lundi 30 novembre 2015

Ces envies qui n'en sont pas

Je ne savais pas quoi mettre, je fais ce que je peux ! :)
Bonjour !

Comme je ne suis capable d'écrire que deux genres d'articles : ceux où je donne mon avis, et ceux qui traitent de questions existentielles et que je ne connais pas l'entre-deux, les wishlist, DIY, anecdotes rigolotes, listes de la meilleure journée, et de pourquoi l'automne c'est chouette, aujourd'hui, ce sera un article sur une question existentielle. J'aurais pu vous dire à quel point je trouve stupide d'empêcher des enfants de jouer avec des armes en plastique sous prétexte qu'il y a eu les attentats mais en fait non (cela dit le débat est ouvert ! :D).

En ce moment ça va pas trop (oui, je me plains, mais je le fais peu, et si ça vous plait pas c'est pareil :P). Des fois Régulièrement j'achète des choses et après... c'est pas que je regrette c'est que je me rends compte que je n'avais pas vraiment envie. Un peu comme si deux personnes se battaient dans ma tête, que l'une disait "oh ça serait chouette ? pourquoi pas ?" mais sans plus et que l'autre disait "fais-le". Et comme je suis de constitution faible je cède. J'ai pas trop envie, mais je me dis je vais le faire... Pas plus tard que ce soir, j'ai acheté des croustillons, j'avais faim mais pas vraiment envie, mais je l'ai fait quand même. L'autre jour j'ai acheté un jouet stupide (mais absolument drôle) : un fromage en mousse avec des trous et y'a des souris et tu peux les faire entrer et sortir du fromage. Voilà. Ma vie est fascinante.

J'ai l'impression que ça m'arrive de plus en plus souvent, comme si j'essayais de combler quelque chose, une vie sociale (en ce sens où, par exemple, souvent quand on achète des croustillons ou ce genre de choses on est en groupes familiaux ou amicaux), ou de remplir l'espèce de mélancolie que je me traîne depuis des mois. Un peu de la tristesse, et de l'insatisfaction, ou de la déception envers moi-même plutôt. Par exemple je suis censée aller prendre rendez-vous dans une clinique pour faire des examens, ça doit bien faire deux semaines maintenant que tous les jours je me dis "j'irai demain". J'étais censée y aller aujourd'hui, comme je finissais assez tôt, puis j'ai complètement oublié. Alors je tenterai le coup demain... et puis j'ai pas de bonnes notes, j'arrive pas à comprendre ce que les profs veulent, alors je suis pas contente, je me dis que je pourrais travailler plus mais j'ai pas non plus envie de me coucher à deux heures du mat' puis, sincèrement, je vois pas trop ce que je pourrais faire de plus si ce n'est pas vraiment efficace. Puis je voulais essayer la technique du palais mental, et je traîne l'idée depuis des mois, ça n'avance pas, c'est ridicule... Puis je m'étais dit que je verrais si c'est possible de prendre rendez-vous avec le psy du campus, juste comme ça, mais comme pour mes examens je repousse, j'oublie... c'est bête, ça me fait me sentir un peu nulle. De là à ce que je plonge dans mon gouffre il n'y a qu'un pas. Un tout petit pas.

C'est un peu tout ça que j'essaye de combler je crois (on dit que les gens qui font psycho à la fac le font pour se soigner : j'aurais dû faire psycho xD). Et forcément ça fini en cercle vicieux : je cède à une tentation qui n'existe pas (alors que c'est prouvé que c'est mieux pour la santé mentale et le cerveau de résister, en plus), du coup je me sens bête, je m'en veux, je n'm'aime pas, du coup j'achète quelque chose, du coup je me sens bête, je m'en veux, je n'... etc.

Voilà. L'article qui concrètement ne sert qu'à moi (j'aime pas dire qu'un article ne sert à rien, s'il ne sert à rien, ça ne sert à rien de l'écrire) mais que vous avez lu quand même parce que vous êtes gentils/vous n'aviez que ça à faire/que vous avez cédé au côté malsain de la curiosité (je suis d'un optimisme flagrant !).

