vendredi 30 septembre 2016

Les blogueurs ne sont pas journalistes

Bonjour !

Je dois tout de suite nuancer mon titre, parce qu'il y a des journalistes blogueurs et des blogueurs tenant des blogs à portée journalistique. Cela dit ce n'est pas la majorité, ce sont des cas assez à part, donc je vais me concentrer sur la généralité. En fait, il y a plusieurs jours, j'ai reçu le mail d'un monsieur qui me reprochait entre autre l'amalgame que je faisais dans mon article sur les enfants youtubeurs entre les enfants exploités et les enfants qui faisaient des vidéos par plaisir, me disant que, quand même, en temps qu'aspirante journaliste j'aurais pu faire l'effort d'aller à la source vérifier mes informations. Et c'est là que le bât blesse. Parce que, non seulement je ne suis pas journaliste, mais, en plus, je ne prétends pas en faire sur ce blog. Je réagis ici comme la personne lambda que je suis, étudiante en Histoire de vingt ans à peine, et c'est tout.

Ce débat sur journalistes vs. blogueurs réapparaît de temps en temps sur la blogosphère, sous différents angles comme celui des partenariats, ou la légitimité des blogueurs à parler d'actualité... En fait je crois que la distinction n'est pas tant à faire entre journalistes et non-journalistes qu'entre personnes faisant du journalisme et personnes n'en faisant pas.

Comme je le disais à ce monsieur je ne suis pas journaliste mais, en plus, je ne prétends pas en faire. Mon blog n'a pas une portée informative, éducative, ou de service. Je suis typiquement dans la démarche hyper narcissique d'une fille qui pense que ce qu'elle a à dire peut intéresser les autres tellement c'est génialissimement fantastique. Je réagis ici comme je réagirais dans une discussion avec des amis, dans un café, le métro ou à la fac. Si ça m'arrive de vérifier des informations avant de les inclure dans mon argumentaire, ou d'enrichir mes articles avec des bribes de mes cours d'Histoire, mes articles n'ont pas une portée journalistique. Je ne suis pas journaliste et je ne prétends pas l'être. Je ne prétends ni n'aspire à une objectivité quelconque (qui n'existe pas, la chose s'en rapprochant le plus étant l'honnêteté intellectuelle). J'ai réagi sur les enfants youtubeurs comme je l'aurais fait n'importe où ailleurs, la seule différence c'est que, étant écrit sur internet, ça a plus de portée. Mais le fond du propos est le même : une téléspectatrice lambda qui réagit à ce qu'elle voit et entend.

Maintenant, là où je dis que la différence ne doit pas se faire entre journalistes ou non-journalistes mais entre personnes faisant du journalisme ou n'en faisant pas c'est que... par exemple, quand je vais m'enfermer en studio avec mes camarades pour enregistrer l'émission ce sera à portée informative, de service, avec un expert pour répondre à nos questions : je ne serai pas plus journaliste que là tout de suite mais je ferai du journalisme et donc je devrai (et dois pour la préparer) me plier aux règles du journalisme.

La semaine dernière nous avons eu une première journée de formation en journalisme. Le formateur nous a dit que, quand on est au micro et qu'on affirme quelque chose, on doit l'affirmer parce qu'on le sait, qu'on a des sources pour prouver que ce qu'on dit est vrai : on affirme parce que c'est vrai. Sur un blog (a fortiori un blog "billets d'humeur"), on affirme parce qu'on croit, parce qu'on pense, que telle ou telle solution à un problème donné, par exemple, serait la meilleure. On s'interroge. On propose. Maintenant il y a aussi l'honnêteté intellectuelle et la conscience. Quand je cite mes cours d'Histoire mais que je ne m'en souviens pas parfaitement je le dis. Mais je ne fais pas du journalisme sur ce blog. Je réagis à telle ou telle chose comme une personne lambda. Non seulement je ne suis pas journaliste mais en plus je ne prétends pas exercer cette activité. Mais je peux concevoir que me présenter comme "aspirante journaliste" puisse porter à confusion.

Donc non, quand je vois un reportage à la télé et que je réagis dessus je ne contacte pas les principaux intéressés pour savoir s'ils ont été manipulés par la chaîne ou pas. Je suis une téléspectatrice lambda, je ne mène pas une enquête, stylo en main ; je m'interroge sur ce que je vois, sur des sujets de société la plupart du temps et j'élargis du reportage à la généralité. C'est tout. Voilà...

Qu'en pensez-vous ? (je vais encore perturber Céline avec ma question, désolée :P)
Journalistes ou pas journalistes ?

Source photo – Piotr Saweczko

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Et bien je pense que cette dernière question qui me trouble toujours autant exprime très bien la situation. Puisque tu nous demandes ce que nous en pensons, j’en déduis que tu viens de nous décrire ce que tu penses et non pas ce que tu sais et que tu as vérifié. Généralement, on n’attends pas d’avoir terminé une enquête pour penser, et pour un article de blog c’est évident.

