mercredi 2 décembre 2015

Je ne suis pas Française

Bonjour !

J'ai un peu de mal à commencer cet article, à trouver mon angle d'attaque. Je crois que c'est mon titre, il me perturbe et pourtant je l'aime bien, provocateur juste ce qu'il faut pour me plaire. Provocateur parce que la nièce Le Pen a eu la bonne idée de déclarer que l'on n'était pas vraiment Français si on n'avait pas vibré au sacre de Reims. Et à une amie de me dire "et alors ?" comme si la déclaration ne signifiait pas qu'il fallait être monarchiste pour être Français. C'est beau, la naïveté. Bref. La nièce Le Pen elle n'a pas dit que ça. Elle a dit d'autres choses, tout aussi stupides, qui m'ont laissée la bouche grande ouverte en plein milieu de la rue (heureusement il était tôt, il faisait noir, et c'était désert, donc personne n'a vu mon air con et ulcéré, plantée que j'étais sur le bitume).

Elle a dit, la nièce Le Pen, que "si des Français peuvent être de confession musulmane, c'est à la condition seulement de se plier aux mœurs et au mode de vie que l'influence grecque, romaine, et seize siècles de chrétienté ont façonné" et ça parce que nous ne sommes pas une "terre d'islam", comme elle dit. Elle a ajouté que "chez nous, on ne vit pas en djellaba, on ne vit pas en voile intégral et on n'impose pas des mosquées cathédrales au minaret dressé comme une provocation". Voilà-voilà. Que dire de plus ? Ah ! Si ! Je marchais ce matin pour aller à la fac car je devais travailler. Au final je n'ai pas beaucoup avancé mon exposé parce qu'il y avait un débat chez Jean-Marc Morandini sur Europe1 et que ça m'a tellement hérissé le poil que j'ai pris des notes. La dernière fois que j'ai fait ça c'est quand ils parlaient de l'interdiction du voile à l'université.

Le monsieur du FN a dit qu'il fallait réfléchir à interdire les djellabas ou en tout cas à travailler sur les consciences parce que ça faisait preuve d'un communautarisme. Alors de deux choses l'une je ne suis pas certaine que la djellaba soit un vêtement musulman comme peut l'être le voile mais plutôt qu'il est un vêtement arabe, en quel cas on aurait ici un joli amalgame (eh oui, il y a des chrétiens en Orient, et des Juifs aussi), et en plus ça voudrait dire qu'il faudrait aussi interdire les vêtements gothiques. Si. Parce que les personnes qui s'habillent en gothique et autres styles alternatifs on pourrait considérer qu'ils font partie d'une communauté de gens qui s'habillent comme eux, qu'ils ont une culture et des références communes et que donc ils sont dangereux pour l'identité française. Je ris.

Il y a aussi cette histoire d'héritage greco-romain. Pardonnez cette provocation, j'adore ça, mais, personnellement, l'héritage greco-romain, je le cherche. Ce que je veux dire c'est qu'entre la destitution du dernier empereur d'Occident en 476 (précisément !) et nous il y a beaucoup de siècles. Des siècles qui ont vu les incursions de peuples tels que les Alains, les Vandales, les Ostrogoths, les Wisigoths, les Francs, les Lombards, les Arabo-musulmans, et certainement d'autres que j'oublie. Autant de peuples qui, d'ailleurs, n'ont pas attendu la fin de l'empire d'Occident pour s'installer chez nous (mais si ça vous intéresse je peux vous envoyer mes cours d'Histoire médiévale) ! Bref. Donc, oui, nous avons l'héritage greco-romain mais aussi celui que nous ont laissé les Celtes et les Vikings. Et puis on a eu des guerres. La guerre de Cent Ans qui, j'imagine, a certainement vu la naissance de bébé mixtes. Mais aussi des guerres plus récentes. Que fait-on de l'Alsace-Lorraine ? Ben oui, il y a eu des viols des soldats et des histoires d'amour franco-allemandes. Alors on en fait quoi de ces bébé Franco-allemands ? Ne sont-ils pas Français ? Bon. Héritage greco-romain ? Je ris.

