dimanche 3 mai 2015

L’œil français


Bonjour !

J'avais déjà abordé ce thème dans mon article raisonner en Français mais comme il me tient à coeur et que j'ai été confrontée à un autre exemple je n'ai pas pu résister de faire un article. Il y a quelques mois, je l'ai déjà abordé dans plusieurs articles, je me suis réinscrite sur Skyrock. Avec une blogueuse dont je reçois la newletter on a parlé des phoques. J'ai dit que le fait que les Inuits en tuent pour se nourrir ne me gênait pas, que ce n'était pas du tout comparable avec les Canadiens qui en tuent des centaines pour leur fourrure. Elle m'a répondu "mouais" et m'a dit que, elle, des Inuits qui massacrent des phoques pour se nourrir elle ne pouvait pas. Et j'ai vraiment l'impression qu'elle dit ça parce qu'un phoque c'est mignon-chou-tout-doux. Mais j'aimerais que l'on remette en contexte.

Déjà au strict point de vue de la "forme" il faut dire que sur la banquise ben... y'a pas trente-six-mille alternative pour manger, hein. Et que les Inuits tuent des phoques seulement en quantité nécessaire pour se nourrir. Qu'ils le font rapidement, avec respect. Un respect qui va jusqu'à mettre une boule de glace dans leur bouche pour qu'ils n'aient pas soif de l'autre côté. Je ne pense pas que les Canadiens (sous-entendu qui tuent les phoques, pas tous les Canadiens évidemment) aient le temps de faire ça... Le deuxième point où je veux intervenir c'est davantage sur le fond du problème : l’œil français ; la propension que l'on a à vouloir universaliser ce que l'on pense.

On mange de la vache. Pas de pot, c'est un animal sacré dans une autre culture : celle de l'hindouisme. Pourtant je ne crois pas qu'il y ait une propagande hindoue qui fustige les Occidentaux mangeant de la vache. On mange du cochon. Pas de pot, c'est un animal que les croyants en un dieu n'ont pas le droit de toucher : les musulmans. Pourtant je ne crois pas qu'il y ait de groupe musulmans réclamant que l'on ferme les abattoirs de cochons en France. Bon. Les Inuits mangent du phoque. Pas de pot, c'est un animal que chez nous on trouve mignon-chou-tout-doux. Et alors ? De notre côté on ne s'interdit pas de manger de la vache, on ne s'interdit pas de manger du cochon, alors pourquoi les Inuits devraient-ils s'interdire de manger du phoque (alors qu'en plus ils ne le tuent pas à outrance et le respectent) ? Je ne vois pas le problème.

Parce que nous, Occidentaux, Français, nous ne mangeons pas de phoque, alors tous les peuples de toute la Terre devraient arrêter d'en manger ? Parce que nous, Occidentaux, Français, mangeons de la vache et du cochon alors tous les peuples tout autour de la Terre devraient en manger ? Je sais bien que ça date de la Révolution, que nous avons voulu sauver tous les autres peuples du joug des méchants messieurs qui les oppressaient mais, vraiment, il faut qu'on arrête de se mêler de tout, tout le temps. Oui, tuer des phoques par centaines pour leur fourrure c'est moche (en même temps y'a des gens pour acheter, hein). Non, tuer un animal pour se nourrir je ne vois pas le problème. Une vache aussi c'est mignon. Un agneau aussi c'est mignon, ça fait "bèèèhèhè" et ça tête votre doigt. Et pourtant il se retrouve dans votre assiette. En quoi c'est plus horrible de tuer rapidement un phoque que d'envoyer un agneaux mignon-chou-tout-doux dans un abattoir où il va voir tous ses petits camarades se faire tuer avant lui ? Je cherche encore.

Moi je crois qu'il faudrait essayer de s'affranchir de cet œil français que l'on pose sur tout, tout le monde, tout le temps (et il n'y a pas si longtemps encore pour notre condamné à mort en Indonésie). Parce que vouloir interdire aux Inuits de manger du phoque c'est aller dans l'extrême de la protection animale et ça en devient ridicule et intolérant. Le titre de l'article sur lequel j'ai réagi en parlant des phoques était une phrase bien connue : on reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux. Si je prends cette simple phrase qui est plus civilisé entre les Inuits et nous avec nos abattoirs ? ;)

Voilà, c'est tout ^^'
Qu'en pensez-vous ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. Je suis bien d'accord avec toi, il faut remettre un peu les choses dans leurs contextes et arrêter de dire n'importe quoi sous prétexte qu'on pense que tel ou tel choses est bien, mignon, gentil, moche...
    Chaque peuple à ses coutumes, ses traditions et occupons nous déjà des nôtres avant de s'occuper des leurs... Mais maintenant c'est comme ça pour tout, on se mêle de tout et de rien, on vient mettre notre petit grain de sel partout, mais si c'est pour dire des conneries plus grosse que nous on ferait mieux de se taire !!
    On voit toujours le mal partout c'est fou ça ...
    Bel article en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça ^^' "Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence alors tais-toi" xD On ferait mieux de mettre notre énergie à essayer de régler les problèmes dans notre pays au lieu d'essayer de voir des problèmes dans d'autres coutumes...

