dimanche 19 avril 2015

Arrêter ses études et devenir youtubeuse ?

Bonjour ! :)

Comme je l'ai dit sur Hellocoton, dans les recherches qui ont mené à mon blog ce mois-ci il y avait celle-ci : "avis arrêt études youtubeuses". J'ai l'habitude des "salaire youtubeuses", "combien gagnent les youtubeuses" etc. (dont la réponse est bien cachée d'ailleurs) mais là c'est la première fois que j'ai ça. Et, comme je l'ai dit sur Hellocoton : on s'inquiète tout de suite ou on attend encore un peu ?

Quand dans Le Tube de Canal+ ils ont fait un reportage intitulé Les Youtubeuses prennent-elles le pouvoir ? j'avais commencé à écrire un article puis je l'avais finalement supprimé. Dans ce reportage on y voit Enjoy Phoenix (que je n'aime pas mais c'est un autre débat) (qu'on ne m'accuse de pas de jalousie : je ne me maquille même pas xD) qui dit qu'elle a arrêté ses études et a assez d'argent pour vivre dans son propre appartement à 19 ans. Je crois que j'avais déjà utilisé cet exemple dans un article (décidément je me répète) mais je ne pensais pas que des filles en étaient réellement à songer à arrêter leurs études pour se lancer dans la fabrique de vidéos. Parce que faire des vidéos et s'exposer sur internet dans l'espoir _ le but, ne mâchons pas les mots _ de gagner des sous-sous c'est une chose, mais ne faire que ça en est une autre.

Il y en a combien des Youtubeuses qui ne font que ça (puis c'est quoi cette manie de mettre une majuscule d'abord ? Je proteste ! On ne dit pas Blogueuses. Enfin bref.) ? Du temps où j'en regardais il y en avait certaines qui s'excusaient tout le temps de ne pas pouvoir être plus présentes, ou d'être en retard dans les vidéos prévues, précisément parce qu'elles faisaient des trucs à côté. Et puis est-ce que ce n'est pas prendre le problème à l'envers ? Celles qui arrêtent leur travail ou leurs études, maintenant, c'est parce qu'elles ont assez d'argent pour le faire, pour en vivre, comme l'écrivain Samantha Bailly qui se consacre à l'écriture (mais fait des études de neurologie à côté si je ne m'abuse) maintenant qu'elle peut se permettre de ne faire que ça. Mais des filles qui plaquent tout avant de réussir il ne doit pas y en avoir des masses. Ce n'est pas comme tout plaquer pour ouvrir une boulangerie après une réorientation, c'est beaucoup plus risqué. Des boulangeries on en a toujours besoin, des youtubeuses... il y en a déjà trop. Pour une qui réussit combien il y en a qui n'ont que dix vues par vidéos ? Il ne faut pas oublier non plus que pour attirer les gens il faut produire des vidéos de qualité. Vous êtes vraiment prêts à investir dans des appareils photos-caméra onéreux pour vous lancer dans une activité dans laquelle vous ne percerez peut-être jamais tant la toile est inondée ? C'est comme les blogs... Oui, il y a Hellocoton pour aider mais, au final, il y a combien de petits blogs qui ne percent jamais vraiment ?

C'est comme de vouloir imiter son chanteur ou son acteur préféré. Sauf que ça parait facile, plus accessible. Souvent à tord ; les blogueuses et les youtubeuses travaillent. C'est vrai, se filmer, poster la vidéo, attendre qu'on la regarde, attendre les marques, ça a l'air facile, immédiat. Ça relève un peu du fantasme aussi. En fait je dirais que l'on est face à un nouveau genre d'idoles : les idoles du net. Dans les reportages on voit des foules immenses et ces youtubeuses avec des mégaphones. C'est fou. Alors forcément, comme certaines veulent faire comme Beyoncé, d'autres veulent imiter Sandrea (que j'aime beaucoup d'ailleurs même si je ne regarde plus de vidéos depuis longtemps). Et arrêter leurs études.

