mercredi 1 juin 2016

Le retour des portraits #6

Bonjour !

On y est ! Le dernier de l'année et le plus dur aussi. Le moment de la journée. Franchement... qui a un moment de la journée préféré ? En plus les journées ne se ressemblent pas forcément... J'aime bien quand je mange toute seule à la fac mais maintenant je suis en vacances. J'aime bien regarder une série le soir mais je ne regarde pas la télé tous les soirs. J'aime bien écrire mes articles mais je n'écris pas des articles tous les jours... Je n'écris pas mon roman tous les jours non plus. Donc c'est dur...

Et puis finalement, comme on ne change pas une équipe qui gagne, j'ai décidé que j'allais tricher. J'ai déjà tellement triché pour cette série, cette année ou l'année dernière, qu'un peu plus ou un peu moins on ne verra pas la différence ! ;) Alors oui, je vais tricher ! Je ne vais pas choisir un moment de la journée mais je vais choisir un moment de la nuit. Surtout qu'en plus un jour c'est vingt-quatre heures et donc la nuit aussi, voilà, nah !

Donc. Si j'étais un moment du jour déjà ce serait pendant la nuit. Ce serait le moment de la nuit où je me lève pour aller aux toilettes et où je commence à réfléchir. Parfois c'est un peu handicapant parce que je perds des heures de sommeil (ben oui, deux heures à réfléchir c'est deux heures où tu dors pas) (et moi, j'aime dormir) mais parfois je me rendors assez vite et je dois quand même avouer que mes idées de quatre heures du matin sont la plupart du temps de bonnes idées (si, si, si) après il faut que je m'en souvienne (ce qui est plus dur à faire ! :P).

A quatre heures du matin j'ai des éclairs de génie. Je me dis "han ! j'aurais dû faire ça comme plan à mon partiel !" (partiel qui s'est passé il y a deux semaines, donc). J'ai des idées formidables à trois heures du matin aussi. Avant j'ai juste envie de dormir. Mes idées de cinq heures et six heures je les valide aussi, après je suis trop réveillée pour avoir de vrais éclairs et je ne suis plus dans le vrai entre-deux du sommeil et de l'éveil.

Si j'étais un moment du jour, ce serait pendant la nuit, déjà, donc. Et ça serait ce moment, entre trois et cinq heures du matin, où je me lève pour aller aux toilettes et où, de retour dans mon lit plongé dans l'obscurité, mon cerveau se met en marche tout seul sans que je demande rien, juste parce que je réfléchis tout le temps, que je ne sais pas ne pas réfléchir, et que donc, en allant aux toilettes, je me suis suffisamment réveillée pour que mon cerveau se mette en marche. Tout seul.

Je maudit les nuits où je mets des plombes à me rendormir mais ces dernières fois je n'ai que eu de bonnes idées :)

Et vous ? Si vous étiez un moment de la journée (ou de la nuit, vous pouvez tricher vous aussi) ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Oh c'est pas tant de la triche que ça, si ? xD C'est fou comme on se ressemble sur certaines choses. Moi j'allais répondre le moment du coucher, après avoir dit bonne nuit à monsieur Krevette et au chat et que je les entends endormis. Ce moment de la nuit ou je suis complètement seule, confortablement installée dans mon lit et que on cerveau bouillonne sans s'arrêter ! C'est là aussi que j'ai mes meilleures idées, de 00h00 à 3h du matin. C'est comme si le cerveau était dans un "mode" différent de la journée et c'est très agréable parce qu'en plus on est comme "seul au monde". Mais du coup ça m'empêche aussi de dormir, j'arrive pas à mettre ma cervelle sur "off" même les soirs où je suis pourtant très fatiguée, c'est un automatisme. Sauf que je l'ai parfois payé par la suite. Et le plus frustrant c'est de ne pas pouvoir enregistrer ses pensées pour le lendemain matin. Il m'arrive d'oublier des choses, ou même si j'ai les grandes ligne c'est beaucoup moins fluide et inspiré que ce qui m'étais venu la nuit.
    Voilou. Quitte à bloquer sur mon article je viens en lire et en commenter d'autres xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben le contrat c'était "moment préféré de la journée" pas d'un jour, et moi j'ai mis ça la nuit, donc c'est un peu tricher quand même x)
      Oui, un mode différent, juste assez conscient pour réfléchir tout seul parce que l'inconscient (j'allais dire "cette feignasse" mais je préfère pas l'insulter, on sait pas trop comment il pourrait se venger ! xD) peut pas nous faire rêver comme on est réveillé mais en même temps on contrôle pas vraiment nos pensées parce qu'on dort déjà à moitié.
      Tout pareil ! D'ailleurs mes supers plans de dissert' et arguments pour mes partiels je m'en souviens plus vraiment, c'est assez vague... mais je me suis encore fustigée ce matin : j'aurais pu caser le frère du sculpteur Lysippe d'Alexandre le Grand dans ma copie d'Histoire de l'Art sur "qu'est-ce qu'un idéal de beauté ?". Mais en même temps comme les partiels sont passés et que je peux (malheureusement) plus changer mes copies... C'est plus embêtant quand c'est pour mes articles ou mon roman x) Mais pareil, certaines nuits, même si je suis super fatiguée et que je veux que dormir je pense je pense je pense je pense. C'est d'ailleurs les nuits où je suis le plus fatiguée que je pense trop.

      Supprimer
    2. Ah pour ton livre tu ne te relève même pas pour écrire ? Ou sinon, lampe torche sur le front et mini bloc-note mdr.
      Oui ça arrive souvent (même totalement éveillé) de se dire après coup "mince, j'aurais dût parler de ça dans ma copie !". M'enfin je suis bien contente d'en avoir terminé avec les cours x)

      Supprimer
    3. Non, je ne me lève pas, je me dis "super bonne idée ! je vais faire ça" et puis après je m'endors, le matin j'ai que les grandes lignes de l'idée et généralement je réfléchis un peu et je retrouve les détails. Mais c'est pas arrivé avec le poème qui me sert à ouvrir mes chapitres... j'avais tous les vers tout bien, j'ai gardé l'idée générale mais j'ai perdu les rimes, j'ai dû improviser x)
      Oui, même réveillée ! Souvent quand j'ai écrit un peu mon roman, une heure (ou moins) après je me dis "ah, j'aurais dû faire ça, je corrigerai la prochaine fois" ou "oh, j'ai oublié ça" x)

      Supprimer

Un petit mot ? :)