      Supprimer
  2. Je suis super d'accord... Ca m'agace, les révoltés des maltraitances animales de chatons ron-rons et de chevaux trop beaux, qui vont se manger un steack tartare et une paupiette de veau sans sourciller derrière, voire se lover le cou dans de la fourrure de coyote trop jolie trop douce tout en s'horrifiant, effectivement, de l'abattage d'un phoque sur la banquise... Je suis végétarienne mais j'ai bien plus de respect pour l'inuit qui assure sa survie et celle des siens sans fioritures que pour l'éleveur de lapins en batterie tout propre et "civilisé" qui prétend aimer ses bêtes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon côté je ne suis pas végétarienne mais je n'aime pas spécialement la viande. Après je pense que les éleveurs de vaches dans les Alpes par exemple aiment vraiment leurs bêtes. J'avais vu un reportage sur une éleveuse de chèvres qui n'envoyait aucune de ses bêtes à l'abattoir mais qui a dû s'y résoudre parce qu'elles coûtaient trop chères à nourrir pour sa petite exploitation. Mais c'est vrai que comme toi je suis agacée des révoltés de la maltraitance animale à deux poids deux mesures. Je me souviens que quand j'étais encore très active sur Skyrock je suivais pas mal de blogs de maltraitance animale vu que j'en avais moi-même un. Les articles qui revenaient étaient toujours les mêmes, et les filles séparaient l'article "les abattoirs" de l'article "l'hippophagie" alors que les chevaux meurent dans les mêmes conditions que les autres... J'ai jamais compris cette distinction. Quand je le faisais remarquer on me répondait que les chevaux c'était pas normal de les manger. En gros elles étaient contre les manière d'abattage des vaches et contre le fait qu'on mange des chevaux... Cette hiérarchisation dans les animaux je ne comprends pas...

      Supprimer
    2. Bonjour :)

      La fin de ta réponse me fait penser à un message de cette autoproclamée "amie des animaux" qu'est Brigitte Bardot qui veut qu'on abolisse l'hippophagie car "le cheval est un animal noble". Dès que j'entends cet "appel" passer à la radio, je suis obligée de zapper, sinon je m’énerve toute seule... comme là sur mon clavier, en fait ^^

      Bref, j'arrête sinon je vais dire des bêtises.

      Bonne soirée !

      Supprimer
    3. C'est vrai que le cheval est un animal considéré comme noble, c'est pour ça que l'on dit "jambe" et pas "pâte". Mais je ne pense pas que ça soit une raison de ne pas le manger... Je veux dire, je n'ai jamais mangé de cheval, je ne compte pas le faire, je n'aime pas trop la viande de toute façon, mais ne pas le manger parce qu'il est "considéré comme" noble je trouve ça... assez irrespectueux envers les autres animaux (on en revient toujours à cette question de respect, je vais faire faire une indigestion à mes lecteurs xD)

      Supprimer
  3. Entièrement d'accord avec toi !
    Il est vrai que nous sommes un pays de donneur de leçons, dans bien des domaines !

    Sable

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Melgane,
    Je suis d'accord avec ton point de vue: sur le fait que la hiérarchisation des animaux n'est pas acceptable, mais aussi parce que nous devrions être plus ouvert aux autres cultures, à leurs us et coutumes.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait penser à une phrase mais je ne me souviens plus de l'auteur : chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage. C'est un peu ce qu'il se passe là en fait. Et c'est ce que, effectivement, nous devrions arrêter.

      Supprimer
  5. Je ne peux que être d'accord avec tes propos. Il faut arrêter de tout regarder avec le regard d'un français. Il est important de comprendre les autres cultures, ça s'appelle l'ouverture d'esprit et la tolérance. Effectivement, on trouve rarement des prés où les vaches puissent venir pâturer chez les inuits.
    Je travaille actuellement à Madagascar, et il y a quelque jour à peine, je tombe sur un hibou mort. J'apprends rapidement que c'est un gars de la sécurité où je travaille qui lui a simplement mis un coup de matraque pendant la nuit. Je ne peux pas le cacher, ça m'a choqué. Mais je sais qu'ici, le hibou est considéré comme l'oiseau du sorcier et que c'est courant qu'on s'en prenne alors à eux. Alors, j'ai du l'accepter.

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)