    Mais pour les faits, je dois dire que selon moi il vaut mieux les vérifier, ou utiliser des tournures de phrases claires telles que « je pense que » ou « il me semble que ». Parce qu’énoncer un fait haut et fort comme une vérité (même si l’on sait que sur un blog, tu ne fais que penser) porte à confusion. Si —exemple bidon— tu disais dans un article ‘les éléphants d’Asie sont plus petits que ceux d’Afrique’, j’aimerais bien que tu l’aies vérifié car je vais évidemment le prendre comme une information (je voudrais peut-être la vérifier à mon tour par manque de confiance, mais là n’est pas la question) alors, journaliste ou pas, on ne peut pas raconter n’importe quoi non plus au nom de l’opinion. Une idée et un fait, ce sont deux choses bien différentes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait, une idée et un fait sont différents, et quand dans mon article "l'islam, le christianisme, et la république" j'ai dit des choses dont je n'étais pas trop sûre je l'ai précisé, j'ai dit que c'était à vérifier, parce que je m'en souvenais mal. Et mes phrases sont souvent remplies de "je pense que" et de "je crois que". Si j'écrivais mes articles comme des faits avérés j'aurais un problème de conscience, haha x) En fait, c'est mieux par honnêteté intellectuelle de vérifier quand on énonce un fait, mais là où le journaliste mène l'enquête, un blogueur dit juste ce qu'il pense. Quelqu'un qui aurait voulu écrire quelque chose à portée journalistique sur les enfants youtubeurs à la suite du reportage d'M6 aurait forcément cherché à contacter les personnes vues dans le reportage. Moi je m'interroge comme une simple téléspectatrice. En fait c'est la posture qui est différente, mais, oui, quand on annonce un fait il vaut mieux qu'il soit vérifié, ne serait-ce que par honnêteté intellectuelle, même si on ne produit pas quelque chose de type journalistique.

      Supprimer
  2. Moi j'ai envie de dire que de toute manière le journalisme (le "vrai") se rapproche de plus en plus à un boulot de blogueur ou à la rédaction qu'un ado aurait plagié à 50% sur Wikipédia. Et quand bien même on aurait une plus haute opinion du dur labeur que représente le journalisme, ce terme n'a jamais été synonyme de vérité. Ce n'est pas parce que quelque chose sera dit par un journaliste que ça sera forcément plus vrai.
    Même si on devait comparer deux argumentaires, tous les deux bien documentés, avec des sources, etc... ce n'est pas parce que l'un sera estampillé "journaliste" et l'autre "blogueur" que le premier vaudra forcément plus que le second.
    Et puis, tout le monde donne son avis à tord et à travers. Que ce soit dans la rue, sur twitter, lors d'une réunion de famille ou dans une salle de classe. On le fait comme on respire, parfois même sans s'en rendre compte. Alors qui dit blog, dit forcément avis. Même dans un blog mode, beauté ou que sais-je...

    Je pense juste que ceux qui ne sont pas d'accord avec tes propos ou sont contrariés par ce que tu écrit aiment se "défendre" en te taquinant sur le "aspirante journaliste". C'était déjà le cas quand tu avais cité une blogueuse qui parlait du nouveau "beau" dans le monde de la mode. (en réagissant à un article de journaliste) Elle t'avais dit sur Hellocoton un truc comme "mais c'est vrai que tu es aspirante journaliste, tu dois forcément avoir raison alors" (sur un ton ironique).
    Et donc je me répète : journaliste n'est déjà pas synonyme de vérité.
    Mais tout ça pour dire (et tourner en rond je crois xD) que c'est juste pour t'attaquer qu'on te ressort cette réplique.
    PS: je confirme, tu le dit quand tu ne te souviens pas clairement, tu le dit aussi quand tu as une source. Après moi ton blog me semble clair, je ne l'ai jamais prit pour un fournisseur d'information mais pour un coin de discutions/débat/avis sur des sujets d'actualités ou autres... et quand on n'est pas d'accord avec toi, on a même un bon point :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha c'est pas gentil de dire ça ! Tous les journalistes ne tombent pas dans le buzz à tout prix ! (mais une grande partie, surtout sur les media internet où ce qui compte c'est le clic). Non, ce n'est pas forcément parce qu'un journaliste le dit que c'est vrai, mais c'est parce que c'est vrai qu'un journaliste est censé le dire (ça rate parfois, comme dans les fausses annonces de mort xD).
      Oui et non. Oui tu as raison d'un côté, mais de l'autre le journaliste a peut-être plus de ressources pour vérifier certaines choses. Mais il n'y a pas des savants et des gens intelligents que parmi les journalistes (encore heureux !).
      Oui c'est vrai, même dans un blog mode, mais j'ai pris humeurs parce que c'est ce que je connais le mieux et aussi parce que parfois certaines personnes disent que comme nous ne sommes pas journalistes nous ne pouvons pas parler de sujets de société. Mais effectivement, un blog mode ou beauté est le pendant de la presse féminine.