Moi je veux bien que l'on veuille tout faire pour vivre de sa passion. Mais est-ce qu'il ne faut pas s'assurer une porte de sortie ? Une autre voie ? Je sais que j'ai dit qu'il fallait le temps de se tromper, mais devenir youtubeuse n'est pas un métier comme un autre, c'est plus risqué, et à mon avis il vaut mieux avoir un filet au fond du ravin si jamais on tombe.

Alors on s'inquiète tout de suite ou on attend encore un peu ? Moi je choisis tout de suite. Parce que pour moi ça prend des proportions trop énormes. Les youtubeuses prennent-elles le pouvoir ? Quand j'ai entendu le titre de ce reportage j'étais plutôt mitigée, une petite voix me soufflait que l'on ne peut pas vraiment appeler ça du pouvoir. Et en même temps, avec cette simple recherche Google, je me rend compte que ces jeunes femmes ont un pouvoir d'attraction assez énorme. Pour vous dire, j'ai une amie qui a été surprise quand elle a appris que j'ai un blog (ne jamais regarder ses mails en cours, règle numéro 1 et note à moi-même). Elle a dit que j'étais pour les ados, les collégiens. Elle ne connait pas du tout le monde de la blogosphère, elle était surprise quand j'ai dit que je lisais plein de blogs de trentenaires, comme si vous étiez des filles un peu tarées, un peu gamines sur les bords (c'est beau les préjugés). Pourtant elle regarde des youtubeuses. Alors oui, je crois que, quelque part, les youtubeuses prennent un peu le "pouvoir" et que c'est inquiétant que certaines cherchent à arrêter leurs études pour devenir comme elles. Peut-être que c'est parce que les études de cette personne ne lui plaisent pas, qu'elle a peur de rater ses partiels et qu'il faut relativiser : mais elle fait quand même une recherche pour se reconvertir dans Youtube et pas dans un métier comme un autre.

Qu'en pensez-vous ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

31 commentaires:

  1. Si Enjoyphoenix a le sens des affaires elle pensera à se faire un super carnet d'adresse mais j'ai l'impression que c'est un peu la Betty des youtubeuses ( pas de majuscule :) )...
    Je la vois bien finir chroniqueuse
    Je partage totalement ton avis concernant cette prise de risque sans grand intérêt et ce rêve que partage de plus en plus d ados mais on est à une époque ou le succès même créer par le vide a plus d intérêt que le travail

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, si elle est maligne elle finira chroniqueuse ou égérie pour je ne sais quelle marque pour une pub spéciale internet puis pour une "vraie" pub.
      C'est vrai... Y'a qu'à regarder Nabilla (même si je pense qu'elle est plus intelligente qu'elle n'en donne l'impression) ou Kim Kardashian...

      Supprimer
  2. en fait, je pense que c'est un peu dans l'air du temps. C'est comme ces gens qui veulent à tout prix passer à la télé pour devenir une "star". En fait, maintenant, tu peux être célèbre sans avoir aucun talent (être célèbre parce que t'es célèbre, quoi) et je pense que c'est le genre de truc qui fait rêver beaucoup de personnes. Alors que ce soit par le biais d'une chaîne Youtube, d'une émission de téléréalité... peu importe, pour ces personnes.

    Après, le truc c'est que c'est quelque chose de complètement imprévisible. Même une de ces filles que tu cites et qui a beaucoup de succès en ce moment n'est pas à l'abri d'une grosse chute alors c'est sûr que si t'as aucun plan B, c'est tendu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, les 15min de gloire histoire de dire que l'on vaut quelque chose, de se la péter un peu, de vivre un bout de rêve... Mais je ne pense pas qu'il n'y ait que ça. Je pense que certaines personnes se disent aussi que faire des vidéos d'humour, de beauté, etc. c'est facile et ça rapporte facilement de l'argent : pas besoin de travailler et on fait un truc cool qui rapporte. Mais même ça, ça reste quelque chose dans l'air du temps comme tu dis : surtout, ne pas travailler trop.

