samedi 31 janvier 2015

On n'aurait pas été amies

Bonjour !

Hier soir je me suis fait la réflexion que ma sœur et moi, si l'on n'avait pas été sœurs, l'on n'aurait pas été amies. On n'est trop différentes, le jour et la nuit, le Groenland et l'Antarctique, chien et chat, et toutes autres métaphores qui vous passera par la tête et vous paraîtra appropriée. On n'est pas "fusionnelles" et on ne s'entend pas bien. On est trop différentes. Le jour et la nuit, vous dis-je !

J'adore lire, elle déteste. Elle écoute le genre de musique que les ados écoutent et moi non. Elle triche à certains contrôles alors que je ne l'ai jamais fait. Elle préfère rester des gens qu'elle déteste pour ne pas rester seule alors que je préfère ne pas faire semblant. J'adore discuter, comprendre les avis des autres, elle non. Hier elle me disait qu'à l'internat tout le monde devait travailler dans sa chambre, ou tout le monde à l'internat, et quand j'ai dit que je trouvais ça un peu dommage étant donné que certains préfèrent une salle d'étude et d'autre non elle m'a mainte fois coupé la parole et ne m'a pas laissé m'expliquer. En fait je dirais même que pour elle une discussion c'est elle parle, on réplique, elle parle, point, c'est fini. Je ne sais pas si c'est parce qu'elle ne veut pas se risquer d'avoir tord ou si c'est parce qu'elle ne veut simplement pas s'ouvrir à d'autres avis... mais je trouve ça con (voilà, c'est dit, comme ça c'est fait).

J'ai un peu l'impression qu'elle est restée "collée" aux pensées de mes parents, qu'elle ne s'est pas ouverte au monde "par elle-même". Hier elle disait avec une joie exagérée combien elle était contente d'avoir deux amis gays dont l'un est Noir. Oui, et alors ? J'ai une amie lesbienne et je ne saute pas au plafond quand j'en parle. Elle, quand elle en parle, elle finit par aligner les clichés, c'est assez affligeant. Mais je comprends. Elle ne lit pas, donc ne s'est pas développée comme moi, on n'a pas regardé les mêmes dessins animés (je vous ai déjà parlé de mon amour pour les dessins animés ? :P) ou on en a pas retiré les mêmes choses, pareil pour les histoires que nous lisaient nos parents. Et, surtout, on n'a pas rencontré les mêmes personnes et on n'a pas les mêmes caractères à la base... Je ne comprends pas comment d'un côté elle peut avoir des amis sourds et de l'autre dire que l'on ne fait pas de sport quand on est handicapé. Je vous en avait déjà parlé, de ces contradictions, mais je n'ai pas retrouvé l'article. Enfin bref.

On n'aurait pas été amies. J'aimerais bien pouvoir dire à mes parents que, si, elle me manque quand elle part pendant la semaine, mais ce n'est pas vrai. Je m'en fous (oui, c'est un peu violent ^^'). On n'aurait pas été amies, on est trop différentes, radicalement opposées, j'ai l'impression qu'elle est fermée d'esprit et surtout l'impression que ce n'est pas qu'une impression. Elle enquille les clichés et ça heurte mon petit coeur épris de solidarité, de tolérance, et de vivre ensemble (oui, rien que ça !). Alors non, on n'aurait pas été amies, parce qu'on n'a pas les mêmes loisirs, les mêmes intérêts, la même vision des choses, et que pour être amies il faut au moins quelques points communs pour tisser des liens. C'est triste à dire mais on n'en a pas (les jours où on tombe d'accord sont des miracles).Et je m'en fous. Je suis assez admirative de tous ces couples de frères, sœurs, frères et sœurs, super proches. Mais je ne les envie pas.

Je vais arrêter mon article là sinon je risque de me répéter xD


Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. Bon je t'avais préparé tout un laïus, mais je ne suis pas psy et je ne me permettrais pas de juger quoi que ce soit... Juste pour te dire que c'est toujours un plaisir de te lire. Bonne continuation (en famille ou non...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha :) Ça ne me gêne pas que tu donnes ton avis. Avoir un point de vue extérieur peut parfois, voire même la plupart du temps, se révéler utile :) Je crois que si j'ai publié cet article c'est parce que je suis prête à m'entendre dire que je suis une soeur indigne xD

      Supprimer
  2. Ma soeur et moi on est un peu aux antipodes aussi. Déjà moi je parle, beaucoup et elle, elle dit rien. On est vite limité dans une conversation avec elle car communication 0.
    Notre relation s'est beaucoup améliorée quand même comparée à un certain temps mais nous ne sommes pas non plus fusionnelles.
    Vous avez combien d'écart ?
    En tout cas tu as le droit de ne pas ressentir le manque quand elle n'est pas là. Après tout t'as pas demandé à avoir une soeur mdr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a deux ans de moins que moi, donc l'écart n'est pas si grand que ça finalement.
      Je pense que notre relation finira par s'améliorer quand elle sera vraiment sortie de sa crise d'ado, qu'elle se sera "assagit" et que moi je la comprendrais un peu mieux. Mais à mon avis on ne sera jamais inséparables.

      Supprimer
  3. On n'est pas obligé de bien s'entendre avec ses frères et sœurs ... Même si certaines personnes semblent outrées quand on dit "je ne m'entends pas avec mon frère/ma sœur" ! Moi j'ai deux petits frères, de 23 et 27 ans. Je m'entends super bien avec le plus jeune, et pour le coup, il est un ami pour moi, car je l'invite à toutes mes soirées, il s'est complètement intégré à mon groupe d'amis (dont la plupart sont donc plus âgés que lui) et tout le monde l'aime bien, c'est quelqu'un d'agréable, sociable ! Tandis que mon autre frère, je n'ai jamais réussi à bien l'aimer ... à part quand on était tout petits, quand notre frère n'était pas encore né ! mais je m'en souviens pas vraiment ..! Aujourd'hui, et depuis des années, je l'ignore au maximum, on a très peu de contacts et d'échanges (uniquement quand on est tous réunis en famille en fait).

    RépondreSupprimer
  4. Ma soeur et moi on s'entend bien, 2 week end dans le mois, (et pas toujours ceux où on se vois xD ) mais je crois aussi que si on avait pas été soeur, on ne serai jamais allée l'une vers l'autre instinctivement. Aujourd'hui on est toutes les deux d'accords pour dire qu'on est 2 emmerdeuses (elle dira que c'est moi, mais ne la crois pas, c'est elle qui est pénible) et pourtant, bah pourtant on s'aime. Et quand j'avais 12-14 ans je ne pensait pas que je dirai ça un jours !

    J'ai vu que tu parlais de la crise d'ado, ca peut être un facteur oui, j'espère que pour vous ça ira en s'améliorant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment, c'est toujours l'autre l'emmerdeuse x')

      C'est gentil mais je crois que c'est foutu ! x)

      Supprimer

Un petit mot ? :)