vendredi 8 juillet 2016

Laissez-nous notre enthousiasme !

Bonjour !

Hier soir j'étais contente, très contente. Parce qu'elle a été beaucoup critiquée cette équipe de France. De polémique stupides en questionnements mal placés on a juxtaposé sur ces garçons des enjeux politiques qui n'ont rien à faire dans le sport et que l'on ne superpose pas pour le handball par exemple ou du moins dans une moindre mesure. J'étais contente parce que j'avais envie de leur faire confiance et qu'ils ont réussi. J'étais contente pour eux parce qu'ils ont commencé d'une manière un peu difficile. Contente pour Paul Pogba (qui a malheureusement changé de coiffure :P) qui a enfin marqué alors qu'il essayait depuis longtemps. Contente pour Didier Deschamps qui a pu prouver que mettre l'accent sur le groupe plutôt que de bonnes individualités est une stratégie qui paye. Et contente parce que j'aime bien voir sourire les athlètes quand ils sont contents d'eux (qui a dit que j'étais un coeur de pierre ?). Hier j'étais contente, donc. Et je le suis toujours. Mais quand même, j'ai des choses à dire aux rabats-joies.

Chez Jean-Marc Morandini une dame appelait pour dire que c'était truqué (trop d'enjeux, des émotions allemandes trop spontanées et puissantes pour être fausses... bref, je ne m'étend pas là-dessus (dans les commentaires si vous voulez ;P)). J'ai vu un commentaire sur l'article de Charlie aussi qui sous-entendait en gros qu'il y avait des choses plus sérieuses à penser que le foot, et auquel j'ai d'ailleurs répondu. Alors je voudrais dire, quand même, que ce n'est pas avec ce genre de propos que les Français vont venir à bout de leur réputation de râleurs ;) Laissez-nous notre enthousiasme !

Alors quoi ? Parce que y'a une crise économique, des guerres, des réfugiés, des enfants autistes qui doivent quitter leur propre pays qui ne sait pas les prendre en charge, des animaux maltraités, des sinistrés dans les inondations, du chômage et que sais-je encore on n'a pas le droit de se vider l'esprit ? de penser à autre chose ? Si c'est ça on ne peut plus lire, on ne peut plus bloguer, personne ne doit regarder les championnats d'Europe d'athlétisme, le Tour de France ou les JO. Ben non : on ne peut penser qu'aux choses sérieuses, aux choses graves, aux choses qui nous inquiètent et nous rendent triste ou nous agacent (autrement dit : nous pompent de l'énergie et nous épuisent). Eh bien moi je ne suis pas d'accord ! Je garde mon enthousiasme ! Je garde mon affection pour cette équipe de France, ma tendresse et ma joie.

Ce n'est pas parce que je prends plaisir à regarder le foot et autres compétitions sportives que je ne sais pas que dans le monde ça ne va pas bien. Mais à un moment, ne penser qu'aux choses tristes et sérieuses c'est délétère. Je veux de la naïveté, de l'enthousiasme, et un peu de joie ! Mince à la fin ! Tout ça parce que c'est du foot... je suis presque certaine que si ça avait été du handball on n'aurait pas eu des râleurs, pas comme ça.

Laissez-nous notre enthousiasme, laissez-nous vibrer, laissez-nous sourire, laissez certains crier de joie et klaxonner pendant quarante minutes, laissez-nous attendre impatiemment dimanche soir. Nous sommes plus de dix-neuf millions à avoir regardé le match sur TF1, laissez ces dix-neuf millions de personnes tranquilles. Comme le disait Charlie, je trouve ces garçons attachants et j'ai envie, comme dix-neuf millions de personnes au bas mot, de les voir gagner, eux qu'on a tant critiqués, comme une revanche ! Giroud qui marque en seule réponse des sifflets, ça me va. Pogba qui fait une espèce de révérence pour célébrer son but, ça me va (et qu'on ne me reparle pas du bras d'honneur qui n'en était pas un : j'ai vu la vidéo et franchement on peut lui laisser le bénéfice du doute). Les vingt-trois qui reprennent le "hou"/clapping islandais avec le public à la fin du match, ça me va. Ça me rend enthousiaste et contente alors laissez-moi mon enthousiasme et arrêtez de sous-entendre que je suis une abrutie de me laisser mener par le bout du nez et détourner des vrais problèmes. Je ne demande pas le bout du monde : juste un peu de tendresse et de bienveillance à l'égard de joueurs qui pour certains ont à peu près mon âge et vont – je l'espère – devenir champions d'Europe.

Laissez-nous notre enthousiasme et achetez des bouchons d'oreilles pour dimanche (même si moi je ne crie pas quand y'a but :P).


