mercredi 4 mars 2015

De la laïcité #3

Bonjour !

J'espère que je ne commence pas à vous saouler avec mes articles sur la laïcité, haha x) Ce matin j'ai écouté l'émission de Jean-Marc Morandini sur Europe1 et le débat à dix heures était sur la laïcité : faut-il interdire le port du voile à l'université ? Et, sincèrement, je regrette de ne pas avoir pris mon téléphone pour appeler parce que j'ai entendu beaucoup de choses qui m'ont interpellées. Pour être sûre de ne rien oublier j'ai même noté sur un papier au fur et à mesure, c'est la première fois que je le fais, donc c'est vous dire si je suis remontée ! xD

Le point le plus important de l'argumentaire du monsieur contre le voile c'est le fait que le voile (comme la kippa) est une preuve de non-intégration et de non-assimilation. Comment dire... je ne suis et je pense que je ne serais jamais pour l'assimilation. L'assimilation c'est, pour la personne qui arrive avec une autre culture, oublier complètement sa culture pour adopter celle du pays d'accueil et je trouve que ce n'est enrichissant et intéressant pour personne, que l'intérêt dans une société c'est justement le mélange. Quant à l'intégration... la jeune intervenante, étudiante en master, musulmane pratiquante et voilée, est un exemple d'intégration à elle toute seule. L'autre point que ce monsieur a répété c'est le fait qu'il y a de la radicalisation à l'université et que le voile en est un des signes, raison pour laquelle il faut l'interdire ou, au moins, l'encadrer. Mais ce que je voudrais répondre à ce monsieur c'est que : évidemment qu'il y a de la radicalisation à l'université ! Les recruteurs s'attaquent aux jeunes et les jeunes ils sont où ? Au lycée et à l'université ! En plus je voudrais quand même rappeler que la majorité des jeunes qui partent pour la Syrie ne sont pas musulmans, se sont des convertis, des jeunes bien intégrés à la société, pas forcément dans les quartiers. D'ailleurs j'ai le profil parfait pour être recrutée ! Comme quoi...

Chacun des intervenants a mis dans son camp la laïcité ; c'est bien la preuve que l'on ne sait pas ce que c'est. J'en avait déjà parlé dans mon article précédent. Tantôt on fait un débat sur "faut-il supprimer/interdire", tantôt un débat sur "faut-il s'adapter". Ce n'est pas possible, il va falloir choisir si la laïcité c'est gommer tous les signes religieux, ou alors s'adapter aux religions pour vivre ensemble. Et j'ai ma petite idée sur la réponse... parce que si l'on part du principe que la laïcité c'est privé, alors, je vais reprendre l'exemple que je prends toujours et que vous devez commencer à connaître, autant raser les lieux de cultes. Ben oui, parce que si la religion c'est privé et que l'on vous voit entrer dans une église, une synagogue, ou que sais-je, on saura à quelle religion vous appartenez. Un auditeur en a un peu parlé d'ailleurs, il a dit que l'on avait déjà des extrêmes de laïcité, et donc qu'il ne fallait pas supprimer le voile. Tant que l'on ne se sera pas mis d'accord sur ce qu'est la laïcité, sur le sens que l'on veut lui donner, on ne réglera aucun problème.

Un autre thème a été abordé, c'est celui de l'échange. Est-ce que l'université ce n'est pas un lieu de discussion et d'échanges, est-ce que les étudiants, qui sont de jeunes adultes, ne peuvent pas entrer dans un dialogue avec leurs professeurs ? On n'est plus au collège où les enfants répètent plus ou moins ce que disent leurs parents, normalement on peut discuter (bon, des fois on entend de ces trucs chez les étudiants... ça fait peur ! xD). Mais pour discuter il ne faut pas imaginer la volonté cachée de l'autre qui met le voile (ou la kippa). Ce que je veux dire c'est qu'une auditrice a rappelé que les trois religions monothéiste prônaient l'amour et que l'on n'avait pas besoin de porter des signes ostentatoires de religion pour montrer son amour et surtout s'épanouir. Un auditeur a ajouté que les femmes qui portaient le voile ça faisait très "je veux que tout le monde sache que je suis musulmane. Mais ce n'est pas parce qu'une fille porte le voile, ou un garçon la kippa, qu'ils veulent convertir les autres à leur religion ! Et puis est-ce que l'on n'a pas le droit d'être fier d'appartenir à une religion ? C'est un peu comme une blonde qui dirait "je suis fière d'être blonde donc je ne me teint pas en brune". Mais ce n'est pas parce qu'elle arbore sa chevelure blonde qu'elle veut que tout le monde soit blond (encore heureux, parce que le blond ça ne m'irait pas du tout ! xD).

