jeudi 25 août 2016

Le burkini : à propos de nos réactions

Bonjour !

Le sujet du burkini a été tiré dans tous les sens, de tous les côtés, abordé par à peu près tout le monde, sous les angles des droits des femmes et de la laïcité... J'ai hésité avant de me l'approprier à mon tour. En fait, quand j'ai émergé des Jeux Olympiques pendant lesquels je n'ai absolument pas écouté la radio ni regardé les infos, la polémique avait déjà commencé et j'ai découvert ça comme si je venais d'une autre planète, avec d'autant plus de surprise que je ne m'y attendais pas vraiment... Autant vous le dire tout de suite, puisque ça ne sera pas l'angle principal de mon article : je suis contre l'interdiction du burkini. Mais ce n'est pas cette interdiction que je veux traiter ici. Je veux proposer un autre angle : l'angle de nos réactions à cette tenue de plage, parce que je crois qu'il y a pas mal de choses à dire d'une part, et que d'autre part comme beaucoup de choses ont déjà été dites je ne vois pas trop l'intérêt de faire ce que d'autres ont très bien fait même si, de fait, l'angle de l'interdiction va resurgir dans cet article.

Nos réactions donc... Hier, en commentant plusieurs articles sur cette question du burkini je disais que s'il n'avait pas ce nom de "burkini", qui rappelle la burka et tout le débat qu'il y avait eu, toutes les questions de l'intégration de l'islam en France, il n'y aurait certainement pas eu toute cette polémique. Si on avait simplement présenté ça comme une tenue de surf/plongée avec un bonnet ça aurait été une solution astucieuse pour des femmes musulmanes pratiquantes d'allier et réconcilier leurs foi et convictions et la vie "sociale" des plages. Parce que, de fait, comme le rappelle Kariana dans son article sur le burkini, il n'est pas en soi une tenue religieuse mais simplement le moyen pour des femmes de préserver leur pudeur (religieuse ici), et on n'a pas attendu la problématique religieuse pour faire des maillots de bain couvrants... De ce point de vue, notre réaction face au burkini est conditionnée en partie par tout le contexte actuel d'attentats qui n'aide pas forcément. N'aident pas forcément non plus les personnes qui utilisent le burkini comme revendication politique et le détournent de sa vraie utilité : allier foi et vie "sociale".

Ce matin j'y repensais et je me suis rendue compte d'autre chose. J'ai l'impression que l'on ne traite pas de la même manière des propos extrêmes tenus par un chrétien que par un musulman. Je m'explique. Il y a quelques années, dans Le Petit Journal, une femme chrétienne avait dit que les homosexuels étaient malades, que c'était contre-nature et parfois Christine Boutin tient le même genre de propos, comme le fait que les hommes ne devraient pas se mettre de la crème comme les femmes, etc.... j'ai l'impression que l'on prend ça comme les idées de femmes illuminées qui ont une lecture excessive et extrême de la Bible, et pas comme le message de la Bible. Alors que, quand un musulman tient des propos extrêmes, on a tout de suite plus de facilité à considérer que c'est parce que l'islam répand un message mauvais (la faute aux terroristes qui, franchement, n'aident pas). J'ai l'impression que l'on ne sait pas faire la part des choses. Oui, il y a les revendications d'un islam politique et excessif qui demande la modification de codes français (comme cette histoire d'horaires non mixes de piscine (quoique des femmes non musulmanes pourraient s'y rendre) ou de salle réservée aux femmes dans une auto-école). Mais il y a aussi des choses qui n'ont rien à voir (en premier lieu) avec la politique.

Les femmes qui portent le burkini pour autre chose que de la provocation ne demandent rien à personne. Elles ne demandent pas à ce que toutes les femmes portent un burkini, ni à ce qu'il y ait des plages réservées aux femmes : elles s'adaptent elles, leur corps, duquel elles peuvent faire ce qu'elles veulent.

