mercredi 22 octobre 2014

De la laïcité


Bonjour !

Ce matin j'ai entendu un débat dans l'émission de Jean-Marc Morandini à propos de la laïcité : doit-on supprimer tout signe religieux au travail ? Et je dois avouer que ce débat tombait à point nommé parce que hier je m'étais justement dit que j'avais bien envie de refaire un article sur ce genre de sujet, parce que parler de sa vie c'est bien sympa mais je doute qu'elle ait vraiment un grand intérêt.

En fait ce qui m'a un peu dérangé dans ce débat, outre le fait que l'un des intervenants représentant l'UMP a dit de belles âneries, c'est le fond. En gros le but, si l'on supprime tout signe religieux au travail, ce serait d'apaiser les tensions entre les gens, que tout le monde soit plus calme. Mais, comme le disait l'une des auditrices, c'est peut-être davantage ce genre de débat qui réveille les tensions. Parce que finalement on supprime les signes religieux au travail, super, très bien, et après ? Pour me moquer je me suis dit qu'il faudrait aussi raser les églises, cathédrales, synagogues et mosquées, parce qu'après tout en entrant dedans pour la messe ou la prière on impose sa religion, ou alors qu'il fallait interdire aux gens d'accrocher des crucifix chez eux parce que les gens de l'appartement d'en face pourraient le voir par la fenêtre. Mais je suis vite redescendue quand le gars a dit qu'il fallait interdire les kippas dans la rue (et autres signes). Parce que c'est ça le problème : on supprime les signes religieux quelque part et après on le fait dans un autre domaine, et encore dans un autre domaine... Dans certains états des Etats-Unis les gens n'ont pas le droit de fumer sur leur balcon, c'est vous dire jusqu'où on peut aller si on veut vraiment interdire quelque chose.

J'ai délibérément pris cet exemple des cigarettes pour tenter de faire une habile transition (héhé :P) avec autre chose que ce monsieur a déclaré : qu'il faudrait, au nom de la laïcité, flouter les signes religieux (par exemple la croix de Johnny Hallyday) à la télé, faire le même genre de lois que pour les cigarettes ou les marques. Sauf qu'une religion, une foi, ce n'est ni une addiction semblable à celle que l'on peut avoir à la nicotine, ni semblable à une marque. C'est très différent. On ne peut pas, à mon avis, appliquer le même genre de législation et en fait je trouve ça même assez stupide et dangereux.

Dangereux parce que la laïcité ce n'est pas éradiquer tout signe religieux _ sinon allons-y, rasons mosquées et églises _ c'est accepter toutes les religions, ne pas faire de conversions forcées, ne pas interdire aux gens de pratiquer leur culte, etc. Ils prétendent apaiser les tensions mais, sincèrement, les tensions, moi, je ne les vois pas (je suis peut-être aveugle, vous me direz). Au collège j'avais une amie qui portait une croix autour du coup et une autre qui était musulmane et elles s'entendaient bien, elles ne s'insultaient pas. Une auditrice a appelé, elle gère une entreprise dans le bâtiment, elle a dit que si l'un de ses employés avait une croix ça lui donnait justement plus envie de discuter avec lui, de connaître sa foi, et pas de le mettre à l'écart. On peut s'entendre avec des religions différentes. Mais faut-il encore être un minimum ouvert.

Dans ce débat on en a quand même entendu des vertes et des pas mures. Le monsieur de l'UMP a quand même dit qu'il était contre laïc de ne pas accepter de se faire ausculter par un médecin homme quand on est une femme. Certes, leur religion leur impose de ne pas se montrer, mais c'est aussi une question de pudeur. Etant athée je sais que je préférerais être auscultée par un médecin femme que par un homme. Ce n'est pas une question de religion. Et on en ait aussi arrivé à "déplacer" le débat.

