mercredi 8 avril 2015

Les filles, ces empotées

Bonjour !

Il y a deux jours j'ai entendu une fille dire à deux de ses amis (qui évidemment n'ont pas relevé, sinon ça serait ça le fait vraiment surprenant) qu'elle était nulle en sport et n'y arrivait qu'aux sports de filles : la danse, la gym, et les "trucs comme ça". Heureusement que j'avais pas encore mangé mon sandwich parce que je crois que je me serais étouffée avec mon poulet. Et heureusement pour elle que j'étais loin d'elle parce que si j'avais été à côté je pense que j'aurais pu me convaincre de l'arrêter cinq secondes pour lui dire ma façon de penser !

Il y a un mois c'était la journée internationale des droits des femmes, on passe notre temps à dire qu'on veut le même salaire, qu'on ne veut pas perdre le droit à l'avortement (ça c'est un clin d'oeil en direction de l'Espagne), qu'on est intelligente, qu'on est tout aussi capables que les hommes, qu'on mérite autant de considération. Et à côté de ça on entend encore des filles dire des âneries pareilles ! C'est fou !

"Sports de filles" ?! Mais c'est quoi un "sport de fille" ?! Nan parce que les nageuses, les sauteuses à la perche, les sprinteuses, les footballeuses, les cyclistes, les parachutistes, les tennis women, les basketteuses, les handballeuses, toutes celles qui font de l'athlétisme, du kayak, de l'aviron, du surf, du judo, du karaté, de la lutte, de la boxe, du rugby, du ski, du snowboard, du patin à glace, du badminton, du biathlon et du triathlon et du décathlon, du tir à l'arc, du tango... (attendez, je reprends mon souffle, cette phrase a besoin d'une pause) du volley, du VTT, du roller, de la course à pied, de l'escrime, de l'escalade, du javelot, du plongeon, de la planche à voile, du parkour, de la natation synchronisée (à non, pardon, ça c'est vraiment un sport de fille :P) doivent changer de passion, métier, passe-temps, parce qu'elles ne font pas un sport pour elles. Allez, toutes à la natation synchronisée (donc), à la danse classique et au patinage artistique ! Comment ça vous n'aimez pas ? Non mais attendez, on ne vous demande pas votre avis ! Vous devez faire un sport de fille, enfin !

Un "sport de fille"... on marche sur la tête. Et pourquoi une fille ne pourrait pas faire du rugby ? C'est où que c'est écrit ? Et du foot ? Je ne sais pas si vous avez déjà regardé un match de foot féminin mais, au moins, les demoiselles, elles se relèvent tout de suite quand elles tombent, elles ne font pas genre elles sont au bord de la mort. Enfin bref, c'est un autre débat. Oui, donc ! Autant dire tout de suite que les filles sont des empotées si elles ne peuvent pas faire de judo, de tango, de ski, de biathlon, de handball, de football, d'escrime, d'aviron, de plongeon, de boxe, d'athlétisme, de cyclisme, bref, vous m'avez comprise.

Je me demande si cette fille a déjà regardé les Jeux Olympiques. Parce que les garçons font de la gym. Et moi ce qu'ils font je ne pourrais pas le faire sans beaucoup, beaucoup, beaucoup d'entraînement. Et encore. Peut-être pas au niveau olympique. Pourtant je suis une fille et la gym c'est un sport de fille, donc je devrais y arriver, normalement. Pareil pour la danse. Je ne suis pas une grande fan de Danse Avec les Stars même si j'ai regardé quelques fois et force est de constater que les filles ne sont pas plus douées que les garçons. Nathalie Péchalat a dû travailler aussi (mais en temps que patineuse professionnelle de niveau olympique elle était un peu avantagée, quand même). Et puis les danseurs ben... comme pour les gymnastes : je ne serais jamais à leur niveau (mais moi je suis une vraie empotée : aucune conscience de mon corps et aucune coordination : bref : le Boulet).

Vous vous rendez compte quand même ? On en est arrivée à un point où on a réussi à ancrer dans la tête des filles qu'elles ne peuvent faire que des "sports de fille" (je ne connais qu'un seul sport de fille : le roller derby, inventée seulement pour nous, mais ça à l'air tellement cool que je suis sûre que les garçons vont finir par s'y mettre) (les bougres). D'ailleurs rien que dans la représentation que l'on a du sport de fille : danse, gym, natation synchronisée et patinage artistique... Je ris ! Ça me fait penser à cette pub pour serviettes hygiéniques où ils ont demandé à des filles de "courir comme des filles", "frapper comme des filles", etc. puis à des adultes, et où l'on voyait clairement la différence. C'est assez navrant d'ailleurs... Ça me fait aussi penser à ce gamin qui a dit à sa mère qu'il voulait inviter un de ses camarades noir à son anniversaire : il voulait l'inviter "quand même". Ça montre bien que les enfants ont compris la représentation qu'on leur donne. A la radio une fois une dame disait que les enfants étaient racistes. Je ne suis pas d'accord ! Au contraire ! Enfant on parle à tout le monde, on ne comprend pas tous les signaux qu'on nous envoie, d'où le "quand même" de ce garçon. Bref. Ça me fait aussi penser à cette illustratrice dont j'ai entendu parler dans Les Carnets du Monde qui, parce que son enfant de trois ans retenait ses larmes parce qu'un garçon "ça ne pleure pas" lui a fait des planches de BD à colorier avec des super héros qui pleurent, s'occupent de leur enfant, etc., et qui les à mises en libre service sur son site (en anglais il me semble). Ben le garçon a pleuré.