Du coup, dans une tentative désespérée de détourner l'attention : vous en pensez quoi de l'interdiction pour les enfants de jouer avec des pistolets en plastique ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

19 commentaires:

  1. Nanmého, il ne sert pas à rien cet article, je suis certaine que si tu l'as écris c'est pour une bonne raison, et j'espère que ça t'aura permis de te libérer d'un poids. Peut-être que tu fais une petite déprime saisonnière ou que la fatigue t'amène à trouver le quotidien un peu plus difficile, mais il n'y a pas de quoi culpabiliser ;)

    Puis pour ce qui est de te lire, peut-être que d'autres, comme moi le liront plus simplement car ils apprécient ce que tu écris et la blogueuse que tu es ;)

    Accepte d'être un peu moins au top et essaie de ne pas être trop sévère avec toi même, j'espère que tout ira en s'arrangeant !

    (concernant les armes en plastiques, ce n'est pas le genre de jeu que j'achèterai à un enfant... mais pas à cause des attentats ou même que je pense que le gamin finira forcément en assassin, c'est juste que ça m'a toujours déplu.)

    Prend soin de toi et oublie les pensées négatives, je suis certaine que tu es une belle personne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il ne sert pas à rien, il me sert à moi ^^'

      Haha, c'est gentil ! :D

      Supprimer
  2. Qu'est-ce qui te ferait te sentir mieux ?
    Pour les examens, laisse-toi le temps de te décider ^^.
    Pour la fac : tu ne peux pas en parler à des potes ? Et aux profs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De bonnes notes. Quoi que. Peut-être même pas.
      J'y suis allée aujourd'hui, pour une partie du moins. Pour l'autre, j'ai été trimbaldinguée d'un bâtiment à l'autre, ça m'a découragé, j'ai dit que je ferai ça un autre jour x)
      Les profs je vois pas trop ce qu'ils pourraient me dire que ce qu'ils répètent déjà. Ils ne nous apprennent pas la méthode, ils nous disent "faut faire ça et ça" et c'est tout (y'a juste un prof qui a tout compris à la vie et qui fait les choses bien). Et mes potes... je suis pas le genre à parler de moi, des trucs qui me gênent, etc.

      Supprimer
    2. Il serait tant alors de parler à tes potes non ? :-)

      Supprimer
    3. Pour qu'ils me disent quoi ? "Franchement ça va, c'est pas dur" ? Moi je crois que je suis à raisonnement global, et eux ils sont "normaux", je veux dire, à raisonnement comme la plupart des gens, du coup de base y'a un truc qui fonctionne pas. Puis surtout il faut bien dire que j'ai d'énorme problèmes de confiance.

      Supprimer
    4. Non pour que vous puissiez trouver ensemble un moyen pour que tu comprennes. Tu ne risques rien à demander!

      Supprimer
    5. Je l'ai fait hier, j'ai demandé à une amie de jeter un coup d’œil à mon intro. Elle a corrigé des tournures de phrases (ce que j'aurais pu faire seule vue que j'avais pas encore relu) mais elle m'a pas dit si elle était bien, si c'était ce que les profs voulaient.

      Supprimer
  3. Poireau.
    Voilà. Je n'ai que ça à dire. Est-ce suffisant comme développement ? Certainement pas. Pourtant j'en avais envie. Donc je le fais. Même si après j'aurais une petite pensée, je regretterais un peu ma connerie, mais bon c'est fait, à quoi bon y réfléchir plus longtemps. De toute façon je recommencerais. Je trouverais ça drôle, je regretterais encore, puis encore et encore. Mais c'est rigolo c:

    ( ceci est un pur troll. Merci de me comprendre. c: Je suis gentil )

