vendredi 6 mars 2015

De la difficulté de donner des conseils d'écriture

Bonjour !

Ce matin j'ai lu un article dans la sélection d'Hellocoton qui donnait des conseils pour lutter contre la page blanche quand on écrit un roman, et ça m'a fait penser à tous ces articles que l'on trouve un peu partout sur internet et qui disent quoi faire pour bien en écrire un. Je dois avouer que ça me laisse assez... je ne sais même pas comment dire en fait (ça commence bien ! x'D). D'un côté je me dis vaguement que c'est sympa, et de l'autre je trouve ça inutile dans la mesure où l'on a chacun une manière différente de travailler.

L'un des conseils qui revient pas mal c'est de faire un plan et des fiches de personnages. Eh bien ça ne fonctionne pas du tout sur moi ! Un jour j'ai lu une interview de l'auteur de Tara Duncan qui disait qu'elle faisait un plan par chapitre. Je m'étais dit que ça pourrait peut-être marcher, j'en ai donc fait un moi aussi. Mais ça a été une catastrophe. Le problème c'est que si je fixe mes idées sur papier j'ai du mal à réfléchir dessus après, donc tout est bloqué et je n'y arrive pas. Pourtant ce conseil du plan est le plus répandu dans les articles de conseils d'écriture.

Je crois qu'il y a presque autant de manière d'appréhender l'écriture qu'il y a d'écrivain (en herbe). Par exemple l'autre jour je discutais avec une fille qui publie son histoire au fur et à mesure de son écriture sur Skyrock et je lui disais que je trouvais ça courageux, parce que moi j'en suis incapable : si je publie une histoire en cours ou même que je ne fais qu'en parler ça me bloque complètement. Mais ça fonctionne pour elle, ça lui permet de faire évoluer son récit quand, moi, je le passe par la case "maturation" (comme les vins, haha :P). Et ça marche comme ça pour tout : certains vont se forcer à écrire à telle heure, d'autres non ; certains vont mettre de la musique tout le temps, d'autres de temps en temps, d'autres jamais ; certains vont se relire chapitre par chapitre, d'autres une fois qu'ils auront tout écrit, et certains vont écrire sur papier pour se forcer à relire. C'est pour ça que je trouve ça un peu délicat de donner des conseils, de dire "faites ça et ci", parce que l'on est tous différents, on a tous une méthode différente.

Et si je n'avais pas envie de me forcer à ne pas faire un personnage "je-sais-tout" ? Si j'avais plutôt envie de trouver une solution pour que ce personnage soit lui-même sans pour autant que les autres personnages en pâtissent ? Si je n'avais pas envie de penser à l'avance à tous les rebondissements, toutes les relations entre les personnages ? Si, une fois que je suis vraiment bloquée, je n'ai pas envie de me forcer à continuer et que je supprime tout ? Tant que ça me correspond, que je me fait plaisir en écrivant, qu'est-ce qu'on en a à foutre de comment je m'y prends ? Je ne crois pas qu'il y ait de méthode mieux qu'une autre, mais plutôt qu'il y a une méthode mieux qu'une autre pour chaque individu. Mais c'est sûr que dire ça ça fait moins rêver que de dire qu'en suivant telle méthode on sera le nouveau Victor Hugo...

Qu'en pensez-vous ? :)


Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires:

  1. je suis d'accord avec toi, ce genre d'articles me laisse aussi... ben comme toi! ^^
    ce qui marche pour qqln ne va pas forcément marcher pour qqln d'autre, c'est le genre du trucs où il n'y a pas une seule façon de faire, et on est tous tellement différents face à l'écriture! Que ce soit pour un roman/une nouvelle ou même un blog, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais aussi pensé à faire le parallèle avec les conseils qu'on donne pour les blogs mais je ne savais pas trop comment l'amener ^^' Mais c'est vrai qu'il y a aussi plein d'articles de comment faire...

      Supprimer
  2. Chacun ses techniques, mais je pense qu'on peut résoudre ses problèmes en trouvant des solutions dans les articles des autres. :)
    Le jour où je me pencherai sur un roman, je sais que je lirai des astuces. Après, que ça marche ou non, ça permet de progresser et d'apprendre sur soi. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que ça peut être utile dans le sens où, si on ne sait pas trop quelle méthode adopter, on peut en essayer plusieurs, ou en adapter plusieurs pour essayer de trouver ce qui nous convient le mieux. Mais je crois aussi qu'il faut se laisser guider par... son "instinct" dans le sens où, avant d'essayer de faire un plan, je n'en faisais pas, parce que je n'en ressentais pas le besoin. Mais surtout, ce que je reproche à ces articles c'est le "yakafokon" : faites comme ça et vous verrez ça sera facile, alors qu'ils devraient dire "essayez comme ça, et peut-être que ça sera plus facile".

