vendredi 5 février 2016

Au diable l'orthografe

Bonjour !

Il était trois-quatre heures du matin quand j'ai trouvé mon titre, j'ai aussi pensé à intituler l'article "2 400 assassinats" mais je me suis dit que ça serait peut-être un peu trop x) Le fait est que je trouve cette réforme de l'orthographe assez bête. Ce qui est gênant ce n'est pas tant le fait que ça soit une modification arbitraire, parce qu'il y a eu des exemples de changements arbitraires dans l'Histoire de notre langue, notamment avec l'accent circonflexe qui a été créé pour remplacer le "s" afin de gagner de la place quand on imprimait sur le papier, transformant "forest" en "forêt" ; le problème vient des raisons pour lesquelles on impose ce changement.

Une langue vivante, par définition, vit. Elle n'a pas besoin d'être modernisée artificiellement ; elle se modernise par l'apport de la langue parlée qui crée des expressions nouvelles, par l'apport des nouvelles technologies, des autres langues... Une langue se modernise d'elle-même et donc ne pas faire de réforme ce n'est pas la figer, c'est simplement la laisser grandir à son propre rythme, un rythme naturel, qui est à peu près le même, je crois, depuis bien deux mille ans si ce n'est bien plus en fonction des sociétés. Et puis est-ce véritablement un problème que notre langue écrite soit différente de notre langue parlée ? Moi je trouve ça bien, parce que je pense que le langage parlé est au final assez pauvre. Parfois j'utilise des mots qui ne sont pas spécialement intelligents mais mes interlocuteurs en soulignent la présence dans mes phrases, comme si, pédante, j'étais allée les chercher dans un sombre manuscrit du XVIème siècle. Alors si l'on veut vraiment calquer l'écrit sur l'oral il va falloir interdire l'utilisation écrite d'un certain nombre de mots !

Hier il y avait un débat à la fac et un prof (mot étant une abréviation orale qui naît dans l'écrit, ou comment démontrer qu'une langue se nourrit déjà de l'oral) (même si c'est vrai que quand même je devrais écrire "professeur" :P) disait qu'il était assez choqué de l'emploi d'expression orales dans les copies, de la part d'élèves pourtant sérieux, intelligents, mais qui ne développent pas une expression écrite correcte, qui n'ont, a ajouté une autre prof, pas assez de vocabulaire pour exprimer leur pensée dans la nuance, n'utilisent pas de synonymes pour s'exprimer. Je ne suis pas certaine que vouloir moderniser la langue artificiellement en la calquant sur le langage parlé soit une bonne chose. Il ne s'agit pas non plus de la fixer à tout jamais, ce serait idiot et on ne pourrait plus l'utiliser du tout, mais je crois que notre langue écrite évolue d'elle-même.

L'autre raison qu'ils avancent c'est parce que notre langue est trop compliquée. Je trouve que ça en dit beaucoup sur notre relation à la difficulté. Comme le disait une personne pendant le débat : une difficulté on peut soit se dire que ça permet d'avancer, de s'améliorer, soit que c'est trop dur et qu'on laisse tomber. Au lieu de simplifier la langue pour permettre aux enfants d'écrire correctement pourquoi ne pas développer des solutions, des méthodes, des pédagogies, pour que les enfants et les adultes parviennent à surmonter les difficultés ? Certes, certaines personnes ont plus de facilités que d'autres à intégrer l'orthographe et on a tous lu des articles de blog avec des fautes dedans (y compris les miens (n'hésitez pas à me le dire d'ailleurs, même si je reviens relire quelques heures plus tard la plupart du temps)), mais est-ce que l'on modifie la langue pour les dyslexiques ? Non ; on trouve des solutions pour qu'ils parviennent à différencier les lettres, notamment des polices d'écriture spéciales et des codes couleur. Je ne veux pas dire par-là que les personnes qui ont des problèmes d'orthographe sont handicapées, si je prend cet exemple c'est parce qu'il se rattache à la langue française et à son écriture, et que c'est donc l'exemple le plus approchant que je puisse trouver.

