mercredi 3 juin 2015

Quand la naïveté vire à la bêtise

Bonjour !

On entend un peu parler de cette application "gossip" qui sert à faire circuler des rumeurs (fausses) (c'est le principe de la rumeur en même temps) sur les autres, le tout soutenu par des "preuves", des photos, partagées anonymement (évidemment), et qui s'autodétruisent au bout de dix secondes. Mais le pire dans tout ça c'est que la créatrice de vingt-cinq ans se dit surprise car elle ne pensait pas que son application serait utilisée comme ça, elle voulait une ambiance bon-enfant. Je n'ai qu'une chose à dire : mais bien sûr.

On est en train de parler de jeunes adolescents dont environ cinq pour cent (il me semble) se font harceler (ce qui est un délit, si vous êtes victimes : courez voir la police). De jeunes adolescents à la recherche parfois de pouvoir, d'emprise, de railleries faciles pour souder le groupe ou tout simplement de vengeance. Cette dame croyait sincèrement que ça n'allait pas virer au cauchemar pour certains jeunes ? Que les harceleurs n'allaient pas sauter sur l'occasion de se moquer des autres, de dire des horreurs et des insanités ? Au mieux c'est de la naïveté et de la méconnaissance de sa cible, au pire c'est de la bêtise.

Toutes les semaines on a des jeunes qui se suicident. Le site Ask a déjà été le vecteur de harcèlement sur des jeunes filles qui se sont suicidées, au Canada et en Irlande. Des harcelés qui se suicident il y en a aussi en France, et sur internet on trouve facilement des témoignages, de blogueuses par exemple qui racontent qu'elles se faisaient harceler. Et c'est encore pire depuis les réseaux sociaux puisque les enfants, une fois chez eux, ne sont même plus tranquilles. Facebook et Twitter ce n'est pas assez ? Il faut en plus leur mettre entre les mains une application dédiée ? Vraiment ? J'aimerais bien dire deux mots à la créatrice de cette merde application (on reste calme et on respire xD). Je ne comprends pas. Elle est jeune pourtant, elle ne devrait pas être si éloignée des réalités ! "J'ai été un peu naïve" qu'elle dit. Un peu ? T'es sûre ? C'est un joli euphémisme !

Certes, il y avait une limite d'âge sur l'application mais c'est comme sur Facebook. Vous pensez sincèrement qu'il n'y a que des pré-ados de plus de douze ans sur Facebook ? Moi non... Tout le monde a la jugeote d'écrire une fausse date de naissance. Alors à moins que les opérateurs connaissent l'âge de leurs utilisateurs, une limite d'âge, même remontée à dix-huit ans, ne va pas changer grand-chose sauf à un futur procès pour homicide involontaire quand ils devront se défendre et diront qu'ils avaient averti le public.

En plus, comme c'est anonyme, tout le monde essaye de savoir qui a écrit quoi, alors qu'au moins quand c'est via Facebook ou Twitter on sait à peu près. Du coup tout le monde s'accuse, je ne vous raconte pas l'ambiance dans les lycées... Sérieusement... Oui, c'est sûr que supprimer l'application ne va pas supprimer le harcèlement, mais justement ; il y a déjà tellement de harcèlement scolaire qu'on n'a pas besoin de leur donner des outils en plus, l'essence pour attiser l'incendie, la perche pour se faire battre. La créatrice de l'application avait certainement de bonnes intentions mais, soyons réalistes, vous pensez sincèrement que voir un macaron d'interdiction aux moins de seize ans sur une application ça arrête des lycéens ? Et vous pensez sincèrement qu'ils n'allaient pas sauter sur l'occasion de faire circuler des méchancetés "pour rigoler" ? Je trouve ça dingue...

Qu'en pensez-vous ?
Sa cible était les vingt-trente cinq ans ; vous auriez utilisé l'application ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Comme tu le soulignes, le harcèlement est déjà assez présent. Cette application est une belle connerie et je me demande comment la nana qui l'a crée peut se regarder dans un miroir, c'est à croire qu'elle s'est dit un beau matin "tiens je m'ennuie, et si je sortais une appli' pour pourrir la vie des gens ?!" (oui ça me met en colère ce genre de choses) C'est du gros n'importe quoi. Perso je n'aurais pas utilisé cette application et à moins d'être totalement immature, j'imagine mal quelqu'un de 34 ans trouver ça intéressant ( même si la bêtise n'a pas de limite d'âge hein) Bref pour reprendre tes mots : on reste calme et on respire !

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu le dis, sa créatrice ne connaît vraiment pas sa cible ! Quelle bécasse ! Ceux qui auront utilisé l'application devront s'attendre à en être victime à leur tour... Et c'est sans fin ! Vraiment débile...

    RépondreSupprimer
  3. Vu l'âge de la créatrice, le nom de son application et surtout son "utilité", il me semble évident que le mimétisme avec la série "Gossip Girl" est poussé à l'extrême. Or cette série, bien que légère, montre les désastres et situations impossibles que peuvent produire ces rumeurs lancées avec "preuves" à l'appui, et qui peuvent tout aussi bien servir à harceler et détruire la réputation d'un jeune ou d'un adulte ... Alors dire ensuite qu'elle ne pensait pas que son application serait utilisée de la sorte, je trouve ça fort de café quand même, il faut arrêter de prendre les gens pour des idiots ...

    RépondreSupprimer
  4. Le harcèlement est déjà bien trop présent dans les établissements scolaire. Des applications de ce style ou des sites comme Ask ne sont d'aucune utilité et ne font qu'aggraver la situation déjà bien assez alarmante et dangereuse ! Quand j'ai appris pour cette application, cela m'a mise hors de moi. Comment une fille, une femme même, a pu être si naïve ?! Une limite d'âge n'arrête personne et même à 35, 40 ou 50 ans, les critiques et surtout la méchanceté gratuite, ça blesse ! Cela prouve que les séries ont une mauvaise influence sur les jeunes mais aussi les moins jeunes ... Mais bon, ça c'est encore un autre débat ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si les séries ont vraiment une mauvaise influence. Je pense que ça dépend qui la regarde. Sur cette fille, oui, Gossip Girl n'a pas aidé, mais combien de filles se sont dit qu'elles ne feraient jamais subir ça à personne ?

      Supprimer
    2. Oui bien sûr certains savent faire la différence entre fiction et réalité,
      heureusement ! Mais d'autres ont plus de problème à voir cette frontière ... Comme la créatrice de cette application par exemple même si, selon ses dires, elle ne savait pas que ça tournerait comme ça ...

      Supprimer

Un petit mot ? :)