      C'est certain ! S'il y en a une qui est prise a mentir, qu'une espèce de scandale à propos d'un partenariat éclate... Et même sans ça. Quand j'ai commencé à regarder des vidéos de youtubeuses je suis arrivée au moment où Hélène de Mon blog de Fille avait fait une commande ELF de 50€ et dans sa vidéo elle comparait ça à du Mac et du Chanel et disait que heureusement elle n'en avait eu que pour 50€ et qu'elle allait tout jeter. Ca avait fait un tollé.

      Supprimer
  3. Après t'avoir laissé un message sur Hellocoton avant de lire je peux t'en laisser un sur mes impressions de ton article !
    Je suis totalement d'accord avec toi ! Pas mal de Youtubeuses, je pense à Marie et Horia en locurrence ont arrêtées leur études parce que ça ne collait pas, elles n'accrochaient pas. Aujourd'hui ça marche, mais demain qui dit que rien ne va s'écrouler ? Et puis il a le côté loisirs ou travail qui importe beaucoup. Quand tu fais ça comme loisir, tu t'amuse, tu fais ça quand tu veux, ça t'éclate ! Mais quand tu es obligée de poster autant par semaine, quand tu ne dois faire QUE ça. Au bout d'un moment tu dois te lasser et avoir envie de faire un break ! Marie en locurrence à un emploi du temps de fou, elle n'arrête jamais de travailler ! Ce n'est clairement pas équilibré si tu veux mon avis !
    En tous cas affaire à suivre sur le pouvoir de ces filles là !

    Tendresse et baisers sucrés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y a tout le côté loisir. Quand tu te rends compte que pour être rentable tu dois publier trois vidéos par semaine mais que tu n'as aucune idée de ce que tu vas bien pouvoir faire c'est une autre histoire...

      Supprimer
  4. C'est intéressant comme sujet ! Je suis bien d'accord avec toi sur le fait qu'arrêter ses études paraît atrocement risqué. Ce genre de "job" ne dure qu'un temps... ne serait-ce que parce qu'on finit par vieillir. Au-delà de la (triste) réalité de devenir moins "bankable" parce qu'on est plus âgée, il y a aussi le fait qu'avec l'âge, les attentes dans la vie évoluent et que s'exposer ainsi sur Internet peut ne plus nous tenter du tout. Et dans le domaine du web plus encore qu'ailleurs, tout évolue tellement vite qu'on peut vite être "has been", dépassés par la technologie et les nouveautés.

    J'avais publié sur mon blog un article parlant de mon métier dans le "show-business" et du coup, j'ai beaucoup de mails/commentaires d'ados qui rêvent de ce milieu et ça me fait penser à ton article. Ce que je leur dis systématiquement, c'est "choisis un métier qui te plaît ET si le show-biz te fait rêver, tente ta chance... mais garde à l'esprit que si ça ne marche pas, il faut quand même que tu sois heureux/se d'exercer ton métier ailleurs".

    Ces apprenties Youtubeuses, j'aurais envie de leur dire la même chose. Lance-toi, bosse tout en faisant des études qui te plaisent... On a quand même beaucoup de temps libre quand on est étudiant dans la plupart des filières donc ça permet de se lancer, de voir si ça marche ou pas... Si ça marche et qu'elles n'ont pas besoin de leurs études, super, qu'elles profitent de l'expérience à fond, qu'elles se créent un réseau et apprennent à convertir ce qu'elles font en "compétences" réelles (ex : acquérir une vraie compétence en montage vidéo, en marketing, en com', etc). Et si ça ne marche pas/plus à un moment donné, au moins elles auront une sécurité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Il faut penser à avoir une sécurité.
      Après le côté plus âgé je ne sais pas... Des femmes de 50, 60, 70 ans qui continuent de ce maquiller il y en a donc elles auront toujours une "cible". Et au pire elles pourront demander à des jeunes de leur famille (filles, nièces, etc.) de venir jouer les modèles.