Et puis, comme je le disais quand je parlais de l'apparition du chapeau à la place du "s", notre langue a une histoire, elle s'est nourrie des apports technologiques, les mots ont une origine... Pourquoi nous couper de tout ça ? Pourquoi enlever le "i" de "oignon" quand il suffirait, peut-être, d'en expliquer l'origine afin que l'enfant ne trouve plus ça aussi saugrenu (il est en fait là simplement pour annoncer que "gn" se prononce comme il se prononce et ainsi on devrait, pour Montaigne, prononcer "montagne") ? Mao Zedong a simplifié le mandarin, c'est vrai, mais c'était pour "faire table rase du passé" il me semble bien. Est-ce vraiment ce que l'on veut pour chez nous ? Est-ce que l'on veut vraiment faire "table rase du passé" ? On le fait déjà quand on invente le mot "auteure" alors qu'un mot ancien existe et est "autrice", on ne va pas en plus défigurer 2 400 autres mots qui n'ont rien demandé !

Je crois que, encore une fois, on prend le problème à l'envers, on veut simplifier la langue pour faire disparaître le symptôme du mauvais niveau en orthographe comme on veut pénaliser les clients des prostituées pour cacher le problème et ne pas avoir à régler celui des retraites, du chômage, ou des étudiants qui n'ont pas assez d'argent et doivent se livrer à la prostitution occasionnelle. Sauf que dissimuler le symptôme n'a jamais fait disparaître la maladie.

Qu'en pensez-vous ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires:

  1. J'étais sure que tu en parlerais ^^ Comment éviter le sujet me dira tu ?
    En tout cas tu résumes parfaitement les choses à la fin de ton article. (pas que le début soit inutile) Encore des réformes inutiles histoire de se donner l'impression de faire des trucs alors qu'il y a de vrais problèmes qui ont besoin d'être solutionnés ailleurs. Et même si effectivement, en France, le niveau d’orthographe est de plus en plus effrayant c'est tout de même aberrant de se dire "bon ben si les jeunes font des fautes, autant les "officialiser" dans le dico, comme ça ça ne sera plus des fautes." Où est ce qu'on va ? Depuis quand on fonctionne de cette manière ? Ah ben les automobilistes ont du mal avec le panneau de limitation à 50 ? Pas de problème, on leur met à 70 en ville vu que c'est déjà la pratique actuelle. Etc, etc....
    Je trouve tout ça d'un bête, mais vraiment d'un bête ! Et j'aime mes accents circonflexes ! Le chapeau chinois c'est tout mon enfance ^^
    Et puis au delà de ça, quel exemple on donne ? N'essayez pas de persévérer dans la vie, les choses vous tomberont tout cuit dans la bouche. C'est la vie elle-même qui s'adaptera à vous.
    Enfin bref ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis trop prévisible décidément... :P
      La fin de mon article n'est pourtant pas tout à fait de bonne foi parce que j'ai lu dans un article l'autre matin que l'Etat n'y pouvait rien du tout le pauvre. Mais au fond, l'Académie française pourrait participer aux vrais débats au lieu de faire ça... et annuler la mesure d'il y a 20 ans...
      C'est vrai, c'est aberrant... mais bon, tout est comme ça, alors un peu plus ou un peu moins... on finira par s'habituer x)
      Peutetre (héhé :P).
      ...
      Peut-être pas.

      Supprimer
  2. JE SUIS VOYANTE. J'étais certaine, comme Darkrevette que tu allais en parler. COMME CECI EST ÉTRANGE.
    Quand j'ai vu ça à la télévision ( Lel, le mot est au complet ), ma première réaction a été " Ah mais. C'est moche. Les mots deviennent carrément moches. ", c'est peut-être idiot, mais simplifier les orthographe à mes yeux, c'est moche '^', "ognon" au lieu de "oignon"... Désolée, mais c'est dégolasse.
    En temps que dyslexique de mon état. Ça m'aide pas du tout, bien au contraire. S'ils voulaient simplifier qu'ils le fasse avec ce "gn" étrange ? "o-ni-on". En plus de ça ILS SIMPLIFIENT MAL. LEL. Et puis enlever les tirés ? MAIS C'EST PIRE QU'ILLISIBLE xD ...
    Bref tout ça pour dire que ça ne sert à rien. Notre langue est compliquée dans son orthographe ok, mais cela a une histoire °^° .