Ce même monsieur affirme qu'une petite croix est moins gênante qu'un voile (il s'est bien rattrapée en disant que c'était tout aussi gênant si on la voyait à travers le pull de la personne) mais je ne suis pas d'accord. Une croix c'est généralement en or, ça brille, c'est autour du cou, près du visage, ça ressort sur la peau, ça se voit. Point. L'année dernière, quand l'un de mes camarades de classe portait sa croix en bois en plein milieu du ventre ça me dérangeait parce que c'était un signe religieux, que c'était interdit, et qu'on faisait un cas particulier. Et les profs, même quand ils savaient, ne lui ont jamais demandé de la retirer ou de la cacher. D'ailleurs mon amie au collège qui avait sa croix n'a jamais été obligée de la retirer quand elle avait un décolleté, de même qu'une autre fille au lycée en Seconde. Mais c'est surtout un auditeur qui a "déplacé" le débat en disant quand même que le "vrai problème" c'est, je cite toujours, "le voile et la barbe". Pardon ? En quoi c'est plus un problème qu'une croix ou une kippa ? Et voilà que, comme le dénonçait l'autre monsieur, du PS, en début de débat, on tourne le débat contre l'Islam et qu'on dit sans le dire que tous les musulmans sont des terroristes (la dernière fois que j'ai exagéré avec mon histoire raser les lieux de cultes l'autre a dit un truc du même genre derrière, donc bon, je peux bien me permettre...).

Encore une fois, la laïcité ce n'est pas supprimer tout signe religieux, c'est au contraire accepter toutes ces religions, les laisses cohabiter entre elles. Parce que, oui, on peut vivre ensemble. Donc je suis contre la suppression de tout signe religieux au travail. Néanmoins je suis plutôt pour au collège et lycée parce que les ados sont... des ados et qu'il pourrait y avoir de petits problèmes. Ensuite, comme le disait une auditrice de dix-neuf ans, à la fac "ça ne gêne personne", parce qu'on est grand et mature (pas tout le monde, mais c'est un autre sujet). Enfin voilà. Je m'excuse pour cet article un peu long, ça fait longtemps que je n'avais pas écrit autant et je sais que certaines n'aiment pas trop lire des tartines mais vous pouvez toujours le lire en plusieurs fois, comme les romans xD.

Qu'en pensez-vous ? Est-ce que l'on doit supprimer les signes religieux au travail ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires:

  1. La religion est quelque chose de très personnelle donc pour moi, il serait logique qu'elle ne soit pas au travail (je parle de toutes les religions en général donc je les mets au singulier). Et en même temps ton article me fait réfléchir. Peut-être que "montrer" ces signes religieux seraient une façon de mieux vivre ensemble ? D'élargir les esprits (je ne sais pas si je suis très claire). Tu sais que je suis athée et personnellement je m'en fiche. On peut se balader avec une croix au cou, tant qu'on ne me soûle pas avec la religion, il n'y a pas de problème (mais ça va dans les deux sens je n'ai pas à soûler les gens avec mon athéisme). En fait c'est ça, tant que tout le monde respecte les croyances et les non-croyances de chacun "ça va".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'est très personnel, et en même temps... comment dire... je vais faire une comparaison un peu bizarre mais disons que quand tu es tatouée, le tatouage aussi c'est personnel, il a une signification, un message dont tu veux te rappeler, une leçon morale par exemple (et en ça il se rapproche plus de la religion que la clope même si la comparaison n'est pas super) et pourtant on ne va pas te demander de cacher ton tatouage (sauf s'il est sur ta fesse :P). Et puis, ce n'est pas parce qu'on porte une croix ou autre que l'on va forcément évangéliser et essayer de convertir les autres à notre religion... si demain je me mets à porter le voile ce n'est pas un message à toutes les autres personnes autour de moi pour dire "faites comme moi ! l'Islam doit dominer le monde ! Mwahahaha !" avec un rire diabolique flippant.

      En fait, comme tu dis, tant que tout ça se fait dans le respect je crois qu'il n'y a pas de problème.

