mardi 26 mai 2015

Cent pour cents notre corps !


Bonjour !

Aujourd'hui je suis allée à la fac pour le désanonymage des copies de deux matières et comme ça s'étirait en longueur, avec une amie et un camarade, nous avons parlé. A un moment la conversation a dérivée sur les garçons qui suivent leur copine dans les magasins de fringues comme de vrais zombies* (à tout ceux qui se reconnaissent : j'ai de la peine pour vous chaque fois que je vous croise, sachez-le :P). Mon amie a dit quelque chose du genre "vaut mieux ça que d'acheter un vêtement que t'as pas le droit de mettre", et comme elle l'a répété plusieurs fois j'ai fini par lui demander ce qu'elle entendait par-là. Et en fait je crois que j'aurais préféré ne rien savoir ; figurez-vous qu'elle a un petit copain qui ne veut pas qu'elle porte la nouvelle robe qu'elle s'est achetée il n'y a pas longtemps parce qu'elle est "trop courte". Et elle a dit un peu plus tard que la jupe qu'elle était en train de porter faisait partie des jupes qu'elle n'avait pas le droit de mettre. Riez jaune : elle lui arrivait au genou.

A un autre moment de la discussion, notre camarade nous a dit que sa copine (avec laquelle il est depuis cinq ans) lui avait dit que soixante-quinze pour cents de son corps lui appartenait. Hrrrrrm... Pardon ?! Tu peux me la r'faire ? Alors oui, je sais bien, c'est une "formule" qu'elle a utilisée pour dire qu'elle l'aime, qu'elle ne veut pas qu'il aille voir ailleurs, tout ça, mais il y a un moment où il faut s'interroger sur les formules qu'on emploie et faire attention. J'avais dit la même chose pour l'affaire Rémi Fraisse d'ailleurs. Parce que, non, il n'y a pas de soixante-quinze pour cents ou je sais pas quoi, c'est cent pour cents à son propriétaire. Mon corps m'appartient à cent pour cents, son corps lui appartient à cent pour cents, ton corps t'appartient à cent pour cents, et c'est tout.

Et mon amie, avec son histoire de jupe qu'elle n'a pas le droit de mettre, a déjà cédé une partie de son corps puisqu'elle n'a pas le droit de le vêtir comme elle l'entend. C'est fou quand même... Alors, elle a expliqué qu'il était jaloux, mais je crois plutôt que, comme apparemment son ex arrêtait pas de le tromper, il ne lui fait pas confiance. Mais c'est son problème. Ça ne doit pas empêcher mon amie de s'habiller comme elle veut. Elle nous a dit qu'en plus c'était pas comme si elle était une bombe. Mais bombe ou pas bombe, le corps d'une personne lui appartient à cent pour cents !

Parce que, si on tire un peu sur le bordel, ça veut dire qu'une fille qui se fait violer c'est pas grave puisque son corps ne lui appartient pas à elle mais à son copain. Je sais bien que c'est un exemple extrême mais j'aime ce genre d'exemples parce qu'ils ont le mérite d'être clairs. Le problème c'est que, si l'on ne résiste pas à la privation du corps pour des vêtements, comment, sur le principe, tu veux résister à la privation du corps sur le viol ? C'est dès le début qu'il faut s'opposer à ce genre de choses, sinon ça empire, et les gens ne voient pas le problème, puisque tu as laissé faire.

Notre corps nous appartient à cent pour cents. Si je veux faire un tatouage ; je fais un tatouage, si je veux un piercing ; je fais un piercing, et si je veux mettre une robe au-dessus du genou, à mi-cuisse, ou un shorty ; je mets une robe au-dessus du genoux, à mi-cuisse, ou un shorty. Point. Pas de discussion autre que sur la météo ;)

Non mais.

Qu'en-pensez-vous ?


*Et en prime, comme je suis d'une gentillesse infinie, que j'adore rire, et que le sketch de Vérino est absolument génial, je vous mets le sketch de Vérino (qui a un nouveau spectacle depuis quelques temps :P).


Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Je suis totalement d'accord avec toi ! Notre corps nous appartient à 100%, personne n'a le droit décider à notre place :)
    (sauf notre maman haha)

    RépondreSupprimer
  2. Super article ! Je suis absolument d'accord avec toi, j'en parlais d'ailleurs avec mon copain cette après-midi même et il se demandait comment un mec pouvait empêcher sa copine de porter ce qu'elle veut ! Cela nous a scandalisé. déjà qu'on est pas tellement libre globalement dans la société et si en plus les personnes que nous aimons nous restreignent on en a pas fini ! Il faut donc se battre pour ces libertés aussi minimes soient elles !
    Bref! très bon article !
    xxx
    Jade

    RépondreSupprimer
  3. Il y a aussi des nanas qui aiment se la raconter... "Mon mec ne veut pas que...", "Mon corps appartient à mon mec..." : délires pseudo-romantiques et façon de crier à la face du monde "j'ai un mec !!!".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est comme pour tout, y'a des personnes qui exagèrent et veulent se rendre intéressantes... Mais y'en a aussi qui abusent clairement... Et y'a aussi des mecs qui en sont "victimes", l'histoire des 75% c'est bien la fille qui "prend" 75% du corps de son mec, donc bon...

      Supprimer
  4. Tout à fait d'accord avec toi ! En plus, le copain qui interdit les fringues ???? Si il a des problèmes de confiance, faut se faire soigner, en plus, si vraiment elle devait le tromper, la longueur de la jupe n'aurait rien à voir là-dedans ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord avec toi !

    Sable

    RépondreSupprimer
  6. J'en pense que c'est dingue de se priver pour son copain.... (oui du coup je lis tes articles suite à notre échange sur un autre blog ^^). Moi je ne porte pas de jupes parce que j'aime pas qu'on me regarde dans la rue et là j'ai vraiment l'impression que mon corps ne m'appartient pas. Donc moi même, je m'interdis de m'habiller comme ci ou comme ça parce que le regard me dérange tellement que je suis mal toute la journée. Mais c'est pas normal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ce n'est pas normal... Après mon amie m'a raconté qu'à une soirée elle a mit une jupe, que son copain n'a rien dit mais qu'il tirait la gueule...
      Comme toi j'évite les robes et les jupes, même si en ce moment j'essaye de me forcer à en mettre parce que je pars du postulat que quand une fille dans un rue met une jupe je m'en fiche, alors que les autres doivent s'en ficher aussi de comment je m'habille...

      Supprimer

Un petit mot ? :)