      Peut-être... apparemment ce monsieur était journaliste, donc la prise d'ascendant psychologique espérée est d'autant plus forte s'il m'attaque sur ça (oui, je me fais attaquer et j'essaye de dépiauter ça en psychologue de comptoir, tout est normal xD). Je m'en souviens pas du tout de ça x) Sérieux ? Ben merde... comment ça se fait que je m'en souviens pas... le nouveau beau ? C'est-à-dire ? C'était y'a longtemps ? Oh lala le trou ! Je m'en souviens pas du tout du tout DU TOUT xD
      Non, journaliste n'est pas synonyme de vérité mais je me répète (héhé :P) : c'est pas parce qu'un journaliste le dit que c'est vrai mais c'est parce que c'est vrai qu'un journaliste le dit (en principe).
      PS : je pense que si parce qu'il n'y a pas confusion c'est parce que tu viens de la blogosphère, donc tu connais le principe. On a beau dire que les blogs sont à la mode il y a beaucoup de personnes qui nous regarderaient avec de grands yeux si on disait "blogosphère" et je pense que la confusion avec "aspirante journaliste", si elle existe, vient de personnes qui tombent sur mon blog au détour d'un lien Google et qui ne lisent qu'un seul article.
      Oui, y'a un bon point quand on n'est pas d'accord ! Et au bout de trente bons points y'a une image, et au bout de cent images un gâteau au chocolat et au bout de trente gâteaux au chocolat... euh... je sais pas. x)

      Supprimer
    2. T'as dit les mots magiques :chocolat. (bon okay, ça ne fait qu'un mot) Mais du coup je zappe tout le reste pour ne répondre qu'à cette partie xD
      Sachant que je n'ai été en désaccord avec toi qu'une seule fois en (je crois) un peu plus d'un an à te suivre, j'ai le temps de mourir avant d'avoir mon gâteau au chocolat :O

      Supprimer
    3. Ben oui mais c'est le jeu ma pauvre lucette x) Puis en plus avec seulement 268 articles, même si t'étais en désaccord tout le temps, je suis pas sûre que t'aurais eu ton gâteau x)

      Supprimer
  3. Hello ! Sujet plus qu'intéressant !
    Je pense que le blog et le journalisme sont très différents. Je suis d'accord avec toi quand tu écris qu'un blog est plus dans le ressenti et dans l'interrogation mais tout dépend de la visée du blog.
    Par exemple :
    une blogueuse mode ou beauté qui donne des conseils pour se sentir mieux dans sa peau ce n'est pas la même chose que Jeremstar (à la base, c'est un blogueur) qui veut donner des scoops sur une personnalité de téléréalité.
    Dans le cas de Jeremstar, par exemple (je n'aime pas particulièrement son travail et j'ai un peu honte de la référence...), je pense qu'il y a une certaine rigueur journalistique à adopter.

    Je pense que la difficulté de la question vient du fait que le blog est un monde désormais très fragmenté et qu'il tend parfois à concurrencer certains papiers journalistiques. Pour le meilleur ou pour le pire, je ne sais pas.
    Qu'est-ce que tu en penses ? J'aimerais bien avoir ton avis sur la question !

    Bisous,
    Oihana
    http://nanastudies.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, effectivement, ça dépend de la visée du blog, et c'est pour ça que je ne fais pas la différence entre journaliste et non-journaliste mais entre personne en faisant et personne n'en faisant pas et que dès le début de l'article je mets à part les blogueurs ayant une portée journalistique :)

      Je ne sais pas si les blogs essayent de concurrencer les journalistes... Je crois que ce n'est pas vraiment possible... enfin... on a l'impression que les blogs sont à la mode, etc., mais en fait l'écrasante majorité des internautes ne les lisent pas et ne savent même pas ce que c'est ou ont en référence les blogs Skyrock "kikoo lol my siiisteur bestàh sistàh wesh" etc. Comme un truc de gamin, un journal intime à ciel ouvert... même les blogueurs mode, beauté, automobile, qui donnent un avis sur un produit, donc font des tests, des revues, avec les mêmes choses à tester que les journalistes ne les concurrencent pas même s'ils sont lus... la presse féminine n'est pas morte : les magazines continuent de sortir, et les émissions TV sur les voitures continuent de faire de l'audience. Je pense qu'il y a de la place pour tout le monde.

      Supprimer
  4. *Sort ses crocs millimètres par millimètre*
    Tu as donnée l'expression maîtresse.
    Honnêteté intellectuelle.
    *Amusé* Rien d'autre à ajouter.

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)