Par contre je ris beaucoup moins quand le monsieur du FN dit à la radio que le multiculturel c'est le multiconflictuel. Déjà on peut être en conflit avec des personnes d'une même culture que nous, première chose. Deuxième chose, les autres cultures peuvent interroger la nôtre et l'enrichir. On ne pense pas correctement quand on a l'esprit fermé. Je suis pour l'intégration mais contre l'assimilation ; on ne peut pas demander à des gens d'oublier complètement leur culture d'origine pour épouser exactement celle de la France. Un proverbe chinois dit : "oublier ses ancêtres c'est être un ruisseau sans source, un arbre sans racines". Alors on ne peut pas demander aux gens de renier leurs origines. Par contre on peut intégrer ces personnes, on peut faire une société où les différences ne sont pas source de conflits permanents, mais source d'enrichissements. Ça commence mal, on est dans un cercle vicieux : ne se sentant pas intégrés et acceptés les étrangers ou personnes d'origines étrangères se replient et nous on les pointe du doigt en disant qu'ils ne s'intègrent pas, donc ils se replient encore davantage, et ainsi de suite. Il faut que quelqu'un prenne la décision de faire un premier pas à l'extérieur du cercle.

Ça ne me gêne pas quand je vois quelqu'un d'origine africaine porter une tenue traditionnelle. Pour être tout à fait sincère, je tique plus quand je vois des hommes en djellaba parce qu'avec un jogging et une doudoune en-dessous ça fait un peu étrange et qu'avec ces histoires de terrorisme, mine de rien, j'ai intégré les schémas, je me dis qu'ils sont peut-être radicalisés. Alors que pas forcément. Bref. Ce qui me gêne ce n'est pas la tenue, ce sont les propos. Quand des jeunes disent "je suis Nigériane" _ et pourquoi pas "Française" ? _, ou "cet été je retourne chez moi", alors que leur carte d'identité est française. Ça, c'est la preuve de notre échec à les faire se sentir Français. Pourquoi ne se sentent-ils pas Français ? On en revient à notre cercle vicieux. Evidemment qu'il y a des profiteurs, des personnes qui se foutent complètement de leur carte d'identité, qui se foutent de nos mœurs, de nos valeurs de libération de la femme et compagnie, mais pour chacune de ces personnes combien y en a-t-il qui veulent vraiment la nationalité française et sont tombés amoureux de notre pays ?

Mais, presque pire que tout ça, c'étaient deux auditeurs. Deux auditeurs qui ne sont pas pour le FN mais qui disent que c'est un vote de protestation et même que v'la l'un d'eux qu'ajoute qu'il espère que le FN gagnera une région ! Wow ! Déjà, première question : qu'est-ce que tu feras si le FN passe alors que pour toi c'était juste un vote de protestation et pas pour les élire ? Tu feras comme les étudiants aux élections européennes et t'iras gueuler dans la rue ? Pas de chance : c'est ton bulletin qui aura participé à ça, t'aura plus qu'à la boucler et à faire profil bas. Mais, surtout, d'une manière plus générale, on ne joue pas avec un vote ! On n'est pas en train de parler de stratégie ou je sais pas quoi ! On est en train de parler de notre avenir ! Voter un truc avec lequel on n'est pas d'accord en espérant que les autres rattrapent le tir c'est juste du gros n'importe quoi ! C'est complètement irresponsable et c'est comme ça qu'on vote François Hollande pour faire sortir Nicolas Sarkozy, et c'est bien là-dessus que compte Marine Le Pen ! On ne joue pas avec un vote ! On n'est pas en train d'élire les délégués de classe, là, merde ! (Désolée, je m'emporte un peu, haha :P).

Alors voilà, je ne suis pas Française, pas vraiment, parce que je ne vibre pas au sacre de Reims. Du coup, des vrais Français, doit pas y en avoir beaucoup dans ce pays x) L'identité française... tu parles ! Si l'identité française c'est faire une uniculture et une pensée unique alors non, effectivement, je ne suis pas Française.

Qu'en pensez-vous ?