      Supprimer
    2. Eh si, les tatouages sont encore mal vus dans le milieu du travail, voire interdits pour certaines professions... On m'a une fois demandé de retirer mes piercings trop voyants à un entretien d'embauche. Au travail il faut montrer une certaine image de soi plutôt neutre (en tous cas dans les professions où tu as un contact avec le public). Je bosse avec des enfants et si les parents me voyaient avec des jeans troués ou en mode gothique (je prends ça en exemple), ils n'apprécieraient pas ! Après si tu es cloîtrée dans un bureau toute la journée c'est différent. Mais en cas de contact avec le public, on peut te demander d'avoir un physique "neutre" pour des raisons commerciales... Après, personnellement je ne suis pas d'accord : pour moi on travaille mieux en ne cachant pas qui on est, mais il faudra sûrement quelques années pour que ça change.

      Supprimer
  2. "On peut s'entendre avec des religions différentes. Mais faut-il encore être un minimum ouvert."
    Je crois que cette phrase résume tout; il y a des cons partout, et la religion n'est qu'un prétexte de plus pour chercher les problèmes. Je suis athée et contre la religion, mais pas contre les croyants, et de fait, je respecte bien que je ne cautionne pas leur croyance.

    RépondreSupprimer
  3. La laicité en droit français à la base, c'est simplement le fait de la séparation entre l'Etat et une religion. La laicité c'est le fait que l'Etat ne privilégie pas une religion plus qu'une autre. Et au lieu d'accepter et de vivre avec toutes les religions, de ne pas se préoccuper de la religion ou des cultes des individus et de ne pas intervenir, et bien non, la France préfère se compliquer la vie et supprimer toutes références ou liens avec une religion quelconque. C'est débile de raisonner comme ça, on pourrait très bien être un Etat laique tout en ayant des employés de la fonction publique qui portent un signe religieux : en aucun cas ça voudrait dire que l'Etat accorde un privilège à cette religion, les français l'auraient très bien compris. Les législateurs font parties sur une phase de suppression de toute forme d'expression d'une religion, et c'est une chaine sans fin, il y aura toujours de nouveau domaine où l'envie de supprimer un signe religieux s'imposera....et faute d'apaiser le débat, cette façon de légiférer ne fait au contraire que raviver les tensions et en créer d'autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est la définition que j'ai trouvé en allant sur Google pour être sûre, et d'ailleurs le monsieur du PS était pour que l'on fasse respecter les lois déjà existantes (parce que grâce à Monsieur Sarkozy, apparemment, en faisant passer ça pour un lieu de culture, l'Etat peut financer tout ou partie des rénovations d'une cathédrale ou la construction d'une mosquée) au lieu d'en créer une autre qui n'est pas vraiment applicable.

      Supprimer
  4. Le principe de laîcité veut que l'Etat ne reconnaisse pas une religion par rapport à une autre. Donc chacun a le droit de vivre sa religion à partir du moment où chacun respecte la religion de l'autre.
    Si on interdit toute expression de la religion dans l'espace public, alors il faut le faire pour toutes les religions et ne pas accepter une croix et refuser un voil ou une kippa, ça n'a aucun sens.
    Pour moi, la religion relève de l'ordre du privé mais je comprends que pour certaines personnes, ne pas montrer qu'on est de telle ou telle religion, c'est quasi impossible.
    Alors pourquoi ne pas accepter que la religion soit rendue publique, sans tomber dans des travers radicaux...
    Il faut que la France accepte que sa population évolue et qu'elle soit caractérisée par une foi qui se décline à travers différentes façons de croire et de pratiquer. Mais il faut aussi que les croyants fassent un pas vers l'Etat, à qui on demande beaucoup par moment.
    Merci pour cet article intéressant Melgane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Alors pourquoi ne pas accepter que la religion soit rendue publique, sans tomber dans des travers radicaux..."