    sur ces mots : Wesh rebel de la sosiété.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment vraiment vraiment trop prévisible x)
      J'avoooouuuue ! Oignon on devrait l'écrire onion, tout simplement, pourquoi se casser la tête ? Haha x)
      Les tirets... s'ils ont prévu de les enlever pour les nombres ça va être sympa à lire !

      Supprimer
  3. Moi la première chose qui m'a frappée c'est surtout le fait de faire une réforme "comme ça". Sérieusement, quand on me dit: et toi t'en pense quoi de cette réforme?, j'en pense surtout qu'il y a d'autres choses bien plus importantes à régler. C'est à se demander presque si c'était pas fait exprès pour soulever des débats ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas... parce que de ce que j'ai lu l'Etat n'y est pour rien. Ce sont les éditeurs des bouquins qui ont décidé d'accepté la décision de l'Académie française.

      Supprimer
  4. "Une langue vivante, par définition, vit."
    Cette phrase m'a fait plaisir ! Sérieusement ! Parce que oui, une langue vit, et que déjà lors de l'édit de villers cotterets on avait eu ce genre de contestation, mais que finalement la langue a continué de vivre, s'est transformée ...
    ça me rappelle mes cours de FAC ... !!
    Je me disais aussi, elle va en parler c'est sûr, comment passer à côté de ça, c'est sur toutes les bouches en ce moment ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quoi cet édit ? J'ai cherché mais dans Google ils me parlaient que d'une ordonnance qui n'avait rien à voir.

      Supprimer
    2. Un vieil édit qui date ... du Moyen Age ! XD
      Attends, voilà un petit lien :

      ► https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordonnance_de_Villers-Cotter%C3%AAts

      (partie "Concernant l'usage de la langue française dans les actes officiels")

      Supprimer
    3. L'édit ou l'ordonnance de Villers-Cotterêts est un texte ratifié par François 1 er en 1539 qui fait du français la langue officielle et l'unique langue utilisée dans les textes administratifs et juridiques il me semble...

      Supprimer
    4. Oui mais pas que ! =)
      Il a permis aussi d'unifier la langue française à une époque où chaque région avait son patois ...

      Supprimer
  5. Hello, merci pour cet article hyper intéressant ! Je n'aime pas cette réforme, inutile à mon sens, d'autant plus que les gamins intègrent assez souvent les accents, par contre, les fautes d'accord... ils se plantent beaucoup. Je trouve que ce n'est pas la bonne solution, puis les accents permettent de retracer l'histoire de la langue, comme le "s" enlevé sur un mot mais dont on garde la trace avec un accent circonflexe.
    J'avoue ne pas saisir la logique non plus de cette réforme : pourquoi "nénufar" mais pas "farmacie" ? Pourquoi ne simplifier qu'à moitié, donc, au final, nous embrouiller encore plus ?!?
    Enfin bref, merci pour cet article et bon courage aux maîtres d'école, ou peut-être devrais-je dire "mètre" ? ahah !

    RépondreSupprimer
  6. Coucou !

    Merci pour cet article ! Personnellement je trouve cette réforme ridicule. Rendre notre langue plus simple ? Au contraire, je trouve que ça ne fait que la rendre plus difficile, ces changements vont sans doute instaurer davantage de confusions, de doutes et de nouvelles erreurs. Je pense aux nouvelles générations qui font pas mal de fautes (la mienne aussi d'ailleurs) et pour les étrangers ! Les pauvres, pour ces derniers c'est déjà si dur d'apprendre le français. Pour ma part dans mes écrits, je garderai l'orthographe classique et bien plus jolie que je connais. :)

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)