Une autre explication de nos réactions pourrait être notre côté un peu universaliste, à l'image d'une phrase de Raphaël Enthoven rapportée par Janis (peut-être sortie de son contexte : je n'ai pas cherché la chronique ou le texte dans lequel elle était) : "Les partisans du burkini défendent-ils, au nom de la tolérance qu’ils invoquent, le port du string sur les plages saoudiennes ?". Je trouve que là, franchement, il exagère, Raphaël Enthoven. Il exagère parce que d'une part on ne peut pas comparer une république laïque à une monarchie religieuse (tirant sur l'extrême), et parce que l'Arabie Saoudite n'a rien à faire dans notre débat. Il y a, mine de rien, dans cette phrase, un jugement sur l'Arabie Saoudite alors que ce n'est pas le sujet... c'est problématique (si vous êtes intéressés par l'Arabie Saoudite il y a un reportage dans le National Geographic de Février 2016 et qui depuis le temps doit avoir été mis sur leur site).

Edit 10h07 : j'ai trouvé la chronique de Raphaël Enthoven et ça me rassure un peu !

Cette idée universaliste, un peu chauvine, qui voudrait que, puisque les femmes ont le droit de se dévêtir en France, alors elles devraient toutes le faire. J'entends des gens arguer "ces femmes n'ont pas à nous imposer une façon de s'habiller" alors même que, en interdisant le burkini, c'est ce que les autorités se proposent de faire au nom de la liberté. Hmm hmm. Mais encore ? Soyons sérieux. Une femme, puisqu'elle a le droit de se dévêtir sur les plages, doit le faire ? Dans ce cas ce n'est pas un droit, c'est une obligation. Personnellement (et je suis athée donc la religion n'a rien à voir là-dedans), ce droit de me dévêtir, je n'en dispose pas. Alors quoi ? Quand je vais aller en jupe longue sur une plage on va me demander de me mettre en sous-vêtements ? Soyons sérieux. Il n'y a pas qu'une façon d'exprimer sa liberté corporelle : certains se font des tatouages, d'autres se mettent topless sur les plages, et d'autres se camouflent parce qu'elles ne s'aiment ou ne veulent pas qu'on les reluquent et, franchement, je ne vois pas le problème. Certes, il y a certainement des femmes qui sont forcées à porter le burkini, mais de là à généraliser il ne faudrait pas exagérer... L'universalisme est un défaut.

Le troisième angle d'analyse de nos réactions face au burkini est celui du féminisme ou devrais-je dire des féminismes. Certains courant semblent absolument vouloir – et ça rejoint un peu l'idée précédente – dévêtir des femmes sous prétexte qu'elles ont le droit et que si elles se cachent c'est forcément qu'elles y sont obligées. La religion peut même être sortie de l'équation puisque des femmes non musulmanes rencontrent des problèmes : comme cette amie dont l'ex trouvait qu'une jupe juste au-dessus du genou était trop courte. Comme si la taille de la jupe signifiait le degré de soumission de la femme qui la porte. C'est idiot. Je porte des jupes longues parce que j'aime ça, pas parce que ma famille ou mon petit-copain (que je n'ai pas d'ailleurs) ne veulent pas que je montre mes jambes...

Dois-je rappeler que, il n'y a pas si longtemps, les femmes se baignaient en robe et que les premiers maillots de bain épousant les formes du corps (sans montrer un gramme de peau/jambe cependant) ont fait scandale ? Dois-je rappeler que, encore aujourd'hui, un certain nombre de femmes ne va pas sur les plages parce qu'elles ne veulent pas avoir l'impression d'être reluquées sous toutes les coutures et vivent cela mal ? Où sont passées les libertés individuelles ?

On a aussi abordé la laïcité et je me suis rendue compte que certains n'ont pas compris ce que c'était alors je me contenterais de rappeler que la laïcité ce n'est pas gommer tous les signes religieux d'une société mais permette à chacun d'exercer sa religion dans la paix et la sérénité. Sinon, autant raser tout de suite les lieux de culte, qui sont quand même les plus imposantes marques de religion dans le paysage.