    RépondreSupprimer
  4. J'ai dût lire deux articles d'un coup (oui j'ai visité ton gouffre du coup.... quoi que dit comme ça c'est louche), déjà qu'avec un je m'embrouille pour commenter (ouais je vais le répéter à chaque fois ça XD) mais alors deux...
    J'admire quand même ta façon d'écrire, ce qui répond à ce que tu dis en fin d'article : ce qui m'a poussé à lire. La curiosité fait forcément partit de l'équation (surtout chez moi), l'image du petit chat aide aussi (tu n'a pas pensé à cette hypothèse, ah ah ! :-D) mais c'est surtout que j'aime te lire. Est ce que j'avais que ça à faire ? Non... en ce moment j'ai même trop de choses à faire et le temps de rien.
    Bref. Je suis d'abord très intriguée par ton fromage en mousse, ça a l'air fun ! On n'évoque pas un objet pareil sans mettre de photo non mais !
    Ensuite je pense que tu avais effectivement besoin d'extérioriser ça noir sur blanc, donc oui cet article te sers d'abord à toi. Je pense qu'on à tous plus ou moins des coup de mou de ce genre - bon attention, moi être cyclothymique donc pas fonctionner pareil, ou pire on va dire - et c'est qu'un mauvais moment qui finira par passer. Y'a des fois ou on à le sentiment que rien ne va, qu'on arrive à rien et on se sent nul ou inutile. (C'est le cas toute l'année chez moi x)) Mais ça ne persiste pas, il arrive des événments positifs qui redonnent de l'estime, de l'espoir, etc... là en ce moment c'est pas top côté études mais peut être que tu reprendra le dessus bientôt.
    J'aurais beaucoup aimé faire psycho aussi XD Rien qu'aujourd'hui je me renseignais sur les hallucinations parce qu'il m'arrive de drôles de choses en ce moment... m'enfin bref lol.
    Je raconte encore nawak t'as vu :-D En plus j'ai dit plein de banalité, la honte. Mais le pire c'est que c'est vrai, les choses fluctuent finalement et je crois aussi qu'on arrive jamais à être pleinement satisfait de soi, qu'il est facile de se dévaloriser, de se comparer et voir l'herbe plus verte chez son voisin et à force de nuages noirs de déprimer un coup dans son coin. La vie n'est pas forcément faite pour éviter ce genre de mélancolie, au contraire. La routine est la première coupable.
    Je re-divague...
    Sinon oui, interdire les armes en plastique aux enfants... même aux chrétiens alors ? *sort trèèèèès loin* Non mais si ça "rassure" les parents de se dire qu'en leur achetant plutôt une gameboy (comment ça je ne suis pas à jour) ils risquent moins de faire de leur progéniture des terroristes... bah voilà. Tant mieux pour eux x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha oui ! Dit comme ça, c'est louche !
      C'est gentil :) Pourtant je ne me suis pas vraiment appliquée pour cet article.
      Si tu veux une photo du fromage en mousse, je peux envisager de t'en envoyer une par mail ;)
      Je comptes sur le deuxième semestre à vrai dire ! J'aurais Médiévale et Moderne, avec un prof super pour le deuxième, alors que là j'ai Ancienne et Contemporaine (même si Contempo c'est l'Histoire des femmes, du féminisme, tout ça, donc c'est super intéressant) et ce sont pas trop mes dadas...
      C'est pas grave de dire des banalités ! (dit la fille qui voudrait être exceptionnelle... xD)

      Le truc sur les armes c'est qu'un psychologue, et les quelques uns que j'ai entendu sur le sujet, disait que ce n'était pas néfaste.

      Supprimer
    2. Mouarf, ben si madame fait ça sans s'appliquer en plus XD
      Ouiiii je veux une photo, je veux ! Je veux !
      Bah voilà, penses au 2e semestre. Et puis de toute manière ça ne fonctionne jamais avec tous les profs ni avec tous les cours, c'est comme ça.
      Qui ne voudrait pas être exceptionnel :-P
      Lol non mais bien entendu ce n'est pas néfaste. Je crois qu'on a eu un faux pistolet à la maison quand j'étais gosse (et des menottes + l'insigne de chérif) et je suis devenue une adulte tout à fait équilibrée... ah.... euh non... c'est peut être un problème en fait xP

      Supprimer
    3. Si tu veux une photo, tu peux m'envoyer un mail à essayerdeuxfois@gmail.com et je réaliserai ton vœu (je suis un génie) (hrm hrm).

