lundi 24 août 2015

Cette blogueuse que je ne suis pas


Bonjour !

Pendant mes vacances je me suis dit que ça serait sympa de vous faire un petit article sur le pays dans lequel je suis allée _ je vous avais même mis quelques photos de côté rien que pour vous _, sur le poème qui se trouvait dans une boussole que j'ai achetée et que j'ai vraiment apprécié, et puis, finalement, arrivée chez moi, une fois connectée à internet, une fois devant les quelques dizaines de photos que j'avais dans ma clé USB rien que pour vous... j'avais pas envie. Pas parce que mon voyage n'étais pas chouette (il l'était, sauf la fin assez épique où j'ai appris que je suis méprisante et que la raison pour laquelle je quitte une partie de Uno c'est parce que je perds...) mais parce que je ne fais pas ce genre d'articles.

C'est comme ce tableau aimanté que je vais faire. Une autre blogueuse en aurait profité pour faire un Do It Yourself étape par étape. J'y ai pensé, une déformation professionnelle, parce que c'est le genre d'article qu'il "faut" faire, mais je ne vais pas le faire, parce que ce n'est pas le genre d'article que j'aime faire. Et pourtant, un peu paradoxalement, même si je ne lis aucun blog voyage, j'aime beaucoup quand une blogueuse que je lis partage des photos de l'endroit où elle est allée, où que ce soit en France ou dans le monde. Et j'aime bien, même si je ne lis pas de blogs de créatrices, quand une blogueuse que je suis partage un DIY. Mais ce n'est pas le genre d'article que j'ai envie de faire. Je ne suis pas cette blogueuse-là.

Il y a quelques semaines plusieurs articles sur le thème "je suis une mauvaise blogueuse" ont vu le jour. Je ne me considère pas comme une mauvaise blogueuse. Je crois qu'il n'y a pas de mauvaise blogueuse, ou alors que l'angle avec lequel le sujet a été abordé est mauvais. Une mauvaise blogueuse ce n'est pas celle qui ne répond pas à tous les commentaires, ce n'est pas celle qui ne prend pas les photos de ses articles elle-même, ce n'est pas celle qui ne publie pas de manière régulière, qui n'a pas de ligne éditoriale ou qui n'est pas active sur les réseaux sociaux. Une mauvaise blogueuse c'est celle qui n'est ni sincère ni honnête avec ses lecteurs. Voilà, c'est tout.

Alors certes, je ne vais pas faire cet article sur les villes étrangères dans lesquelles j'ai passé mes vacances, même si j'avais vraiment envie quand j'ai eu l'idée, parce que ce n'est pas moi, ce n'est pas mon genre d'articles, mais ça ne fait pas de moi une mauvaise blogueuse, comme ne pas faire de Do It Yourself ne fait pas de moi une mauvaise blogueuse, comme ne pas raconter ma vie ne fait pas de moi une mauvaise blogueuse. Je ne suis simplement pas ce genre de blogueuse-là. Je suis plus la blogueuse qui donne son avis sur telle ou telle chose, plutôt que celle qui va montrer le smoothie qu'elle prend au petit déjeuner.

Qu'en pensez-vous ? Pour vous c'est quoi une mauvaise blogueuse ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires:

  1. L'essentiel c'est que les jolis souvenirs te restent, peut-être qu'un jour tu auras envie de les partager, peut-être pas ;) (on apprend souvent des choses dingues sur soi-même, souvent de gens parfaits, ça va de soi :P) Sinon, mon avis sur ce qu'est une mauvaise blogueuse rejoins le tien. Après, quelqu'un qui ne répond vraiment jamais aux commentaires, ça me refroidit quand même un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, des choses absolument dingues ! x)
      Ne jamais répondre c'est pas pareil que ne pas répondre à tout ;) Je ne répond pas à tout parce que je ne sais parfois pas quoi dire (je sais, ça aussi ça parait dingue x'D ;P).

      Supprimer
    2. C'est tout à fait différent en effet, moi non plus parfois je ne sais pas quoi rajouter et je pense que ça arrive à beaucoup de monde ^^ (haha comme quoi tout est possible :P) Tandis que ne jamais répondre comme j'ai parfois pu le constater sur X blogs, ça fait assez dédaigneux, pas chaleureux :/

      Supprimer
  2. C'est tres bien que tu t'en tienne a ce qui te plait! Son blog est sense etre une representation de soi et de ses envies, pas un moule auquel on doit se plier! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, ça ne doit pas être un moule ! En fait c'est exactement ce que je voulais dire ! :)

      Supprimer
  3. Une mauvaise blogueuse, c'est une personne qui blogue pour les mauvaises raisons (principalement pour essayer de devenir influente, célèbre, en misant sur des articles "à la mode" mais sans réellement apprécier le blogging pour ce qu'il est réellement). Pour ma part, je dirais que je touche un peu à tout, bien que je ne fasse jamais de tuto... mon blog c'est mon univers, alors j'essaie de ne pas me restreindre à faire ce que j'aime dessus. Mais sans non plus porter de jugement sur ce que font les autres blogueuses, qui elles adorent les tutos et DIY et compagnie... !
    Tu n'es pas une mauvaise blogueuse, il y a juste différents types de blogueuses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta définition de la mauvaise blogueuse me va tout à fait ! ^^'
      J'ai un peu l'impression que, pour pas mal de personnes ou en tout cas pour celles qui ont écrit des articles sur les "mauvais blogueurs" mal bloguer c'est ne pas rentrer dans le moule, ou ne pas faire ce qui marche... récemment j'ai appris que certaines personnes pensaient que des lecteurs qui ne laissent pas de commentaires sont de mauvais lecteurs... on marche sur la tête !