Je crois que, dans ce débat, faire la part des choses entre l'islam politique et des femmes qui essayent simplement d'allier leur foi et les loisirs de plage en France ne ferait pas de mal et serait vraiment bien. Non, toutes les femmes qui portent le burkini ne disent pas "regardez ! je suis musulmane et bientôt vous serez tous forcés de porter vous aussi un burkini". Non, toutes les femmes portant un burkini en France n'y sont pas forcées. Oui, elles ont aussi le droit de choisir ce qu'elles veulent faire avec leur corps et à qui elles veulent le montrer. Au lieu de tomber dans des divisions comme le veut l'Etat Islamique est-ce qu'on ne pourrait pas juste essayer de prendre un peu de hauteur, de se décoller des images que l'on a de l'islam ?

Evidemment l'islam n'est pas aidé par les terroristes, par le fait qu'il vient d'une autre région du monde et que l'on considère mieux le christianisme, ici depuis plus longtemps, ni par le fait qu'il n'y a pas, comme dans l'Eglise chrétienne, une hiérarchie stricte. Le fait que chaque imam puisse y aller de son interprétation, différente de celle de ses confrères, n'aide pas les non-croyants à comprendre la ligne alors que l'Eglise n'en a qu'une seule : celle du pape. Mais est-ce que la paix, est-ce que le vivre-ensemble, la fraternité, ne valent pas que l'on fasse un petit effort pour se comprendre mutuellement ? Pour s'apprécier peut-être ? pour lutter ensemble contre l'extrémisme ? (je sais, je sais ; dit comme ça c'est un peu naïf et arc-en-ciel en paillettes xD).

Voilà !
J'espère que ce troisième article de suite sur les discriminations et le deuxième de suite sur la religion ne fait pas trop redondant !

Q'en pensez-vous ?

Source photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 commentaires:

  1. Comme toi, j'ai découvert la polémique un peu comme un cheveux sur la soupe. Etant en Italie ces dernières semaines, je n'entendais parlé que des JO quasiment, et un soir aux infos (italiennes), je vois qu'ils parlent de ce fameux "burkini" et de la volonté de Valls de l'interdire. Première réaction : "Quoi ?", puis la seconde : "Mais ils peuvent pas arrêter leurs conneries à la fin ?" XD
    Non sérieusement, moi, ça ne me dérange pas, je ne suis pas choquée. En fait, quand on ne voit que les yeux, ça pourrait me gêner un peu, mais sinon je n'en fait pas une maladie ! Surtout que, comme je le dis souvent, nos sœurs à nous dans les couvent, elles sont pas voilées peut être ?
    Tant que chacun respecte l'autre et n'emmerde les autres, ça va !(oui je suis très bisounours XD)

    De lire ton article est intéressant, et je suis toujours contente de voir des points similaires avec ce que je pense =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ! Les bonnes soeurs sont voilées ! Mais on ne dit rien parce que c'est le christianisme et que comme c'est dans les couvents on ne le voit pas... Pas vu pas pris x)

      Oui, voilà ! Après c'est sûr que dans les pays où c'est une obligation c'est problématique mais ce n'est pas la tenue qui est un problème en soit : c'est l'obligation que l'on a de la porter ou non...

      Ravie que ça te convienne ! :)
      Et bonne rentrée :)

      Supprimer
  2. Bon, je dirais que de tous les articles que j'ai pu lire ces derniers jours, je pense que le tien est celui qui a l'argumentation qui tient le plus la route.

