samedi 3 février 2018

Mémoires et symboles

Bonjour !

Hier je cherchais juste la date de début des Jeux Olympiques d'hiver quand je tombe sur une polémique (encore une...) autour des pulls de l'équipe de ski norvégienne. On peut y voir des runes originaires de la mythologie norvégienne et scandinave, représentant Yggdrasil, l'arbre de vie reliant les neuf mondes, et Tyr, dieu de la guerre juste, symbolisant la bataille et la victoire. Le hic c'est que ces symboles sont aussi liés aux nazis. Les néo-nazi ont repris la rune de l'Yggdrasil pour symboliser la vie, et Hitler avait repris celle de la victoire. D'où la polémique. Autant je comprends, étant donné l'importance de Hitler dans notre Histoire, que l'on soit un peu sensible et que l'on s'exclame... autant je ne comprends pas que l'on ne développe pas une vraie réflexion autour de ce dont on veut se souvenir, et de ce que l'on fait de l'héritage nazi.

Cette polémique pose deux questions : la première celle de savoir jusqu'où on va ; la deuxième celle de savoir ce que l'on fait des symboles d'autres cultures qui ont été abîmés par Hitler (comme la svastika).

Jusqu'où on va ? Comme le faisait remarquer un commentateur d'un article, avec un exemple délicieusement extrême comme je les aime :  que fait-on de l'allemand ? L'Allemagne nazie parlait allemand. Hitler parlait allemand. Que fait-on de l'allemand ? On interdit de l'apprendre dans nos écoles parce que c'était une langue employée par Hitler ? On interdit aux Allemands de la parler ? Soyons sérieux... Se pose donc la question de savoir jusqu'où l'on va, où est-ce que l'on pose la limite des choses prises par les nazis que l'on accepte ou pas. Les marques qui ont construit leurs uniformes ? Les marques de leurs voitures ? Jusqu'où l'on va dans la damnatio memoriae (car en un sens il s'agit bien de ça) ?

Surtout, ça pose la question de ce que l'on fait des cultures abîmées. La svastika est connue pour être symbole de bien-être dans l'hindouisme, mais elle a aussi été utilisée par des Grecs de l'Antiquité et un peu partout dans le monde. Ces runes incriminées font partie d'une mythologie bien plus ancienne que le XXème siècle. Les nazis ont volé ces signes (et sans doute d'autres). Si l'on refuse de les utiliser encore alors on les leur laisse. Moi ça me pose un problème. Si on leur laisse ces signes alors on ne répare pas les cultures attaquées par les nazis, on ne les restaure pas dans la mémoire. La svastika devient le symbole des nazis et pas le symbole d'un vol et d'une défiguration perpétré par Hitler qui a déformé un signe pour en changer le sens et la portée. Les nazis, puis les néo-nazis, se sont appropriés ces symboles. Nous, nous n'avons pas le droit de nous les réapproprier et de tenter de les remettre dans leur bon contexte ? De les sauver des mauvaises images auxquelles on les associe ? La mythologie scandinave est-elle si peu puissante, de si peu d'importance, qu'il suffit d'une poignée d'imbéciles pour la piller et la mutiler (car si l'on ne peut plus utiliser certains de ses symboles pour lui faire référence alors elle a été mutilée desdits symboles) ?

L'équipe norvégienne a déclaré qu'elle n'allait pas porter ces pulls. C'est bien dommage. Car, vous voyez, moi par exemple, avant cette histoire je ne savais pas que ces runes avaient été reprises par les nazis puis les néo-nazis de Scandinavie. Alors, avec l'aide du sport, des athlètes les arborant, elles auraient été employées avec justesse : bataille et victoire pour une compétition sportive ça ne me paraît pas hors de sens, surtout considérant toutes les valeurs du sport : respect des règles et de l'adversaire, travail d'équipe, dépassement de soi... Si ces skieurs acceptaient de porter ces runes ils ne seraient pas dégradés eux par l'idéologie nazie : ils porteraient ces symboles dans un bon contexte et ce aux yeux du monde entier et pas seulement en Scandinavie (personnellement, les drapeaux des néo-nazis scandinaves, je ne les ai jamais vus ! par contre, des compétitions sportives internationales, ça, j'en vois !).

Si on est dans une guerre des symboles alors autant ne pas laisser aux néo-nazis l'emploi de ceux-là. Autant ne pas les laisser gagner sur le plan culturel. Autant ne pas leur permettre d'utiliser pour leur idéologie extrêmement contestable une mythologie bien plus ancienne et sans aucun doute plus noble. S'il s'agit d'une guerre des images, d'une guerre culturelle, autant la gagner. Et autant essayer de réparer les cultures égratignées par une poignée (à l'échelle de l'Histoire de la Terre c'est une poignée) d'hommes et de femmes stupides.

Qu'en pensez-vous ?

Source photo – Dale of Norway

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Je suis tellement d'accord avec toi ! Je dirai même que cette polémique donne une forme de pouvoir au nazisme qui n'était pas nécessaire, car finalement, ce n'est pas comme si l'équipe sportive en question était clairement affichée comme nazie ! J'imagine que le patriotisme extrême du nazisme rend tout symbole de patriotisme culturel très ambigü, mais au final, ces runes étaient là avant le nazisme, et comme tu dis, symboles d'une culture vraisemblablement plus noble (et encore, qui sait s'ils étaient pas plus barbares ?) En attendant, je regrette de voir que le devoir de mémoire ne se base que sur épisode d'histoire récente, négative en plus ! J'aurai tellement préféré voir les scandinaves être fiers de leur culture multi-centenaire sans avoir peur d'être vu comme extrémistes... En attendant, j'aime toujours ces symboles car je reste sur ma première impression : ce sont des symboles que j'associe à la Scandinavie, pas au nazisme... Toutefois, je tiens à souligner que la croix gammée a un impact que je qualifierai de plus international et que je lui reconnais une "affiliation" plus nette avec le nazisme à l'échelle internationale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, c'est difficile de dire "plus barbares" parce que comparer deux époques c'est compliqué, c'est pour ça que je compare bien les cultures. Je veux dire... la mythologie c'est toute une cosmogonie, tout un patrimoine, c'est un tout, on peut pas par exemple sortir le dieu de la guerre et dire "regardez c'était barbare" : logique, c'est le dieu de la guerre, c'est pas un tendre !

      Oui, la croix gammée a clairement une portée plus internationale, parce que c'était le premier symbole des nazis. Mais justement, c'est encore plus important de la remettre dans le bon contexte et de s'interroger sur ce que l'on fait d'elle !

      Supprimer