Source photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. Il n'y a qu'à voir comment des pays comme l'Allemagne ou les Etats-Unis arrivent à fonctionner en tant que nations malgré la diversité de l'Etat... On ne peut plus se voiler la face sur la mondialisation en terme de mixité des cultures et de nier son existence et revendiquer une France ""pure"" revient à dire qu'on a pas confiance en la force de notre culture pour se mélanger sans se perdre...
    Pour moi c'est un bonheur de voir des restaurants franco-chinois qui associent les deux gastronomies de façon nouvelle, ou de voir des enfants parler français avec leurs copains et se tourner vers leurs parents pour parler une autre langue, ou de voir toutes ces couleurs de vêtements qui se côtoient: on a l'impression de voyager sans bouger de chez nous, c'est quand même génial, non? En plus, c'est rigolo, car ça surprend encore plus les gens quand on mélange trois langues (comme ce fut mon cas en grandissant chez moi !) ;)
    Et ce n'est pas incompatible d'avoir plusieurs identités, il y a bien des Français profs et des Français artisans, alors pourquoi pas des Français chrétiens et des Français musulmans, des Français issus d'une immigration de première génération et des Français issus d'une immigration plus ancienne ou comble du comble, avoir la nationalité Française et une autre (car oui, la France autorise la multi-nationalité...!!) ?
    Tant que tout ces Français vont voter, finalement, ils sont unis pour une cause commune, non? (Et voter pour râler, n'est-ce pas une marque de fabrique française? ;))
    Enfin bref, tout ça pour dire que tu as aussi le droit de ne pas te revendiquer Française, mais ça serait dommage car nous avons besoin de tout le monde pour continuer à construire la France multi-culturelle telle qu'elle a été construite en plus de 2000 ans d'existence!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et non pour les Etats-Unis parce qu'il me semble qu'ils demandent l'assimilation et pas l'intégration. Pour l'Allemagne je ne sais pas.
      C'est vrai que les enfants bilingues sont un joli exemple du mélange ! Le problème c'est quand ils ne parlent pas du tout français à la maison, ça retarde leur apprentissage je pense, et du coup peut-être leur intégration. Mais c'est une chance incroyable !
      Je crois que tu t'es mépris sur le sens de mon titre ! C'était une simple provocation à la déclaration de Marion Maréchal Le Pen ! Et, dans la fin de l'article, une manière de dire que, si le FN passe et nie la mutliculture en voulant imposer leur manière de voir les choses, de voir la culture et l'identité française, alors non, je ne me revendiquerais pas Française. Mais là, tout suite, je suis contente d'être Française !

      Supprimer
  2. Coucou!
    Je suis d'accord avec beaucoup de choses mais certains points, je suis assez en désaccord.
    Premier point, j'estime que c'est à l'arrivant de faire des efforts et non pas à ceux qui sont déjà là -même si cela n’empêche pas que les anciens peuvent faire des efforts. Quand tu arrives dans une soirée et que tu connais personnes, tu peux rester dans ton coin ou aller vers les gens. C'est à la minorité de faire l'effort. Là c'est pareil, c'est à ceux qui arrivent de faire l'effort. Ca me parait logique, que je ne comprends pas que certains ne le fassent pas.
    Puis ce qui me dérange encore plus, c'est ces tenus. Parce que non, "chez eux", ils s'habillent en levis, Adidas and co. - c'est très rare les habits dit traditionnels, tout le monde est americanisé sauf quelques tribus par ci part. C'est donc par soucis de montrer à tout le monde leur origine qui s'habillent comme cela. Alors, je me demande, pourquoi moi je devrais faire l'effort d'integrer une personne qui non seulement ne fait pas d'effort pour s'integrer mais va à contre courant pour se désintégrer? C'est aussi hallucinant que si je partait en Algérie par exemple, en "sans culotte", berret, baguette et coq sous le bras et que je ne démordait pas de cette tenue! Ca t'a fait rire cette image? Bah voilà, ce qu'ils font est aussi risible et riddicule.
    Ensuite, ceux qui disent "chez moi" alors qu'ils sont Français, je suis désolée, je les expulserais illico-presto, y'a des non-français qui se sentent nettement plus français et qui méritent nettement plus de rester. Parce que ces personnes sont là pour profité du système Français, par les aides française - qui leur permettent même de vivre sans travailler, il suffit juste à l'homme musulman de faire naitre les 14 enfants de chacune de ces 7 femmes et de renvoyer tout ce beau monde au pays, et il a une vie de roi. C'est un exemple vrai et extrème, mais beaucoup sont là car la vie est moins dure...
    Le soucis, c'est qu'il y a ceux qui disent "X est chez moi" en France, mais qui disent quand ils sont en X "La France est chez moi". Parce qu'on peut avoir deux maisons, et quand on est dans l'une, l'autre nous manque. Je suis Cevenole et Vexinoise. Je défends toujours corps et âme la région ou je ne suis pas.
    Bien évidemment, pour faire la différence entre les deux, c'est bonbon.
    Enfin voilà, après sur le reste je suis d'accord, et je trouve que ce n'est pas à l'Etat de tout interdire ou permettre. Par bon sens c'est à nous aussi. Laisser les commerçant dire non parfois quand une femme fait peur avec son voile intégrale. Comme pour les cigarettes, mettre l'image "fumer tue" puis l'enlever. Enfin voilà, au bout d'un moment faut arrêter les bêtises.
    Bisous bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore les personnes en désaccord, ça donne des discussions intéressantes !