Alors cette fille, si je la reprend à dire "sport de filles" je lui fous deux baffes demande ce qu'elle entend par "sport de filles" et si elle se rend compte que c'est du grand n'importe quoi (et si, même après une longue discussion, elle persiste, là, je lui fous deux baffes m'en vais en grommelant) (je ne frappe pas les gens, moi, je suis civilisée) (puis d'abord les filles ça ne frappe pas, enfin !) (sinon ça se casse un ongle, faut refaire la manucure, et ça fait du temps en moins pour le shopping xD).

Qu'en pensez-vous ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires:

  1. Totalement d'accord avec cet article, je ne sais même pas quoi rajouter de plus. Sport de fille pffff où va le monde grrr !

    RépondreSupprimer
  2. Ah zut, moi j'ai pas fait un sport de fille, je suis un garçon ça veut dire ? Je suis 100% d'accord avec toi, ça existe pas des sport de filles et de garçon... J'ai fait 14 ans de basket, du judo, de l'escalade et de l'athlétisme.... et je suis une grosse buse (en plus j'aime pas, je suis pas gracieuse pour un rond) en gym, danse et tout ce qui est artistique...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Je pense que la jeune fille qui a eu ces paroles n'a même pas remarqué le sens de sa phrase.. C'est bien dommage. Je ne pense pas qu'elle s'en soit rendu compte. Tu aurai du poser ton sandwich pour lui expliquer haha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi qu'elle ne s'est pas rendue compte de l'énormité du truc. Et c'est ça le plus embêtant en fait.

      Supprimer
  4. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Ce genre de choses "courir comme une fille", "sport de fille", "métier de fille" m'exaspèrent et m'énervent au plus haut point. Et c'est pire encore quand c'est justement une fille qui les dit...
    Ton article est super bien écrit, j'ai ri et je me suis énervée avec toi ^^
    Des bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espérais que mon article serait un peu amusant, donc je suis contente si ça a marché !

      Supprimer
  5. J'ai fait beaucoup de sports "de mecs" comme le parkour karaté ou les boxes française anglaise et thaï, et d'autres plus conventionnels comme le volley.
    Étonnamment en boxe française 90% des pratiquants étaient des pratiquantes comme quoi notre perception des choses peut être étonnée malgré ce qu'on veut nous faire croire. Bon en anglaise c'était plutôt 90% de mecs c'est un autre style mdr.
    Après je t'avoue que les sports à très haut niveau professionnel j'en vois plus l'intérêt, malgré le respect que je porte à leurs performances, je trouve ça violent pour le corps, l'humain n'est pas fait pour ça, pour preuve ces gens prennent leurs retraites à 30-35 ans ce n'est pas pour rien.

    RépondreSupprimer
  6. Boudiou ce genre de remarques m'énerve autant que toi ... Malheureusement le formatage que l'on subit en grandissant est très difficile à briser si on n'a pas eu des parents ouverts ou la force d'y arriver soi-même. C'est comme pour le boulot. En tant qu'ingénieur en informatique je peux t'assurer que j'ai eu droit à pas mal de regards incrédules quand on me demandait ce que je faisais dans la vie. Oui une femme peut faire du rugby (la preuve, les françaises le font très bien ^^), oui une femme peut être informaticienne MÊME avec les ongles vernis. Ce qui est rageant dans l'histoire c'est que non seulement il faut parfois se battre pour le faire admettre aux hommes, mais en plus quand tu dois convaincre une autre femme on touche le fond ...
    J'espère que cette fille ne ressortira pas cette énormité un jour devant toi, sinon elle risque de passer un mauvais quart d'heure ... Tu me diras, tu lui prouveras peut-être qu'une fille peut boxer :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être un peu plus qu'un quart d'heure x'D
      C'est fou tous les préjugés que l'on peut avoir sur les métiers... Si les femmes ne peuvent faire qu'assistante sociale et secrétaire...

      Supprimer
  7. Autant certaines se battent pour prouver que les filles peuvent autant que les hommes, autant bien nombre de filles aiment se cacher derrière le genre pour excuser une faiblesse. C'est complétement insupportable et elles ne font que rendre encore plus difficile le combat des égalités. Je pense qu'elle pensait vraiment ce qu'elle disait. Je le vois dans mon entourage, encore beaucoup trop de filles doutent de leurs capacités vis-à-vis des hommes.
    Il reste encore un bon bout de chemin à parcourir contre toutes ces stéréotypes du genre.