      Supprimer
  5. Personnellement, ça me choque lorsque je vois des enfants jouer avec des pistolets en plastique. Surtout qu'ils ne se gênent pas pour les diriger vers les passants et faire "Poum !". On pourrait au moins leur apprendre à ne pas diriger les canons vers les gens. C'est affreux comme sensation.

    Cette histoire de fromage et de souris m'interpellent. Peut-être as-tu besoin de prendre soin de quelqu'un, d'être moins seule ? As-tu déjà pensé à adopter un animal de compagnie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que le problème que tu pointes ce n'est pas l'arme en elle-même, mais la manière de s'en servir. Un pédopsychiatre sur Europe1 disait que donner des armes aux enfants qui en réclamaient n'était pas néfaste et même bénéfique et ce à deux niveaux. Déjà parce que ça leur permet d'extérioriser, de canaliser leur agressivité, et puis parce que ça permet de repérer d'éventuels problèmes de comportements. Par exemple si l'enfant veut toujours jouer le méchant, ou qu'il passe dix minutes à viser son petit-frère ou ses parents, et si on repère ces comportements on peut aller faire consulter l'enfant pour trouver ce qui ne va pas. Et puis je crois que c'est l'occasion de dire aux enfants (et le psychiatre a confirmé ce que je pense en le disant aussi) que une arme c'est pas anodin, que en vrai c'est interdit d'en avoir et puis l'occasion de leur apprendre qu'il y a des manières de se servir d'une arme. Après tout on met des armes dans les mains des policiers et des militaires et ils tuent pas tout le monde à la sortie des écoles.

      Pourquoi ça t'interpelle ?
      Oui, j'y pense depuis 17 ans. J'ai tout voulu : chat, chien, rat, hamster, poisson rouge, chien, chien, chien, chat, chat, chat, chaaaaaaaaaat. Mais mes parents ne veulent pas. Avec un peu de chance je pourrais peut-être quand je ferai mon service civique, mais il me faut la garantie que je pourrais le garder après, et c'est là que ça se complique parce que si je retourne chez mes parents... va y avoir un problème.

      Supprimer
    2. Oui, c'est vrai. Tant que tu n'as pas entièrement voix au chapitre, que tu dépends encore de l'avis d'autres personnes pour mener ta barque, il vaut mieux que tu fasses attention.

      Supprimer
  6. Il y a des moments comme ça dans la vie où on avance mais on ne sait pas vraiment où ni pourquoi, ni pourquoi on ne va pas, ni comment aller mieux.
    Tiens bon Melgane. Aller voir une psy pourrait t'aider. Au moins parler avec quelqu'un d'extérieur.
    Pour ce qui est des pistolets pour enfants, je crois que c'est le message derrière le jeu qui importe. Quand j'étais enfant, j'avais un pistolet de shérif. L'arme était perçue comme un moyen de protection.
    Aujourd'hui qui dit arme, dit tuer. Et c'est là qu'à mon avis ça devient dangereux.
    Grosses bises et prends soin de toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais pas si j'avance vraiment en fait... niveau études j'ai pas progressé depuis l'année dernière, sauf peut-être en anglais (ce qui est un comble quand on sait que c'était l'une de mes hantises depuis le collège ! haha !), parce que je ne comprends pas ce que les profs veulent. J'essaye de monter une émission radio, ça avance, une radio a bien voulu nous héberger, mais en même temps on n'a pas bougé du point de départ parce qu'il manque toujours une personne pour travailler avec nous et que les deux filles avec qui je parle mettent des plombes à répondre à mes mails..., dans ma vie perso bon ben... j'ai pas davantage de vrais amis qu'avant... du coup j'avance pas vraiment. D'ailleurs je dis souvent "on est que mardi ! le temps n'avance pas !".

      Oui, je crois comme toi. Je crois que c'est comment on s'en sert et que, justement, c'est l'occasion d'expliquer aux enfants que y'a des méchants qui tuent n'importe qui, mais que les policiers qui sont allés les arrêter ont eux aussi des armes !

      Supprimer

Un petit mot ? :)