      Oui alors attention, je ne dis pas qu'il faut tout accepter comme comportement non plus ! Les parents qui sont là depuis 10 ans et ne parlent toujours pas français on peut se poser des questions par exemple ! Bien sûr ceux qui arrivent doivent faire des efforts ! Si je vais vivre en Angleterre, au Sénégal, ou en Inde, je vais essayer d'apprendre la langue/dialecte, manger des plats typiques, voire m'habiller de temps en temps avec leurs codes si je ne les adoptent pas. Ça me parait tout à fait naturel ! Mais je crois que, étant donné que là tout de suite nous sommes dans un cercle vicieux, pour que ça se débloque il faudrait que quelqu'un commence le premier pas, mais ensuite, bien sûr, c'est aux deux parties de faire des efforts.

      Je vois ce que tu veux dire, je n'avais pas pensé à ça. Mais d'un autre côté peut-être que certains sont à l'aise dans ces tenues-là, qu'ils s'habillent comme ça parce qu'ils ont simplement envie et pas pour jeter à la face du monde qui viennent d'ailleurs et que leur pays d'origine est mieux que la France. Je pense que, n'importe la manière dont on voit la chose, on ne peut pas vraiment faire de généralités même s'il est possible qu'une tendance soit majoritaire.

      Je suis d'accord avec ce que tu dis : les enfants qui disent "chez moi" en parlant de l'Algérie alors que leur carte d'identité est française c'est que leurs parents s'en fichent de la France (un peu comme Benzema qui avait déclaré à un moment qu'il jouait en France juste pour être dans une grande équipe ou quelque chose comme ça). D'ailleurs ce sont bien souvent ces enfants-là dont les parents ne parlent pas français à la maison alors qu'ils sont là depuis 10 ans au bas mot. Par contre je t'arrête tout de suite : "l'homme musulman" c'est pas possible, là y'a amalgame entre Arabe et musulman !
      Oui, il y a aussi ce cas-là.
      C'est peut-être pas forcément si difficile. Je pense que ça peut-être se repérer dans des mini-réactions, mais ça suppose de les côtoyer.

      Supprimer
    2. Évidemment que l'individu qui immigre dans un pays doit faire un effort d'intégration (apprentissage de la langue et de la culture du pays dans lequel il arrive). Mais comment veux-tu qu'il y parvienne s'il est parqué dans un ghetto avec d'autres immigrés qui n'en savent pas plus que lui ? Comment s'intégrer lorsqu'on ne nous le permet pas et que les conditions pour ne sont pas présentes ?!
      Et ton exemple sur la tenue vestimentaire est complètement faux. Au Maroc par exemple, beaucoup d'hommes et de femmes s'habillent en djellaba au quotidien et d'autres à la mode occidentale. Le port de la djellaba en France n'est donc pas un moyen de protestation, une manière de montrer que l'on est différent, mais une simple habitude vestimentaire. C'est vous qui voyez quelque chose d'offensant là où la personne qui porte le vêtement n'avait aucune arrière-pensée...
      Tu as bien évidemment le droit d'être en désaccord mais je trouve des arguments bancals et peu documentés... Tu m'as pourtant l'air jeune, c'est si dommage de se replier sur soi-même...

      Supprimer
    3. C'est vrai, il y a ce problème des quartiers-ghettos, mais certains ne veulent pas en sortir. Les mères d'origine arabe à la sortie d'école qui ne parlent qu'avec des mères d'origine arabe, ou qu'avec des mères musulmanes, est-ce qu'elles veulent vraiment s'intégrer ? J'en doute ! En fait, ce sujet/thème est très difficile car il y a une multitude de cas, et on ne peut pas vraiment faire de généralité, il y a plein d'entrées, de données, qui font que c'est assez complexe.
      Je n'ai jamais dit que la djellaba était un moyen de protestation, pour ma part. Ce n'est pas ce que je dis dans l'article. Mais, encore une fois, il doit y avoir des cas particuliers, parce que c'est le genre de sujet avec beaucoup de paramètres.
      Au contraire, je ne suis pas repliée sur moi-même ! Sinon je ne ferais pas un article pour dire que je suis contre les idée du FN, je ferais un article pour dire que je suis d'accord ! Et je ne suis absolument pas d'accord !

      Supprimer
    4. Pardon Melgane je répondais à Clem C j'ai dû faire une erreur de manip

      Supprimer
    5. Nan en fait il n'y a qu'un seul bouton de réponse, du coup c'est moi qui n'ait pas compris x)

      Supprimer
  3. Superbe article comme toujours !