    Ce qui me gène le plus dans cette polémique, c'est le tournant que nous sommes en train de prendre. Interdire à quelqu'un d'aller à la plage parce qu'il ne veut pas se mettre à poil (ou presque parce que, franchement, c'est ça le bikini) pour une raison X ou Y me fait gerber. Et ce week-end je me suis prise le bec avec quelqu'un parce que c'est exactement les propos qu'elle tenait ! (Et oui, c'est bien une femme qui tenait ces propos)

    Et,en effet, je pense aussi que nous sommes très tendus sur le sujet à cause de tout ce qu'il y a derrière en ce moment et que ça sous-tend cet islam radical et des attentats que l'on se prend dans la tronche depuis plusieurs mois. Si on ajoute à cela les élections qui approchent, le sujet est explosif !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :)

      Surtout que, à côté de ça, aux JO au beach volley les Egyptiennes étaient voilées... (d'ailleurs ça me fait penser que c'était la première image que je voulais mettre ! je vais la changer !)
      On l'oublie souvent mais les femmes aussi assimilent les discours sous-jacents de la société !

      A chaque fois que quelque chose tourne autour de l'islam on prend ça comme une provocation, comme si les musulmans voulaient nous envahir... et effectivement, le fait que l'on soit en année électorale et qu'on doive encore subir les débats sur l'identité nationale ne fait qu'empirer les choses !

      Supprimer
  3. *Sourire* Tu résumes assez bien les problématiques.
    Je préfère de loin les faits aux opinions dans certains cas. (Mon côté reptile feignant, je suppose. :D)
    Qu'elle a été la réaction du conseil d'état?
    Elle résume tout, à mes yeux.
    J'aurai trop à dire sur le sujet. :)





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, elle dit tout, mais y'en a qui ne veulent pas retiré leurs arrêtés et proposent même une loi... on marche sur la tête !

      Supprimer
    2. Du tout: l'on est en plein cœur du véritable problème.
      Tu crois vraiment que ce qui intéresse les personnes en question est de légiférer?
      Réfléchis.

      Supprimer
    3. Evidemment que non puisque le combat est perdu d'avance pour eux puisqu'un haut Conseil a déjà donné son avis. Mais on est en année présidentielle et on va nous ressortir le débat sur l'identité nationale !

      Supprimer
    4. Électorale, pas présidentielle.
      Tu as avalée un mot? ;)
      Tu parles légèrement de la plus haute juridiction administrative de France, tu sais?
      Et ça c'est inquiétant. (Pas "un". "Le". ;))

      Pourquoi EUX ont-ils dû intervenir, tandis que ça aurait pu (et dû) se régler à un échelon RÉGIONAL? (Je me trompe peut-être?)

      Pour le "débat", tu as des lois pour ça, et elles sont très claires.
      Si elles ne plaisent pas aux pécores racistes, c'est le même tarif. Dura lex, sed lex, ok?

      Ceux qui évoquent l'identité nationale comme cheval de bataille ignorent généralement complètement de quoi ils parlent.
      (Je ne parle pas pour toi.)

      Une de mes rares intime conviction récente est que leur écrasante majorité ne supporterait pas 1/10ème de ce que ceux qui obtiennent la régularisation de leur situation DOIVENT traverser pour obtenir un malheureux titre de séjour. Je peux me tromper, cela dit.
      Mais j'ai comme un doute, pour le coup.

      Supprimer
    5. Haha, oui, j'ai avalé un mot x) Mais "présidentielle" c'est plus précis que "électorale" parce que ça pourrait être l'élection d'une autre personne que le président.

      On nous vend (enfin, venant de la droite/extrême droite surtout, mais ce sont eux qui sont le plus audibles là-dessus) une identité nationale très blanche et catholique... on se croirait resté bloqué quelques siècles en arrière ! Légèrement flippant !

      Supprimer
    6. Ton expression ne voulait rien dire et frôlait le mot-valise, navré. :D

      La notion de la liberté, de l'égalité, et de la fraternité de certains me laisse passablement pensif, je vais dire ça comme ça, ça vaut mieux pour tout le monde. :)