      Supprimer
  4. GENRE COMMENT CA JE POURRAIS PAS STALKER TA VIE °v°.
    Je suis outrée //Seprendunaviondanslagueule//.
    Nan, plus sérieusement, Je crois qu'une "mauvaise" blogueuse, pour moi, c'est la même chose que pour toi. C'est triste de se dire qu'il faut rentrer dans un moule, alors qu'on a la chance d'être libre d'écrire ce que l'on veut ( dans la limite du possible hein... ) sur le net. Mais non, il faut des manières, une organisation, vivre POUR son blog... Et si tu ne le fais pas, " Ah nan mé t tro pa une bone blogeuze " ( les fautes c k-do c: ).
    Dans ce cas là, je suis vraiment l'archétype de la blogeuse en Carton. Je publie au petit bonheur la chance, une ligne éditoriale inexistence, et Ô mon dieu, je m'autorise des blagues/ des jeux de mots douteux c: ...
    Dois-je aller en Enfer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah ! Moi non plus je ne me gêne pas pour mettre du second degrés dans mes articles ! ;)
      Pour mon blog je n'ai AUCUNE organisation ; si l'idée vient, elle vient, et c'est tout... je me demande toujours comment certaines blogueuses font pour dire "je publie le mercredi et le dimanche". Hein ? Mais-mais-mais... ?! Faut avoir plein d'articles en avance pour faire ça... moi j'en ai jamais, sauf quand je participe aux Jolies Plumes...

      Supprimer
  5. C'est drole parce que ça fait des mois que je me répète qu'une vraie blogueuse est celle qui est sincère dans ses articles et avec ses lecteurs ;)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai vu passer ces quelques articles sur le fait d'être une mauvaise blogueuse. Et ça a fini par me faire culpabiliser. Parce que j'ai laissé les commentaires s'accumuler, parce que j'écrivais spontanément, sans grande préparation, parce que je ne prends pas mes photos moi même mais dans les banques à images, parce que je ne suis pas régulière, parce que je n'ai pas de ligne éditoriale.

    Bref, à les écouter, je suis la pire des blogueuses! Ca m'a fait culpabiliser mais ça ne m'a pas non plus donné envie de rentrer dans le moule!

    Et puis je lis ton article et finalement je me retrouve dans tes mots. Je ne suis tout simplement pas cette blogueuse là.
    Ma ligne éditoriale, c'est moi. Mon blog me ressemble, ressemble à ma vie. Et pour la réponse aux commentaires, ben ça va prendre un peu de temps mais je commence à rattraper mon retard!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ta formule "ma ligne éditoriale, c'est moi" parce que finalement c'est totalement ça !

      Supprimer
  7. C'est drôle parce que je crois que ce n'est pas la première fois qu'on finit un article sur la même conclusion.
    Aujourd'hui ( après avoir racheté des piles pour mon clavier chéri), j'ai écrit un article qui se conclut un peu de la même façon que la tienne.

    A la différence que je raconte comment pendant un bon mois, je me suis perdue à vouloir être "comme les autres" et finir par ne plus aimer ce que je faisais. Tu as raison, si ce n'est pas soi, alors il n'est pas nécessaire de le faire. Sinon, on finit par se perdre...ce qui m'est arrivé :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'est arrivé de me perdre aussi mais d'une manière un peu différente. Pendant une bonne semaine je me levais le matin en disant "y faut qu'j'trouve un article" et, le soir, le pondait mon article dont j'avais trouvé difficilement l'idée dans la journée... c'est terriblement nul... j'ai fini par supprimer et par arrêter de me mettre la pression pour écrire un article par jour...

      Supprimer
  8. Je crois que l'essentiel n'est non pas de faire des articles pour faire plaisir aux autres mais d'abord pour se faire plaisir à soi-même.
    Pourquoi traiter un sujet qui ne nous motive pas réellement ? C'est une perte de temps, et de toute façon, ce manque de conviction risque d'être réellement visible aux yeux des lecteurs.
    Personnellement, j'aime quand un article est écrit avec passion, peu importe si le sujet de départ correspond à mes centres d'intérêts :)
    Je te fais de gros bisous !!

    Julie

    RépondreSupprimer
  9. Pour moi il n'existe pas réellement de mauvaise ou bonne bloggeuse. Je te rejoins cependant quand tu dis que tu ne le fais pas parce que ce n'est pas toi. A quoi bon se forcer à faire des choses qu'on n'apprécie pas de faire.
    Blogguer c'est avant tout se faire plaisir, non!
    Et puis certaines personnes sont plus douées pour tel ou tel article. C'est tout le charme de la bloggosphère. Comme toi, je fais peu voir pas de billets sur mes voyages, mes sorties. J'aime lire ces articles chez les autres, mais moi ils ne m'inspirent pas. C'est comme ça.
    Bises Melgane et merci pour tes encouragements!

    RépondreSupprimer
  10. Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse de la "mauvaise blogueuse" ! Ni sincère, ni honnête sont des défauts que l'on retrouve chez celles qui démarrent un blog avec pour seul objectif de conquérir un auditoire, comme elles collectionnent les followers sur les réseaux sociaux.

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)