      Supprimer
  5. J'ai quelques amis qui font des vidéos de jeux vidéo, certains ont un petit succès (1000~2000 vues par vidéo), mais aucun d'entre-eux n'a jamais envisagé de tout plaquer pour travailler uniquement sur Youtube. Après, les vidéos beauté et les vidéo JV ce n'est pas non plus la même sphère, mais les résultats sont similaires : pour un qui perce, il y en a des milliers d'autres sur le carreau.
    Généralement, quand on envisage de se lancer sur Youtube, c'est parce qu'on est au chômage ou parce qu'on a du temps à tuer à côté du boulot, mais en faire une activité à plein temps dans l'espoir d'argent facile, non, on est réalistes ! C'est précaire comme métier, puisque tout peut s'écrouler du jour au lendemain.
    De plus, les gens ne se rendent pas forcément compte que c'est du boulot pour arriver à un tel succès. Il y a un investissement dans du matos, du temps de recherche (dépendant du thème de la chaîne), une identité à se créer. Et ça ne se fait pas du jour au lendemain. Certains mettent des années à percer, d'autres quelques jours. Et l'écrasante majorité ne perce jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça. Quand certaines youtubeuses nous montrent comment elles tournent des vidéos, que l'on voit qu'elles ont trois appareils photo, un projecteur, un parapluie, qu'elles ont acheter un Mac pour faire les montages et la plupart du temps le logiciel spécial qui va avec... Alors évidemment elles n'ont pas acheté tout ça en une fois ou dès le début (notamment Sandrea, au début ses vidéos n'étaient pas aussi bien mises en scène) mais ça représente quand même un certain investissement !

      Supprimer
  6. Je suis abonnées à énormément de chaînes Youtube (France, étranger, beauté et autre) et ce phénomène me fascine assez. Il y a en effet énormément de Youtubeuses/eurs qui ont arrêté leurs études rien que pour faire des vidéos. Je dois avouer que j'ai un avis assez mitigé par rapport à ça. Je parle surtout pour les Françaises, qui en parlent plus, mais à les entendre, elles comptent reprendre leurs études en un claquement de doigt quand toute la folie autour d'elles se sera arrêtée. Perso, je n'y crois pas trop, je pense pas que ça soit aussi facile qu'elles le pensent.
    Je pense aussi à l'après, à leur avenir professionnel. Je me demande ce que les patrons penseront de ces filles qui ont arrêté leurs études pendant 3 ans voire plus pour parler des produits qu'elles testent (c'est une vraie question que je me pose, ce n'est pas rhétorique ^^). Je trouve que niveau crédibilité à un entretien d'embauche, c'est un peu limite... (bon, après ça dépend du métier !).

    Enfin bref, avis mitigé ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reprendre les études ne doit pas être aussi facile... Parce que même si c'est vrai qu'en vivant de leurs vidéos elles ont un certain rythme à tenir et certaines obligations elles se lèvent quand même à l'heure qu'elles veulent, et si elles veulent tourner trois vidéos dans une journée puis plus rien pendant deux jours elles peuvent aussi. Alors que les études ça demande quand même un rythme assez permanent.
      Je pense que sur le CV ça peut se défendre... Elles apprennent à utiliser certains logiciel, à faire de la com... parfois y'en a qui on un agent (si si, j'avais même pondu un article là-dessus) donc qui apprennent forcément certaines choses... Mais bon, comme ce n'est pas un vrai métier... Faut voir. Moi la question que je me pose vraiment c'est : qu'est-ce qu'elles mettent sur leur fiche d'impôt ? (ou alors elles ne paient pas leurs impôts... hin hin... moi je dis que ça sent le scandale à plein nez xD).

