n'avez qu'à vous carapater loin d'ici – mais écrire signifie aussi parler avec moi-même, prendre conscience, accepter, et ça, ça m'emmerde. Alors que dans le fond il n'y a rien de bien grave. Aucune vraie raison de déprimer, aucune vraie raison pour que ça n'aille pas. Mais voilà, ça ne va pas trop. Ça fait plusieurs semaines que je voudrais écrire cet article, et que je n'y parviens pas. Alors je vais faire la chose qui me fait peur du jour et je vais l'écrire, le publier, et voir ce qu'il se passe.

En fait, même si je n'ai aucune vraie raison pour que ça n'aille pas trop, je ne peux pas vraiment me mentir... il y a des signes, des trucs qui se dérèglent. Par exemple, je perds des trucs. Or, je perds rarement vraiment des trucs. Bien sûr il m'arrive de chercher la télécommande dans le salon quand elle est dans la cuisine, mon téléphone dans mon sac quand je l'en ai sorti, ce genre de choses, mais vraiment perdre quelque chose, ça ne m'arrive jamais. Mais ces derniers mois j'ai perdu un bonnet dans un bus, un bracelet en enlevant ma veste (retrouvé depuis), la bague de ma grand-mère (irrémédiablement perdue, sans doute sans la rue) ; je fais aussi tomber des trucs. J'ai un téléphone portable depuis que j'ai quatorze ans, je crois : jamais il n'avait eu de rayure. Pas la moindre. Et voilà qu'il subit une rayure, puis que je le fais tomber dans la rue. Ce matin encore j'ai fait tomber ma bouteille en verre sur le carrelage tandis que j'essayais de la mettre dans une poche de mon sac. J'ai déjà fait tomber de la vaisselle dans ma vie, évidemment, mais ça ajouté au reste... j'ai l'impression d'oublier de faire des choses, aussi, d'être un peu à l'Ouest. Tout se délite. Et pendant la journée, sans m'en rendre compte, je serre la mâchoire et ma langue pousse contre mes dents, les déplaces. Je le sais parce que j'ai un appareil à mettre la nuit, donc je sens que ça serre. Et je ne sais pas d'où ça vient, tout ça, ou plutôt... je sais que ça ne vient pas de l'extérieur.

Ça vient de moi, en fait. Plus je sens que ça se délite et plus j'essaye de reprendre les choses en mains en me contrôlant, en me disant "ça, je t'interdis, fallait y penser avant" (je me parle vraiment comme ça dans ma tête, un psy passerait du bon temps avec moi xD), ou "il faut que..." ou "je dois...". Et bien sûr plus j'essaye de me contrôler plus ça se délite, parce que mon surmoi, le petit bonhomme qui gère la justice dans mon tribunal intérieur, essaye de prendre un contrôle qui ne lui appartient tout simplement pas, et maltraite l'accusé au lieu de lui filer un coup de main (c'est quand même ballot c't'affaire). C'est un peu un cercle vicieux. Et, évidemment, quand je dépasse la ligne fixée par moi-même ça ne va pas du tout, je culpabilise, je me dis "t'es vraiment trop bête" et je me dis "je t'autoriserai à faire ça quand tu arrêteras de faire tel truc". C'est un peu malsain tout ça, nous sommes bien d'accord. C'est un peu comme si je m'enfermais toute seule dans une prison dans moi-même. Du coup je me dis que ça ira mieux plus tard, dans quelques mois ou l'année prochaine, je m'invente un futur, un monde imaginaire, fictif, qui n'a pas la moindre chance d'arriver, mais un univers que je contrôle... jusqu'au moment où le temps de ce futur va arriver et que, bien sûr, rien ne se passera comme prévu malgré les nombreux scenarii. Quand le plus simple serait de me concentrer sur maintenant, sur moi-même, et sur les ordres en "il faut que" que je me dis à moi-même.

C'est tout.

Source photo – pougnol

4 commentaires:

  1. Bon courage dans cette mauvaise passe. Essaye de retrouver confiance en toi :) Je t'envoie tout mon soutien même si on ne se connaît pas :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi je t'envoie mon soutien, et t'embrasse fort !
    Sable

    RépondreSupprimer