Une auditrice a aussi dit à l'intervenante qu'elle ne devait pas porter le voile, qu'elle ne comprenait pas pourquoi elle le faisait, parce qu'elle était une fille brillante (euh... c'est quoi le message subliminal ?) et qu'elle savait que dans le monde du travail ça lui poserait des problèmes. Alors quoi ? On doit s'interdire de faire tout ce qui va nous causer des problèmes ? Ben on n'est pas rendus ! Mais surtout le gars, en plus de son histoire d'intégration et de communautarisme a dit qu'il s'agissait d'une question identitaire. Comme si on ne pouvait pas être musulman et Français. Si je me convertis demain, je ne suis plus Française ?

Je ne suis pas pour la suppression du voile (au cas où vous n'auriez pas deviné, haha :P). Quand je suis arrivée à l'université cette année j'ai été surprise de voir des étudiantes voilées, parce que je pensais que ça serait comme au lycée. Mais en fait, je m'en fiche. Je veux dire... quand je croise des filles voilées ça ne me fait ni chaud ni froid, comme quand je croise des filles blondes, brunes, grandes, petites... et comme je n'ai pas encore vu d'affiche réclamant la suppression du voile, j'imagine que mes congénères pensent plus ou moins comme moi... Et puis surtout supprimer le voile ne va rien changer du tout en ce qui concerne la radicalisation ! Des lycéennes se font radicaliser : portent-elles le voile ? Non, parce que dans l'enceinte du lycée c'est interdit. C'est un peu comme mettre des uniformes à l'école pour qu'il n'y ait pas de discrimination : la discrimination est basée sur un problème de respect et de reconnaissance d'autrui comme identique. Mettre des blouses ne va pas régler le problème de respect, ça revient simplement à cacher la poussière sous le tapis. Eh bien là non plus ça ne changera rien. Les recruteurs utiliseront quand même Facebook, et les étudiants islamophobes seront toujours islamophobes...

Et puis pour revenir sur le fait qu'elles ne doivent pas porter le voile parce qu'elles vont être discriminées : et si elles veulent prendre le risque ? Je veux dire... j'ai une amie lesbienne qui s'assume complètement. Elle ne le crie pas non plus sur tous les toits, mais elle parle sans gêne de sa copine devant d'autres gens : elle prend donc le risque de se recevoir une réflexion homophobe. Alors qu'est-ce que l'on fait ? On interdit aux homosexuels de dire qu'ils le sont ? Mais bien sûr...

Voilà voilà...
Je suis désolée de vous avoir pondu un si long article, haha :P
Mais vous avez quand même droit à ma question traditionnelle : qu'en pensez-vous ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. J'ai ressenti la même chose que toi ce matin (sauf que j'écoutais RMC). Notre richesse se fait dans la diversité et certainement pas dans l'assimilation ! ça veut dire quoi? Qu'ils veulent un pays de gens formatés qui ne bougeraient pas le petit doigt et ne gêneraient ainsi personne? ça me choque! Je ne sais pas où on va mais les discours ambiants ne ma plaisent pas du tout ! Et plus ils en rajoutent plus la peur de l'autre monte (et le FN avec) c'est affligeant et inquiétant.
    Bise

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contre le port du voile et de la kippa à l'université.
    Pour moi, le voile signifie que la femme est inférieure à l'homme. D'ailleurs, il n'a rien à voir avec la religion musulmane car il est culturel, d'origine perse.
    Un étranger, maghrébin ou autre, doit respecter les lois de la France, ne pas imposer sa culture et apprendre le français. Toutefois, je suis d'accord avec le fait que s'intégrer ne signifie pas renoncer à son identité, à sa culture, etc...mais tout simplement à s'adapter.

    Sable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne crois pas que toutes les femmes qui choisissent de porter le voile se trouvent inférieures à l'homme. Bien sûr il y a des femmes obligées de porter le voile mais c'est un autre débat... Je ne dis pas qu'un étranger ne doit pas respecter les lois françaises ni apprendre le français. Je trouve ça au contraire normal que, quand on va dans un autre pays, on apprenne sa langue et respecte ses règles. Mais ça n'empêche pas de pratiquer sa religion (dans le cas où les femmes choisissent réellement le voile).

      Supprimer

Un petit mot ? :)