      Supprimer
  4. J'aime bien la photo que tu as choisi parce que moi, pendant les Jeux Olympiques, j'étais plutôt "choquée" de voir les tenues des volleyeuses de plage. Je me suis demandé : "du coup les hommes sont torses nus avec un mini slip ?" et puis j'ai eu ma réponse. Ces messieurs portaient des t-shirts et bermudas jusqu'aux genoux. On m'explique ? Pourquoi foutre quasi à poil toutes ces volleyeuses alors que chez les hommes on ne voyait pas plus que les mollets et les avant-bras ??
    C'est une petite digression vis à vis de ton article mais dans le fond ça rejoint ce que tu écris et le fond de ma pensée. (Qui est la même) Pourquoi ce besoin de dénuder les femmes ? Pourquoi cette obligation ? Pourquoi si on prend le parti opposé c'est mal vu ? (Y compris vis à vis d'autres femmes comme tu le dis. Impression d'obligation, de ne pas vouloir jouir des droits qu'elles ont gagné, etc...) On a quand même un sérieux problème dans cette société.
    Perso j'ai été touchée par ce débat de Burkini parce que - ayant un look alternatif au quotidien (donc différent de la "norme") - je me suis sentie concernée par ce soucis "d'interdire un certain type de vêtement". Dans quelle direction cela nous mène ? A mon sens, ça ne vaut pas mieux qu'obliger la Burka, car dans un cas comme dans l'autre, la liberté de s'habiller comme on le souhaite disparaît. Et moi j'y tiens particulièrement bordel xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime bien la photo :) Au début j'avais pas mise celle-là mais un commentaire m'a rappelé en en parlant que c'était à elle que j'avais pensé en tout premier donc je l'ai mise :)
      Pour le beach-volley à la limite ça peut se comprendre (ben oui, c'est censé se jouer à la plage). Je suis beaucoup plus mitigé sur le besoin de foutre les filles à moitié à poil en athlé ! Cela dit je me suis aussi dit que les mec devaient être torse nu (allons, les filles aussi ont les yeux baladeurs, y'a pas de raison xD).

      C'est vrai, toujours ce besoin de dénuder les femmes, aussi dans le sport... peut-être parce que le sport à la base n'était pas "prévu" pour les femmes et les femmes qui le pratiquaient étaient mal vues (d'ailleurs le monsieur qui a recréé les JO ne voulaient ni Noirs ni femmes) alors peut-être que les dévêtir à été une manière de dire "ce sont de vraies femmes, ne vous inquiétez pas messieurs" ?

      Tu as tout à fait raison ! Ça ne vaut pas mieux ! Et en un sens c'est même pire parce que les pays qui obligent au port du voile le font en faveur de la religion à laquelle le gouvernement est lié (comme en Arabie Saoudite qui est une monarchie) alors que nous on veut empêcher des femmes se s'habiller comme elles veulent au nom de la liberté. C'est contradictoire là où dans les pays qui obligent la burka il y a peu ou pas de contradiction !

      Supprimer
  5. Navré de ramener mon mufle: Pour l'athlétisme, ça s'explique (partiellement) dans le sens où le système pileux (idem pour les mecs) fait une résistance à l'air, et où chaque dixième de seconde compte, mais à vérifier, je crois qu'il y a un truc de ce genre.

    Un truc pour mettre en perspective nos réactions, quelles qu'elles soient concernant l'affaire: j'ai collé le museau dans des trucs poussiéreux...
    https://www.youtube.com/watch?v=2OjIRLduMko

    Bonne rigolade.
    Un peu d'humour dans ce monde de brutes...
    Et je trouve que la réaction catho se rapproche de la "protection" musulmane.
    Je peux me planter, vous en dites quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais les sprinteurs comme Christophe Lemaître par exemple ne courent pas torse nu et glabre alors que Renelle Lamote court en sous-vêtements...

      Un peu... comme quoi y'en a qui oublient vite que toutes les religions peuvent avoir leurs vexations et leurs tendances extrêmes parce qu'on en entend pas beaucoup des gens prendre cet exemple dans les média actuels...

      Supprimer
    2. L'ONU itself a tranché.
      De façon moins cool que moi. :D

      Supprimer
  6. Oui, oui et oui ! Ça fait du bien lire des avis éclairés :-)

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)