      Supprimer
  7. (au fait, je ne suis pas sure que Sandrea ait arrêté ses études ! Il me semble qu'elle a un diplôme en esthétique ou quelque chose comme ça) (à moins que je confonde !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet. Dans plusieurs de ses vidéos quand je regardais elle a dit qu'elle avait un diplôme de coiffure en Belgique non valable aux Etats-Unis et qu'elle n'avait pas eu envie de se "remettre à niveau".

      Supprimer
    2. Sandrea a un diplôme coiffure

      Supprimer
  8. J'ai le même âge d'EnjoyPhoenix et franchement, quand je vois combien d'argent elle se fait pour ce qu'elle fait, ça me dégoûte ... Je fais médecine, je compte devenir médecin (même pas pour les sous, surtout pour aider mon prochain !) et quand je vois que des gens qui sauvent des vies et ont fait 10 ans d'études gagnent moins qu'une jeunette qui parle make up devant sa webcam, je me dis que je perds mon temps. Puis je me rappelle pourquoi je fais ces études et je regrette pas, mais je reste écoeurée.

    Enfin, les youtubeuses, (pour la majorité, et les plus connues) ce n'est plus la "girl next door" qui te conseille de manière désintéressée. C'est des vitrines de pub, avec des énormes partenariats (parfois pour des youtubeuses beauté ... des partenariats pour des soupes, ouioui). Et franchement l'exemple qu'elles donnent n'est clairement pas celui que j'aimerais que mon éventuel futur enfant suive. Pour le peu qui réussissent, combien risquent de se trouver à la rue si elles arrêtaient tout ? Ou perdraient des années en se retrouvant avec rien parce qu'elles n'ont pas "percé" ? C'est pas pour rien qu'EP sort un livre apparemment. (Sur sa vie tant qu'à faire, ça fait vendre. Puis le coup de la "fille pauvre" en lycée privée chic avec un père pilote de ligne, elle a perdu le peu de crédibilité qu'elle avait avec moi mais c'est un autre débat. Oui je ne l'aime pas ...)

    Ça me fait penser aux footballeurs en fait. Des idéaux qu'on aimerait atteindre, des idôles-modèles, qui peuvent vivre d'une passion assez "simple" (parce que c'est plus "facile" d'être passionné de maquillage que de physique des particules quand même), en gagnant très très bien sa vie. Je connaissais beaucoup de garçons qui mettaient de côté leurs études pour le foot. Certains se sont réveillés ou ont eu les parents derrière pour assurer un minimum de "parachute études" au cas-où. D'autres se sont cassés la tronche et n'ont rien à 20 ans ... C'est dommage. La faute à la société ?


    (Au fait, j'aime beaucoup beaucoup ton blog et ton écriture.)
    (Au fait n°2, j'ai vu que tu as terminé de lire le dernier Tara Duncan, il est bien ? J'ai arrêté au tome 7 ou 8 je crois. J'ai trouvé que la qualité s'était détériorée, et je ne supportais plus tellement l'écriture, mais je reste nostalgique, et je me demande comment ça a fini et si ça a fini par s'améliorer. Je sais que ce n'est pas de la grande littérature mais ça restait sympa à lire mais les derniers tomes ne sont plus à ma bibliothèque et 20€ par bouquin ça fait réfléchir si c'est pour les acheter "juste pour voir". Mais je ne trouve pas d'avis de "jeune adulte", quasiment que des enfants et ados qui ne sont parfois pas très objectifs ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que quand on y pense... Après y'a quand même un certain travail derrière... je crois bien que Sandrea a dit dans une de ses vidéos qu'en faire une du début à la fin (tournage, montage, publication, etc) ça prenait 8h, donc bon... mais c'est sûr aussi que c'est 8h où t'es chez toi, tu manges quand tu veux, tu te lèves quand tu veux, tu sors quand tu veux, tu peux traîner en pyjama... donc bon.

