mercredi 18 mars 2015

On peut rire de tout

Bonjour !

Hier on discutait avec une amie dans le bus, et j'ai appris qu'elle avait fait le catéchisme, du coup je me suis un peu moquée gentiment par rapport au cliché de la pédophilie des prêtres (c'était facile, je sais :P) et je crois qu'elle l'a un peu mal pris même si elle a essayé de donner le change. Et en fait ça m'a fait repensé à l'éternel sujet du "peut-on rire de tout ?". Moi je pense que oui, que l'on peut rire de tout, mais pas forcément avec tout le monde.

Pas avec tout le monde parce que pour rire, de base, il faut avoir l'esprit ouvert. Je doute que les djiadiste et autres extrémistes rient beaucoup de religion, par exemple. Il y aussi certaines personnes personnes qui ont un sujet sur lequel il ne faut pas essayer de les faire rire, un sujet qui les touche plus que les autres, comme par exemple les femmes battues. J'en avais déjà parlé dans un autre article d'ailleurs je crois (comme quoi on se refait pas haha :P). Des sujets comme ça j'en ai deux : la cause animale et les enfants, souvent les filles, qui ne peuvent pas aller à l'école. Pourtant si j'entends une blague drôle sur ces sujets je vais rire. Mais c'est là qu'est le problème : qu'est-ce qui est drôle ?

En fait je me dis qu'il faudrait faire un test. Il faudrait prendre six public de six mille cinq cent personnes représentant la population française et mettre un humoriste devant chacun d'entre eux. Des humoristes très connus, montants, et jamais vus, et voir comment les différents public réagissent face aux blagues sur des sujets sensibles comme le cancer, sachant que tous les humoristes auraient plus ou moins le même texte. Je crois que les publics qui réagiraient le mieux seraient ceux face à des humoristes connus, parce que les humoristes connus ont plus de crédit. Un peu comme dans On n'demande qu'à en rire. Dans l'émission, l'humoriste estampillé humour noir c'était Jérémy Ferrari, et les gens riaient. Mais quand quelqu'un qui en était à son premier ou deuxième passage essayait l'humour noir, ou qu'un autre candidat essayait alors qu'il ne nous avait pas habitué à ça, c'était plus compliqué. Je crois que c'est parce qu'ils ne réussissaient pas à créer une connexion avec nous, à nous faire entrer dans leur univers, à nous placer en empathie avec eux.

Je crois que c'est un peu pareil dans la vie de tous les jours. Quand un ami nous charrie on sait que c'est pour rire et on rit aussi, alors que quand c'est quelqu'un qu'on connait moins, avec qui on se voit moins d'affinité, on peut être davantage blessé qu'amusé. Je crois que mon amie ne s'attendait pas à ce que je m'amuse de ce genre de sujet, et peut-être aussi que c'est son sujet sensible.

Mais je pense que l'on peut rire de tout parce que le rire sert à dédramatiser les choses. Et puis il y a aussi le rire dénonciateur, où tu ris tout en te disant qu'en fait ben... c'est pas tout-à-fait faux, en même temps. Et puis le rire c'est bon pour la santé, c'est prouvé ;) Je crois vraiment que l'on peut rire de tout, parce que tout est sujet à la dérision, il y a des trucs fous, un peu paradoxaux, dans tous les thèmes. Et à la limite ce n'est pas qu'on peut rire de tout mais qu'il faut rire de tout, pour qu'il n'y ait pas de sujets tabous. Mais si l'on ne rit pas de tout c'est simplement parce que les humoristes ou les gens en général ont raté leur coup, que l'on n'est pas en connexion ou en empathie avec eux.

Qu'en pensez-vous ? Peut-on rire de tout ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Y en a qui s'insurge que l'on puisse utiliser la maladie dans des sketchs. Or, ce sont pour la plupart, ces malades, qui ont plus facile à en rire. Mon père a Alzheimer et au début, on me prenait avec des pincettes. C'est bon, c'est pas parce qu'il perd la mémoire que l'on ne peut plus me sortir des boutades. Moi-même, je les sors, du style "tu perds la tête", "Alzheimer te guette", "t'as la mémoire qui flanche" etc... Ca ne fait pas de moi quelqu'un qui manque de respect envers mon père et les autres alzheimeriens. Ca ne fait pas de moi quelqu'un qui n'a pas conscience de la gravité de cette maladie et ses conséquences sur le malade et l'entourage (et pourtant, 2/3 l'ont pensé, choqués de me voir sortir ces boutades).

    Je suis tout à fait d'accord avec toi que l'on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui. Si tu sors une connerie de femme battue à une femme battue, c'est sûr qu'elle le prendrait un peu mal... Je rigole parfois avec ma belle-mère qui a Parkinson avec sa main qui tremble. Elle-même en rit. Car après tout, pleurer et/ou s'énerver ne changeront rien...

    Baffie, dans une émission, a sorti une blague sur le viol. Sujet hautement sérieux et grave. Bah j'ai ri...

    Faut pas tout prendre pour soi ni au sérieux. Car si les humoristes devaient supprimer tous les sujets sensibles (handicap, maladie, politique, obésité, argent, religion, etc...), je pense qu'ils finiraient par se supprimer eux-mêmes puisqu'ils n'auraient plus rien à dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà, ce n'est pas parce que l'on rit d'un sujet que l'on n'a pas respect pour les victimes de ce sujet. Et je crois que même une femme battue (ou plutôt une ex femme battue parce que c'est clair que si elle est en plein dedans c'est plus compliqué...) pourrait rire des femmes battues. Mais ça dépend de l'humoriste qui fait la blague, s'il a réussi ou pas à créer la fameuse connexion.

      C'est vrai aussi que généralement ce sont les victimes des sketchs qui en rient le plus et que les "valides" sont là à faire la police de l'humour. Ça me fait penser à "l'affaire" du Téléthon avec Jérémy Ferrari qui disait que Guillaume Bats et lui avaient été jarté après deux vannes parce qu'ils avaient dit qu'ils allaient repartir avec la cagnotte des donateurs. Evidemment qu'ils allaient pas repartir avec ! Et Jérémy Ferrari avait dénoncé le misérabilisme qui était fait autour du Téléthon. Parce que finalement, au pire, si les victimes des sketch ça ne les fait pas rire ils auront vite fait de siffler l'humoriste ou de faire parvenir une pétition si jamais c'est à la télé... Ils sont juste malades, ou en fauteuil roulant, pas stupides, la plupart du temps ils peuvent se défendre tout seul...

      Supprimer
    2. Rien à ajouter, nous sommes d'accord ^^

      Supprimer
  2. Idem pour ma part : on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui.

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)