    RépondreSupprimer
  8. Ce genre d'anecdotes, j'en ai un sac plein à en raconter. Et ce ne sont pas seulement les filles qui pensent ce genre de clichés, mais aussi les parents qui mènent leurs enfants vers ses limites: "mon fils perd tout...les filles au moins sont précautionneuses et n'oublient pas leurs affaires...": c'est sûr que ce n'est pas en disant à ton fils qu'il va tout perdre parce qu'il a un falus qu'il risque de se prendre en main...j'avais d'ailleurs fait la reflexion à la mère.
    L'oubli n'est pas un fait genré. Tout comme le sport, on est bien d'accord.
    Bises!

    RépondreSupprimer
  9. C'est bien dommage d'avoir cette mentalité ! Je ne me bats jamais contre un mec mais toujours contre moi-même...

    RépondreSupprimer
  10. Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour vaincre les inégalités !
    Dès la maternelle les enfants ont des préjugés : ""La reine des neiges" c'est pour les filles !", etc.. !!!!

    Sable

    RépondreSupprimer
  11. Ah, j'ai adoré ton article ! Il est tellement vrai que c'en est un peu flippant !
    Tant de femmes se sont battus et se battent encore pour qu'on ait les mêmes droits que les hommes et y a encore ces préjugés qui nous pourrissent la tête des gens..
    Je pense qu'il faut changer les mentalités, arrêter de mettre des barrières et de tout classifier !

    RépondreSupprimer
  12. Vous ne comprenez rien aux hommes.
    Faire des trucs de femme ne nous valorise pas aux yeux des autres, ça donne une image plus faible de nous.

    Alors que pour vous les femmes, faire des trucs de mecs ça donne une image plus forte, ça montre que vous avez du caractère etc...
    Beaucoup n'aiment pas ça, mais dans la société actuelle être fort c'est mieux qu'être faible je trouve.

    Donc faites des trucs typé "pour les homme" ça ne me dérange pas, mais ne nous forcez pas à devoir pleurer ou faire de la danse...

    Soyez fortes vous même et pas en rendant les autres autours plus faible que vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que l'image de l'homme que vous avez est une image clichée et stéréotypée de l'homme fort qui ne pleure jamais, ne montre pas ses émotions, reste stoïque, etc. Or je ne pense pas que la gente masculine soit réellement comme ça...

      Oui, être fort est mieux qu'être faible, ça s'appelle la sélection naturelle. Mais encore faut-il définir ce que sont la force et la faiblesse dans notre société. Je ne pense pas qu'être fort signifie ne jamais montrer ses émotions, je crois que ça signifie savoir mieux les appréhender. Et je suis certaine que l'on pourrait trouver des danseuses qui ont du caractère... ce n'est pas une question de pratique, le caractère...

      Les hommes ne peuvent pas danser ? Avez-vous regarder Brahim Zaibat ? Dans avec les stars ? Les Quick Crew ? Et, de plus, il n'est pas question ici de forcer qui que ce soit à faire quoi que ce soit. Simplement d'essayer de faire en sorte que chacun comprenne qu'il n'y a pas de "sport de fille" et de "sport de garçon" et que les filles sont aussi légitimes quand elle font du lancé de poids, du foot, ou de la gym. D'ailleurs, parlons du foot. Sport de garçon par excellence dans notre pays. Prenez l'avion vers l'Ouest, à environ 12h, atterrissez aux Etats-Unis. Là-bas le foot est un sport de filles, les garçons font du football américain majoritairement. Je trouve que c'est un bon exemple pour montrer que les cases dans lesquelles on met les sports ne veulent rien dire. Un garçon est aussi légitime quand il fait de la boxe que de la danse classique ou du patinage artistique. Pas plus ou moins qu'une fille : tout autant. Faire de la danse pour un homme ce n'est pas une performance de "faible". Ça demande de l'énergie physique autant qu'un autre sport (bon, d'accord, on retire la pétanque et le tir à la carabine :P).

      Et pour finir je dirais que ce n'est pas parce qu'un homme fait de la danse qu'il est faible ! C'est archaïque comme façon de voir les choses ! J'imagine que vous êtes un homme. Essayez donc de faire de la danse comme Brahim Zaibat, ou de la gym aux anneaux comme on en voit au JO et revenez ensuite me dire si vous vous êtes senti faible. Je trouve ça incroyable de penser des choses comme ça. Un homme qui fait de la danse ou qui pleure n'est pas plus faible qu'un homme qui fait du foot ou de la boxe. On ne peut pas classer les sports comme ça, ce n'est pas possible. On peut classer les sports en performance physique, en énergie utilisée, mais pas en "pratiquants faibles" et "pratiquants forts".

      Supprimer

Un petit mot ? :)