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Les gens cherchent toujours un moyen de critiquer tout simplement.
    Mais on deviendrait fou (littéralement) si on n'avait pas ces choses qui nous font oublier ce qui va mal autour de nous, si il n'y avait pas ces échappatoires, ces moment de fun, de plaisir et de partage. On sauterait tous d'un pont !
    Alors oui, il se passe pas mal de chose horrible en même temps que cette coupe d'Europe mais je pense qu'on aura largement le temps de se prendre la tête une fois qu'elle sera terminée. Ça n'arrive pas souvent, notre équipe de France ne fait pas souvent des finales non plus, alors OUI ça fait du bien, OUI on a envie d'être "égoïste" en occultant tout le reste un moment et OUI on est heureux pour cette équipe de France qui à montré que du bon pendant cet Euro. Et je suis à 1 milliard pour-cent d'accord avec toi sur le fait que Deschamps à pût prouver que la cohésion d'un groupe était plus efficace que le talent individuel. Que l'esprit d'équipe primait, et avait toute son importance pour faire fonctionner et gagner nos Bleus ! (Dédicace à Benzema, mouahaha) Et CA c'est plus fort que n'importe quels mots, c'est beau et ça fait du bien au coeur.
    Alors oui moi je vis l'Euro chaque jours depuis son commencement en mettant tout le reste de côté parce que ça me fait du bien. Parce que j'aime partager ces moments de joie et de folie et que parfois c'est VITAL d'oublier tout et de se laisser aller.
    Et puis on a la chance que l'Euro se passe dans notre belle France alors je trouve ça bête et stupide de la ramener pour ci et ça. Laissez les gens être heureux, laissez les gens s'amuser et profiter au jour le jour !
    Personnellement j'ai a-do-ré voir notre président de la république pousser de joie son voisin de droite au moment du second but de la France, j'ai a-do-ré le voir faire des selfie dans le publique avec les gens - et tout sourire - puis avec la famille de Gignac par exemple. Ça fait un moment que je le vois en tribune tout sérieux en me disant "vas-y, c'est le moment de péter un coup !" mais il devait attendre qu'on entre en finale pour vraiment s'extasier ^^ Et ça fait aussi du bien.
    Moi ça me met du baume au coeur de voir la France comme ça. Et JUSTEMENT après tout ce qui s'est passé dernièrement, les attentats entre autres, est ce qu'on ne mérite pas de se faire plaisir en regardant l'Euro et en supportant notre pays qui l'organise ? Est ce qu'on avait pas aussi BESOIN de voir nos Bleus atteindre la finale ?
    Moi je leur dit merci, à eux à et tout le staff.

    PS: comment ça tu ne crie pas quand il y a un but ???????!!!!! Ça ne va pas du tout ça xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je dis : les Français sont de râleurs x'D

      Oui ! Ca fait du bien au coeur ! Et c'est pour ça aussi que ça m'agace d'en entendre parler de "héros du match" ! Mais nom d'un p'tit bonhomme en mousse, on n'a pas besoin d'un héros du match puisqu'on a une équipe ! Après il est clair que les individualités aident (Griezmann est un bon joueur, Giroud, Sissoko, Pogba, Matuidi, Lloris et tous les autres aussi) mais de bons joueurs sans cohésion ça ne sert à peu près à rien (cf mon article sur la regrettée coiffure de Pogba).
      Cet Euro a aussi permis de voir des supporters de deux équipes différentes chanter ensemble (les Français ont apparemment fait le clapping avec les Islandais, les supporters espagnols ont défendu le capitaine de l'équipe turque quand il se faisait huer par ses propres compatriotes, les Irlandais ont mis de l'animation...). On peut tous être heureux ensemble même si on n'est de pays différents... pourquoi s'acharner à voir du mal dans cet Euro alors qu'il n'y a (quasiment) que du bien (nan parce que les fautes tactiques et les hooligans bon, voilà).

      Je crois que tu as sorti LE mot qu'il fallait utiliser : VITAL ! :D
      Haha oui ! A chaque fois que y'avait but le réalisateur nous le montrait se lever en applaudissant mais la tête toute morne, genre "je reste digne, je me retiens !" xD

      Ouaip, on en avait besoin !

      Non, je ne crie pas quand y'a but, je sourie juste béatement, je suis très très contente mais je sourie juste béatement, en silence, et je suis contente pour eux (qui a dit que j'avais un coeur froid comme le Pôle Nord (bis) ? :P).

      Supprimer
  2. Garde toujours ton enthousiasme,j'ai toujours tendance à garder l'obus qui va bien dans l'espoir qu'on l'esquivera. :P
    L'enthousiaste, ce moteur de l'espoir. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comme l'espoir fait vivre et que tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir on s'engage dans un cercle vertueux !

      Supprimer

Un petit mot ? :)