    Je suis d'accord avec toi, je ne me retrouves pas dans la France que cette femme nous propose. Mes arrières grands parents étaient Martiniquais, Russes, Polonais et Algériens. Ça fait beaucoup de mélange, beaucoup de cultures même si très peu d'éléments sont arrivés jusqu'à moi. Moi je suis Française, et fière de l'être. Pour moi la France c'est le pays qui a permis à toutes ces personnes d'origines différentes de se rencontrer et de s'aimer assez pour former une famille. C'est le pays qui me permet de m'exprimer comme je le souhaite que ce soit par vote ou par un blog. C'est le pays qui m'a apporté une éducation solide et qui m'a appris à réfléchir.

    Je suis très très attachée à mon pays. Oui je râle souvent, je hurle même parfois lorsque des politiques de tous bords sortent des énormités plus grosses encore que leur égo. Mais c'est aussi ce que la France m'a appris pas vrai ? ;)

    Je ne vibre pas à la pensée du sacre de Reims. Je ne suis donc pas Française sous les yeux de beaucoup. Mais je me sens peut être bien plus Française qu'eux, parce que justement je n'oublie pas d'où je viens et ce que la France m'a permis de devenir à travers ses valeurs.

    Pour ce qui est du vote tu as totalement raison, on ne joue pas avec un vote. Si tu ne te reconnais pas dans les partis proposés, vote blanc, mais n'offre pas ta voix à quelqu'un dont tu sais déjà qu'il ne l'utilisera pas pour exprimer ta pensée !

    Par contre, t'es pas gentille avec les délégués de classe. C'est important, les délégués de classe. :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, c'est gentil !

      Oui, les Français râlent ! :P

      Je suis d'accord ! Il faut voter blanc ! Là où c'est problématique c'est que le vote blanc n'est pas comptabilisé. Le pense que s'il l'était la plupart des personnes qui votent FN pour protester voteraient blanc (du moins je l'espère).

      J'ai jamais trop compris à quoi ça servaient, les délégués de classe x'D

      Supprimer
  4. C'est marrant parce que j'ai l'impression qu'on a un peu le même esprit de provocation (cf. ton titre) :D Pour le reste, je vais tenter de faire court, je ne comprends pas comment on peut se sentir offensé par une tenue un peu plus "exotique", perso je m'en fous mais d'une force... Quand je vivais dans le 93, ça m'arrivait de croiser des gens portant des habits inspirés clairement d'une autre culture (c'était finalement assez rare d'ailleurs, comme quoi les préjugés hein...) et donc, de leur part, y avait aucune provocation, ni même de revendication, c'était simplement un habit point barre, et aucune volonté de "désintégration"... Quant à "chez eux ils portent des jeans et des marques sauf dans quelques tribus", je ne vais pas relever la phrase en son entier qui me semble quelque peu méprisante même si ce n'est pas forcément conscient, mais par contre je peux dire que c'est erroné. Pour avoir côtoyé de très près des gens "venant d'ailleurs", et pas forcément de pays lointains, chez eux ils ne s'habillaient pas en jean, ce n'était pas la tenue de tous les jours loin de là...
    Enfin, avoir peur d'une femme voilée... sérieusement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super... Je viens d'effacer mon commentaire par erreur... x'D

      Je disais que pour moi aussi c'était assez rare de voir des personnes en tenue traditionnelles. Et que j'y avait repensé en commençant la lecture d'un article de National Geographic sur le fleuve Congo. Sur les photos, certes, des personnes ont un jean/T-shirt mais pas mal de femmes ont des jupes aux motifs traditionnels...
      Je n'ai pas relevé la peur de la femme voilée intégralement mais ça m'a aussi fait tiquer. En revanche le "l'homme musulman" comporte selon moi deux problèmes. Celui que j'ai remarqué tout de suite à savoir l'amalgame entre Arabe/musulman mais aussi celui auquel j'ai pensé un peu plus tard : LE homme ça n'existe pas. LES hommes oui. Comme dire "la femme", ça n'a pas de sens, ma prof d'Histoire contemporaine nous l'a assez répété. "L'homme musulman" ça veut rien dire. Déjà parce que ça signifierait qu'ils ont tous le même niveau de pratique et de radicalisation plus ou moins poussée, et parce que ça suppose un modèle. Hors ce n'est pas le cas. LA femme n'existe pas et "L'homme musulman" pas plus que L'homme occidental...

      Supprimer

Un petit mot ? :)