      Qui est EP ? Vu ce que tu en dis je ne vais pas l'aimer non plus xD Pauvre avec un prof pilote de ligne... on crois rêver ! Qu'est-ce qu'elle ferait pas pour se rapprocher de ses auditrices... A moins qu'elle se soit vraiment sentie pauvre par rapport à ses camarades mais bon... objectivement...

      Merci :) ^^
      Alors... Tu as bien fait d'arrêter ! La fin est... assez abracadabrante (en gros y'a l'esprit de la planète AutreMonde qui sauve tout le monde alors qu'ils étaient en train de perdre, d'où elle sort ? Je ne sais pas, j'ai pas compris), tout est bien qui se fini bien, tout le monde est en couple c'est une catastrophe, s'en est déprimant tellement c'est peu réaliste... A un moment Tara pète un câble et pleur, sauf qu'on dirait que c'est à comme ça en plein milieu du machin pour faire genre elle est pas mieux que les autres vu que le roman est de son point de vu et qu'elle ne parle jamais de ses états d'âme... Dans le résumé on nous parle de l'assassinat de la reine des elfes : finalement la solution est trouvée en deux temps trois mouvements à la fin du bouquin et on n'en parle presque pas tout au long... On nous dit que l'amour Tara/Cal est peu solide et "Robin va-t-il réussir à la reconquérir ?" alors qu'en vrai Robin s'en fout complètement... Donc en plus il y a un résumé mensonger... La fin arrive vraiment beaucoup trop rapidement... Il y a mention d'un danger vis à vis des dragons qui trouvent les humains trop puissants, internationalement parlant l'idée était bonne, mais c'est réglé par une phrase rapide à la fin du livre... vraiment en mode "tout est bien qui fini bien dans le meilleur des mondes, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants et bla bla bla". Et en plus les personnages s'expriment tous pareil et tous comme le narrateur donc c'est assez perturbant... Non, vraiment, tu as bien fait d'arrêter.

      Supprimer
    2. EP c'est EnjoyPhoenix :) Et pour le coup, il ne me semble pas qu'elle ai mentionné le fait d'avoir été pauvre...

      Supprimer
    3. Moi je crois que si... En tout cas elle disait quelque chose comme ça dans la première (et seule et pas terminée) vidéo que j'ai vue d'elle. Elle dit qu'elle n'est pas riche (elle répond à des commentaires reçus à ce que j'ai compris) mais dit juste après qu'elle a une guitare (qui n'est quand même pas donnée), vit dans une maison, et donne le montant de l'argent de poche que ses deux frères reçoivent chaque semaine (je ne me souviens plus de combien c'était mais je me souviens avoir trouvé que c'était une somme assez élevée). Donc "pas riche" mais pas à plaindre non plus... Après elle va pas s'excuser d'être "bien née" hein... Mais autant pas faire "hypocrite" ou semblant, ne pas mâcher ses mots et dire les choses telles qu'elles sont.

      Supprimer
  9. Si certaines sont pretes a prendre le risque, pourquoi pas, mais ce n'est pas pour moi. Le blog est ma passion, pas mon boulot :)

    RépondreSupprimer
  10. Je pense qu'il y a très peu de jeunes filles qui décident de tout laisser tomber pour Youtube. En général, comme EnjoyPhoenix, elles le font quand elles voient vraiment que ça marche pour elles. A ce moment là, ces jeunes filles ne font pas que uniquement des vidéos sur Youtube. Elles ont énormément de projets à côté. Je sais que justement Marie est jury dans un concours de maquillage, qu'elle pose pour des magazines ect...
    Après, je pense que la plupart des personnes qui font des vidéos sur Youtube ont une activité à côté ou alors décide de stopper leurs études une année et de les reprendre par la suite... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles ont des projets à côté et c'est ce qui donne encore plus aux jeunes filles de devenir comme elles : des stars ! Enfin... star... tout est relatif hein, mais bon...