      Je suis entièrement d'accord avec toi Marie c'est ce qu'il faudrait faire plutôt que de stigmatiser les personnes qui risquent de se regrouper entre elles entre "communautés", de s'isoler du reste des gens, et au final de se marginaliser? C'est également la porte ouverte aux extrémismes...
      En tant que musulmane je pense nottament à tous ces nombreux jeunes qui soutiennent sur les réseaux sociaux une certaine entité terroriste que je ne nomerait pas. Si le climat était plus propice à l'acceptation des deux côtés est-ce qu'on serait dans cette situation?

      Supprimer
  5. je suis bien d'accord avec toi, on prends une fois de plus le problème à l'envers... Il ne s'agit pas de tout interdire et de tout cacher, mais d'accepter et de respecter.
    Manque de bol, les "bien pensants" qui font les lois ont clairement un peu de mal à comprendre la nuance.

    RépondreSupprimer
  6. Bah tu vois, moi j'suis pas du tout croyante, sauf peut-être dans des valeurs comme le mérite et le respect, et la religion, ça me gonfle. C'est créateur de tensions partout dans le monde, ça débute des guerres, ça en enracine d'autres... Et on en parle tout le temps quand bien même y'a des trucs vraiment plus concrets qui mériteraient qu'on se penche dessus).
    Et clairement, voir des croix, des voiles et des kippas, j'men tape, mais le souci dans le fait de tout autoriser partout, c'est que beaucoup portent ces "insignes" dans l'idée de dire merde à l'autre. Juste pour afficher clairement ses croyances.
    J'suis pas croyante, mais il me semble que la foi,c'est important pour soi même, pas pour que le monde extérieur sache qu'on est catho, juif, ou musulman (ou que sais-je encore, y'a tellement de religions sur cette terre :-) ). Donc selon mon raisonnement peut-être erroné, y'a nullement besoin de porter un voile, une croix, ou quoi que ce soit d'autre pour se sentir bien dans sa foi et être en accord avec son dieu quel qu'il soit.
    J'pense qu'à force, tout le monde veut absolument imposer sa vision des choses : l'état prouver sa laïcité par tous les moyens, les croyants montrer à tout va qu'ils y croient. Cercle vicieux infernal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois ce que tu veux dire mais par exemple pour le voile, certes il n'est pas obligatoire pour une femme de le porter, mais elle peut avoir l'impression de mieux "respecter" sa religion si elle le met, par exemple. Je crois que les gens qui affichent leur religion ne le font pas majoritairement pour dire "faite comme moi, le catholicisme dominera le monde, mwaaaahahahaha !" mais peut-être pour se sentir proche de leur dieu par exemple... après oui, il y a des gens qui affichent énormément leur religion, comme ils afficheraient un pull Lacoste, mais je crois sincèrement que ce n'est pas la majorité des croyants.

      Supprimer
  7. En dehors de la sphère PRIVEE,personne n'a à connaître de mon appartenance à une religion ,pas plus que de ma non appartenance et/ou de mon athéisme.
    Comme Henri Pena Ruiz par ex .
    =Vivre Ensemble avec ou malgré nos différences

    RépondreSupprimer
  8. Je voudrais rajouter ma petite pierre à l'édifice de ton article si intéressant.
    Je pense qu'en réalité, le choix de débattre sur la laïcité était un choix strictement politiquement correct pour légitimer le débat sur le port du voile.
    Je suis allée lire la définition exacte du mot laicité : "La laïcité ou le sécularisme est le principe de séparation de l'État et de la religion et donc l'impartialité ou la neutralité de l'État à l'égard des confessions religieuses." Ok.
    Sauf que. Quoi qu'on en dise, la France est de tradition catholique. Avec l'arrivée de la période de Noël, les sapins et les crèches vont commencer à prendre leur place dans les écoles, les magasins, les mairies, les banques... est-ce que c'est laïque ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je n'y avais jamais pensé, mais dans les lieux de l'Etat comme les mairies on fête Noël... On pourrait dire que c'est parce que maintenant c'est une fête populaire, commerciale, mais il n'empêche qu'elle n'en ai pas moins religieuse et qu'il ne devrait pas y avoir de décorations dans les rues... Et en même temps... ma mère est institutrice, dans sa classe elle a des élèves d'origine arabe qui ont des cadeaux à Noël...

