dimanche 20 mars 2016

Au pays où les femmes chantent en silence – Au tour du monde n°3


Bonjour !

Je prends quelques (dizaines de) minutes avant d'aller me coucher pour publier cet article que j'attends de pouvoir écrire depuis plusieurs jours. Etant allée au cinéma cette après-midi c'est chose faite ! En effet, j'attendais d'avoir vu No Land's Song _ dont j'ai entendu parler dans Le Petit Journal _ pour pouvoir en parler ! Mais avant ça j'aimerais vous parler d'un sculpteur états-unien que j'ai découvert par hasard sur un blog espagnol.

Kris Kuksi


Je voguais au hasard sur des blogs en espagnol (que mine de rien je comprenais pas trop mal, la tonne de mots transparents venant en renforts de ma mémoire défaillante :P) quand, tout à coup, je suis tombée sur des sculptures qui m'ont un peu fait penser au baroque, tout en minutie et en détails, vraiment très très impressionnantes. Des choses comme ça :

Dogged Darwinian Denialists ; Kris Kuksi ; voir plus grand
Expulsion ; Kris Kuksi ; voir plus grand
Ces jolies choses sont faites par Kris Kuksi et il y a beaucoup, beaucoup d'autres jolies choses sur son site, y compris des dessins et des peintures. Ses sculptures, il les fait pour certaines choses avec des bibelots et des petits objets récupérés. Dans la rubrique biographie il explique qu'il pense que dans le monde d'aujourd'hui une grande part de l'humanité est souvent frivole et fragile, est conduite en premier par l'avidité et le matérialisme et qu'il espère que son art expose les idées fausses de l'Homme en dévoilant au spectateur un nouveau niveau de connaissance. Mais comme c'est en anglais et que je ne suis pas vraiment très très sûre de ma traduction je vous mets le passage en anglais comme ça les bilingues pourront me corriger si nécessaire : "In personal reflection, Kris feels that in the world today much of mankind is oftentimes frivolous and fragile, being driven primarily by greed and materialism. He hopes that his art exposes the fallacies of Man, unveiling a new level of awareness to the viewer.".

J'espère que ça vous plaît, en tout cas j'aime beaucoup ! Je trouve ça très harmonieux, en fait.

No Land's Song

Source
Sans transition j'en viens à la raison du titre de cet article. Depuis que je suis tombée par hasard sur Le Petit Journal il y a à peu près trois mois je regarde tous les jours et, l'autre jour, ils avaient invité Sara Najafi, la première compositrice iranienne, pour parler de son documentaire sur les chanteuses en Iran. Avec la révolution est venue l'interdiction pour les femmes de chanter en public s'il n'est pas exclusivement constitué de femmes ou si elles ne sont pas chez elles.

Il aura fallu deux ans et demi à cette femme pour obtenir un visa aux deux chanteuses françaises et à la chanteuse tunisienne qui se sont jointes aux Iraniennes. Deux dans et demi pour obtenir le droit de tenir le concert de femmes solistes devant un public mixte. J'ai beaucoup apprécié ce documentaire, je regrette juste que l'on n'ait pas eu plus d'images du concert.

Khatia Buniatishvili

Photo par Esther Haase ; source
La dernière fois, j'admets, la musique avait un air de soupe. Mais quand même j'aimais bien. Cette fois on revient aux choses sérieuses : ça sera un peu tout le contraire puisque c'est de la musique classique. C'est encore grâce au Petit Journal que j'ai découvert Khatia Buniatishvili, qui est Géorgienne. Et je dois dire qu'elle m'a beaucoup impressionnée, elle est magnifique (oui, je sais, je commence par la qualifier sur son physique et c'est une femme, c'est moche la misogynie :P) et époustouflante, je trouve.

Bon, moi, la musique classique... bof. Ce que je fredonne je n'en connais pas les références, et bien souvent j'ai chopé les airs dans les pubs de lessives (culture zéro). Mais là, quand même, c'était du piano et, moi, le piano, j'adore ça. Alors j'ai écouté. Et au final j'ai bien aimé. Même beaucoup. Donc j'ai décidé de vous en parler !

Au début je voulais mettre un petit module Deezer puis je me suis dit que, de toute façon, ceux qui n'avaient pas de compte ne pourraient pas écouter et que, surtout, je trouve que c'est quand même assez impressionnant de la voir jouer donc j'ai finalement opté pour la vidéo d'un concerto :)




Voilà !
J'espère que tout ça vous a plus !

Source photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Oh mon dieu ces sculptures sont superbes ! et ce film.. J'ai vraiment beaucoup envie de le voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les sculptures sont magnifiques !
      Pour le film, je crois qu'il n'a pas été diffusé dans beaucoup de salles et en tout cas là où je suis allée il n'y avait qu'une séance le mercredi, vendredi, dimanche et mardi, et il n'a été en salle que jusqu'au 22, donc j'espère que toutes le salles qui le diffusent n'ont pas fait ça !

      Supprimer

Un petit mot ? :)