      Supprimer
  11. Vraiment bien cet article ! Tout est y dit et moi je suis de ton avis : tout quitter pour vivre de sa chaine youtube ou de son blog(même bateau) c'est vraiment utopique ! Je respecte les personnes qui l'on fait, mai je les respectent parce qu'elle on pris du temps à se forger une réputation, et ont quitté leurs études/job après un franc succès ! Pour le coup c'est mérité et à peu prés sécurisé.

    Je ne sais pas pourquoi les gens ne pensent pas à "après". C'est beau de se dire que Youtubeuse peut être un gagne pain, mais après ? et si ça marcher pas ? tu fais quoi après ça ? Je vois mal les employeur embauché des gens avec "youtubeuse" sur leurs CV..

    Je trouve énormissime l'ampleur qu'a pris autant youtube que la blogosphère (j'en parle sur mon blog), et je trouve ça un peu déroutant. À la base ce n'est qu'un plaisir, pourquoi s'acharner à vouloir gagner de l'argent par ce biais ? Je suis d'accord qu'il ai les nouveaux métier du web, mais youtubeuse et blogueuse à plein temps je sais pas .. Je vois mal les futurs conseillers d'orientation proposer à leurs collégiens des plans d'avenir dans ce créneau.

    bref, ce n'était que mon avis ;)
    xx, Clémence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que sur un CV ça peut se défendre parce qu'il faut apprendre à monter une vidéo, à faire de la com' (basique on s'entend, mais quand même), donc... si la fille s'y prend bien ça peut se défendre. Après c'est clair que si à côté elle n'a pas d'autres expériences ben... elle a quand même peu de chance d'accéder au métier qu'elle veut.

      Après je pense que si on veut faire de l'argent dessus c'est parce que l'humain est comme ça ! Les marques ont trouvé un moyen de faire de la pub (c'est le métier des publicitaires de s'emparer de nouveaux formats après tout, on ne peut pas leur en vouloir) et, appâtées par le gain, les filles ont dit oui et, paf !, c'est parti.

      Supprimer
  12. Un des secteurs les plus porteurs est la vidéo sur les jeux. Sauf qu'ils sont nombreux à faire appel à des plateformes de financement par don donc bon... Y'a surtout un effet exagéré sûrement lié à la dépréciation des chroniqueurs pro. et à la nouveauté du secteur qui permet aux pionnières de se faire une belle place.
    Le problème dans cette affaire c'est l'âge des spectatrices. Beaucoup sont très jeunes et plus influençables et pas seulement quand à la perspective de faire ce métier. J'ai regardé quelque vidéo de Sandrea, notamment celle où elle conseillait une mixture à base de citron pour sa peau. Après avoir demandé l'avis de pro il s'est avéré qu'il n'y avait rien de plus dangereux pour la peau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a la dépréciation de chroniqueurs pro mais, du coup, avec l'arrivée des marques dans la relation youtubeuse (bonne copine)/spectatrice ça casse le truc et l'avis des youtubeuse est un peu à remettre en cause...

      Plusieurs youtubeuses que j'écoutais disaient effectivement qu'elles avaient remarqué que certaines de leurs spectatrices avaient 12-13 ans...
      Je n'ai pas vu cette vidéo de Sandrea... Après tout le monde peut se tromper, peut-être que sa source lui semblait fiable (ça m'étonnerait qu'elle l'ait inventer toute seule) et comme on trouve un peu de tout et n'importe quoi sur internet...