      Supprimer
  3. Doit-on 'forcer' l'écriture ? Je ne crois pas (en tout cas chez moi ça ne marche pas aha ^^')
    Les plus longues histoires que j'ai écrites sont sorties parce qu'elles devaient sortir, que je me sentais 'obligée' de leur donner une fin (je crois que je fonctionnais à un chapitre tous les jours ou tous les deux jours)

    Mais... se forcer à l'écriture, je pense que c'est contre-productif, contre-naturel et ne donnera jamais un résultat satisfaisant (ne serait-ce que pour son auteur)

    Je ne parle que pour moi, comme tu le dis si bien, on a tous notre façon de fonctionner

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne me force pas à écrire. Si j'ai toutes les idées dans la tête mais que je n'arrive pas à me "mettre dans l'ambiance" je mets un peu de musique pour m'aider (généralement la bande son de Game of Throne) mais si ça veut pas ça veut pas et je ne force pas plus.

      Supprimer
  4. Tu veux dire que ça te laisse... perplexe? ;)
    Je suis d'accord dans le sens où personnellement, je ne peux écrire que lorsque le plaisir d'écrire est présent. il y a des jours où ce plaisir me fuit et là, impossible d'aligner 2 mots corrects à la suite. Alors autant sortir prendre l'air et s'y remettre plus tard.
    Je ne fais jamais de plan non plus, chez moi, ça ne sert à rien puisque mes personnages prennent souvent le pouvoir et n'en font qu'à leur tête.
    Le seul truc qui marche quand l'inspiration s'est envolée, c'est de me replonger dans les passages qui me plaisent pour me reconnecter avec les sensations lorsque je les avais écrit.
    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais pensé à utiliser perplexe mais... je ne sais pas, ce n'est pas tout-à-fait ça même s'il y a un peu de ça.
      Je n'y avais jamais pensé ! De mon côté quand l'inspiration s'envole je fais autre chose et parfois quelque chose que je vais voir va me donner plein d'idées, mes personnages vont se répondre les uns aux autres dans ma tête (non, je ne suis pas schizophrène... ^^').

      Supprimer
    2. Non, tu n'es pas schizo ou je le suis aussi ! :D

      Supprimer
  5. Oui, je pense que l'écriture est tellement personnelle qu'il est impossible de produire un tutoriel de l'écriture qui donne toutes les solutions. Chacun aborde l'écrit à sa manière, selon ses désirs, ses passions et ses inspirations.
    Après, ces articles peuvent être instructif ou intéressant s'ils apportent quelque chose de nouveau. Sans suivre à la lettre leur recette, pourquoi pas s'en inspirer d'une manière ou d'une autre. Mais de toute façon, on finit forcément à faire ça à notre sauce. Comme tu le dis, suivre une procédure structurée peut finir par bloquer.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis d'accord !
    Se dire que l'on peut, en un clin d'œil, devenir un écrivain de talent et ce en suivant des règles simples et réputées infaillibles ... Ça fait forcément rêver.
    Surtout quand l'auteur de ses conseils en question assure qu'il les applique lui même avec succès.
    Moi même j'ai longtemps parcouru le web a la recherche de conseils et aides en tout genre. Parce que pour être honnête la page blanche nous effraie tous, petits écrivains en herbe, plein de rêve d'écriture, et s'il existait une méthode miracle pour faire de nous des Dan Brown ou Tolkien en puissance alors la question ne se poserais plus.
    J'ai essayé de faire des plans, de faire évoluer mon roman d'un point A vers un point B, de créer des événements clé censé porter le héro vers l'accomplissement de son destin, j'ai essayé les fiches personnages avec description physique et psychologique, relation inter-perso, but général de la quête principale et but de chaque perso et même création d'un monde et de son passé historique. En bref j'ai completement créé l'univers de mon roman, un travail long et fastidieux, et je pensais que les relier entre eux en brodant autour a coup de phrases bien tournées, de suspense et d'action, serait un jeu d'enfant. Je me suis installé face a ma machine a écrire espérant sortir le roman du siècle, future adaptation de l'année par Steven Spielberg, oscarisé dans tout les sens. Et puis rien ... Le néant absolue.
    J'ai abandonné cette méthode, c'était comme si mon roman, son univers et les personnages ne m'appartenaient plus.
    Repartir a zéro, et se laisser guider est cependant parfois aussi risqué, voire davantage. Il est facile de se perdre dans un univers aussi vaste qu'iréel. Se laisser emporter dans l'action, les sentiments des persos ou bien des descriptions de combats épiques ... On se retrouve vite très loin de son idée et on doit relire et trier. Parfois depuis le prologue.
    Je pense qu'au final une seule règle peut réellement s'appliquer de manière générale à tout ceux qui rêve d'écrire LE roman top niveau ... Il ne faut pas avoir peur de relire, effacer, recommencer et recommencer encore. Un bon roman, c'est comme un beau bébé, il faut du temps pour qu'il grandisse, et c'est avec passion, amour et beaucoup de patience qu'il deviendra celui dont vous serez fier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Créer tout un monde, de A à Z ça ne marche pas non plus pour moi. En revanche j'ai une amie qui m'a parlé d'un de ses amis qui avait créé quelque chose comme 2000 ans d'Histoire, 3 alphabets, etc. Moi je préfère découvrir le monde "en même temps que mes personnages", me laisser guider, ne pas penser à tout tout de suite... ce n'est pas forcément plus facile mais c'est ce qui me correspond le mieux. Mais quoi que l'on choisisse c'est vrai que, généralement, il faut du temps ! :)

      Supprimer
  7. Je n'utilise pas de fiches non plus, j'écris énormément au feeling, même si je peaufine après !

    Sable

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)