      Supprimer
  9. Merci pour cet excellent billet qui résume beaucoup de choses.
    Je suis musulmane, je pratique mais je ne porte pas le voile, je ne suis pas typée maghrébine et j'ai étudier en France plusieurs années. Ayant pas mal voyager j'ai toujours connu des cultures différentes, ou les religions se mélangent, s'acceptent, se respectent. Et le jour ou je suis arriver
    en France pour étudier, j'ai été heurter par cette laïcité qui essaye de gommer ce qui fait partie des gens, ce qui fait partie de moi en tant que croyante. Je comprend que la religion releve de la sphère privée, je ne cherche pas a l'imposer aux autres, mes amies sont athées aussi, et pour moi chacun est libre de croire en ce qu'il veut. Mais pourquoi s'acharner, créer la peur de la religion ? Plus Etudier le droit, plus je trouver tout contradictoire. Ce pays qui cultive son image de liberté, égalité, fraternité plus je voyais la stigmatisation a la télévision dans les médias. Je pense que ça a été une déception pour moi. Ces débats sur tout ce qui touche a la religion, les signes religieux, le voile, la burqa, le halal, les fêtes .. une société ou pour vivre heureux il faut nier et renier une partie de nous, être faux. Lorsque je faisais des stages et que je sortais déjeuner avec des collègues de devait me justifier de ne pas boire de l'alcool, pas manger de porc ou faire ramadan. Ces débats y contribuent, ça marginalise, ça t'oblige a craindre le fait de parler de ta religion. J’évitais complètement d'en parler pour m’intégrer, pour ne pas "heurter la sensibilité" des autres comme si une croyance devait choquer autrui. Et ce, dans le pays des droits de l'Homme. Cette laïcité a la française est dangereuse elle pousse aux extrémismes, elle cultive la peur et la haine de l'autre dans un climat international déjà tendue. Elle est pour moi complètement paradoxale et hypocrite. Beaucoup de personnalités en France affichent leur croyance juives, bouddhistes et musulmanes, mais la population doit cacher ses origines pour sois disant vivre en harmonie. La France au lieu de s'enrichir de sa diversité, tente de la flouter, ne l'assumant que lorsque ça l'arrange. On refuse les interdits religieux mais on s'invente des interdits sociaux ce qui est plus pesant, plus dangereux.
    Aujourd'hui j'ai quitter la France, je vis en Allemagne depuis un an, et je m'y sent mieux. Lorsque je vais dans des boutiques je vois des vendeuses voilées qui plaisantent avec leurs collègues tatoués, piercing au sourcil. Je me dis que c'est ça la laïcité, c'est accepter tout le monde. Elle est voilée mais elle travaille, elle s’intègre, elle contribue a l'essor de son pays l'Allemagne tout en étant musulmane. Un mec avec des piercing ne me choque pas, ni une fille avec un pendentif de croix ou d’étoile de David. Chacun est libre de vivre sa croyance tant qu'il ne créer pas de tension a autrui. En France c'est différent. Et après on s’étonne que des jeunes soient plus attaches a leur pays d'origine qu'a la France ou ils sont nés et ou ils ont grandis. S'ils sont stigmatises, rejetés, et montrer du doigt tout le temps c'est un peu normal.
    Merci a toi pour cet espace d'expression et bonne continuation. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on crée une certaine peur de la religion alors même que les jeunes qui vont aller combattre en Syrie ont été convertis à un Islam mal interprété... En plus on greffe à ça des lois qui visent l'Islam sans qu'on l'admette totalement...

      Merci à toi pour ton témoignage en tout cas !

      Supprimer

Un petit mot ? :)