      Supprimer
  13. Moi perso j'aime pas les vidéos sur youtube, comme ça c'est plutôt réglé :-D
    Hormis les vidéos du joueur du grenier parce que c'est drôle, et celles de friendly beauty parce que c'est bien une exception qui confirme la règle. Mais alors j'ai jamais compris comment je pourrais rester une vingtaine de minutes à écouter une fille parler!
    Parler des heures dans la vraie vie oui, mais les vidéos qui durent des plombes me gonflent.
    Je pense que les personnes qui accèdent à ton blog avec ces réponses sont des jeunes qui n'ont pas tellement envie de continuer les études et qui aiment mettre du rouge à lèvres, alors elles se disent certainement "tiens, j'vais devenir youtubeuse, ça demande pas d'efforts". Elles n'ont certainement pas conscience des heures de boulot, des années acharnées de travail régulier.
    J'ai eu la même question au travail de la part d'un collègue. Il 'ma sorti de but en blanc "c'est facile de gagner des thunes avec un blog?". J'ai rigolé, parce que moi même des thunes, je n'en gagne pas avec mon blog!! Je le considère comme un passe temps, j'adore l'alimenter, et je pense que ça me pousse à toujours faire des nouvelles choses, mais alors en vivre, bien loin de moi cette idée!
    Le milieu est sur saturé. Bien évidemment, on savoure comme partout la qualité, mais il faut pouvoir la trouver dans ce flot de gens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, leurs études ne leurs plaisent pas alors elles pensent à tout et n'importe quoi, j'ai aussi pensé à cette explication mais... Il y a quelques années (allez, disons 3 ou 4) des filles qui ne se plaisent pas dans leurs études n'auraient même pas envisagées devenir youtubeuse comme métier. Elles auraient bien sûr put se dire comme certaines "j'ai du temps donc je vais l'utiliser comme ça" mais elles n'auraient pas songer ne faire QUE ça.

      C'est vrai aussi que les gens pensent que ça ne demande pas d'efforts... Mais quand tu dois redire la même phrase 50 fois parce que au choix : tu te gourres/tu fais un lapsus/le chien aboie/on sonne à la porte/le téléphone sonne à la fin t'en peux plus (un peu comme les acteurs dans les bêtisiers en fait xD). Puis après faut encore monter la vidéo... c'est pareil pour certains blogs où les blogueuses préparent leurs articles en mettant des plombes, en faisant des titres de parties, etc. Moi ça me prend quoi... 40min à tout casser, le temps d'écrire, de relire, de passer des trucs et gras et de trouver de quoi illustrer... Mais tout le monde n'est pas comme moi.
      Alors oui, de base, c'est facile à faire, mais il y a pas mal de choses autour qui font qu'en fait c'est long.

      Supprimer
  14. Je pense qu'arrêter ses études quand on a l'argent pour être indépendante, c'est encore raisonnable (comme EnjoyPhoenix). Mais arrêter ses études alors qu'on n'a pas commencé, alors que le fait de percer ou non dans la blogo est hyper hasardeux, je trouve ça beaucoup trop risqué.

    RépondreSupprimer
  15. Je comprends tous à fait ta réaction, et je suis complètement d'accord avec toi. C'est grave quand même qu'il puisse y avoir des recherches comme tels. Autant je peux comprendre qu'une youtubeuse puisse arrêter s'il elles ont déjà percer parce qu'elles ont déjà leurs communauté, C'est plus facile pour elles. On est jamais sûre du "succès" que l'on peux avoir ou non alors tous quitter avant de faire sa place je trouve cela vraiment dingue. Surtout que ok admettons que cela marche, se ne sera jamais sur du long terme. Tous peu très bien du jour au lendemain perdre le suivie de notre communauté etc. Une fois qu'elle aurons passer la trentaine voir la quarantaine elles ne vont surement pas continuer jusqu'à 90 ans. Après qu'est ce qu'elle ferons sans diplômes, comment elles vivrons. Je trouve cela quand même vraiment choquant, j'espère que c'est juste une passade et que ce genre de personne prendrons du recul et se rendrons compte des choses avant qu'il ne soit trop tard !

    RépondreSupprimer
  16. Très bon article. Personnellement je mets un Y à Youtubeuse car cela vient de Youtube... Une Youtubeuse fait ses vidéos sur Youtube alors qu'une blogueuse peut bloguer sur x plateforme... Enfin c'est ma théorie haha :)

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)