jeudi 11 septembre 2014

L'idée de sauter le pas

Bonjour :)

Aujourd'hui à la fac on avait une réunion de pré-rentrée. La dame nous a dit que nous allions partir. A l'étranger. Pas cette année, mais la prochaine ou celle d'après. Pour un semestre. Ou une année. Et je n'attendais qu'une chose : qu'elle dise que ce n'était pas obligatoire. Quand elle l'a fait j'ai été soulagée. Ouf. Je ne partirai pas.

Paradoxalement quand, avec une amie l'année dernière, on a ouvert la première page du livre de Géographie on a commencé à montrer du doigt avec enthousiasme tous les pays où l'on veut aller. Le Kenya ça serait bien. Puis celui-là aussi. Et là. Et là. Et puis là. Oh ! Là ça doit être bien ! Et une bonne quarantaine de pays _ si pas plus _ ont été écrasés par la pression joyeuse de nos index. J'irai bien en Chine. Au Mexique. En Argentine. En Islande, au Japon, en Inde, en Russie. Mais je refuse de partir faire mes études à l'étranger.

Je ne parle pas assez bien anglais. C'est un fait. Le courant n'est pas passé avec ma prof de Sixième, cette prof je n'ai eu trois années sur quatre au collège. Les contrôles s'étaient souvent de recopier les phrases des cours, ou des phrases qui ressemblaient. Pas besoin de comprendre pour apprendre. Un jour elle m'a interrogé à l'oral : j'ai réussi à faire une phrase sans verbe. Je crois que j'étais en Cinquième. En Troisième, quand je lui ai donné ma lettre de motivation pour l'Euro Anglais au lycée elle m'a dit que je ne serai pas acceptée parce que je n'avais pas le niveau. J'ai été prise. Première note : 16 (bon, ça n'a pas duré longtemps xD). Quand j'ai commencé à comprendre que, certes, il ne faut pas faire du mot à mot, mais que ce n'est pas complètement différent non plus. 

Je me souviens aussi qu'en Troisième ou Cinquième, quand elle nous a annoncé qu'on allait en voyage à Londres, tout le monde était ravi, moi non, ça ne me tentait pas (l'Angleterre ne me fait pas envie bizarrement) et puis je ne voulais pas avoir à devoir parler anglais. A la fin du cours elle m'a pris à par : elle ne me croyait pas quand je disais que ça ne me tentait pas.

Des gens nuls en anglais il y en a plein d'autres. La faute à nos langues trop différentes dans les sons. Et puis un petit peu aussi au fait que les profs n'ont pas le droit de nous faire faire de la conjugaison en temps (tant ?) que telle, de la grammaire... de nous apprendre la langue, hein, en gros.

Une amie m'a dit que c'était une occasion, que j'allais découvrir des trucs, que c'est en forgeant qu'on devient forgeron... Mais comme je l'ai dit à mon prof d'espagnol à l'oral blanc du bac, je crois qu'Erasmus c'est bien quand on parle déjà à peu près bien, pour s'améliorer, parler encore mieux, choper l'accent, mais quand on comprend que dalle ben... on comprend que dalle xD Je me dis qu'au pire on ne part pas la première année... j'ai encore un an pour augmenter mon niveau d'anglais. Si je ne suis pas un cas désespéré xD.

Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires:

  1. Se serait dommage de ne pas y aller ! C'est un enrichissant incroyable (d'après ce qu'on me dit). Après toi seule peut juger si tu es apte ou non à suivre des cours en anglais.

    RépondreSupprimer
  2. En un an ou plus, ton point de vue a le temps d'évoluer ou pas. De même que ton anglais. Après, c'est à toi seule de faire ce choix. Certes c'est une expérience enrichissante d'aller étudier à l'étranger, mais il ne faut pas le faire à contre-coeur, il faut que ça soit une décision mûrement réfléchie je pense. Et au pire, il te restera bien des occasions de voyager autrement ;-) En clair laisse-toi du temps et fais comme tu le sens :)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis exactement comme toi, j'ai toujours eu beaucoup de mal en anglais, je n'avais pas de mauvaise note pourtant mais je comprenais a peine moi même ce que j'écrivais.
    Sinon tu as toujours la solution de partir en Erasmus dans un pays francophone comme le Quebec à titre d'exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erasmus c'est que pour l'Europe il me semble. Et puis je pense que, quitte à aller étudier à l'étranger, autant le faire dans une langue étrangère...

      Supprimer
    2. Erasmus ne se limite pas à l’Europe, a l'université j'avais deux Québécois dans ma classe en Erasmus, de même dans d'autre filière il y avait des Coréens... Après, c'est vrai que si l'on parle pas la langue couramment c'est plus compliqué mais comme tu la dit ta prof du as encore 2 ans pour tenter l'expérience. De plus, comme tu peux partir que pour un semestre tu aura toujours moyen de rattraper les examens que tu n'aurais pas réussi. ^^ Tu as le temps de toute façon de découvrir si tu ressent réellement l'envie de tenter l'expérience un jour.

      Supprimer
    3. Je me permets de commenter mais Erasmus c'est bien seulement en Europe, dans le reste du monde il y a d'autres programmes d'échange :)

      Supprimer
    4. Après vérification, tu as raison ^^ Il y a seulement 4 pays qui peuvent participer au programme en dehors de l'union européenne : ISLANDE, LIECHTENSTEIN, NORVÈGE et SUISSE.
      C'est bizarre quand même car l'étudiant Québécois dans ma classe m'avait dit qu'il était ici en tant qu'Erasmus. Mystère de la fac XD

      Supprimer
  4. Je dirais comme ton amie: "c'est une bonne occasion de s'y mettre". Après, je comprends que ce ne soit pas du tout évident et toi seule peux décider de ce que tu veux (et te sens capable de) faire ou pas. Tu auras le temps de voir je pense...

    RépondreSupprimer
  5. bon, moi, forcément, j'ai envie de te dire "mais siiiiiiiii vas-yyyyyy, tu verraaaaaaaas!" mais je comprends que ce soit flippant/stressant. Après, y a pas que l'anglais dans la vie, tu parlais d'espagnol aussi?
    mais quoi qu'il en soit, avoir un peu d'appréhension, c'est pas grave, une fois lancé ça passe, mais si ça te le fait vraiment vraiment pas, alors te force pas. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui au collège et lycée j'ai fait de l'espagnol (j'essaye de pas tout perdre en lisant des articles en espagnol) mais cette année je ferai que de l'anglais.

      Supprimer
  6. D'expérience, je pense que c'est une aventure à tenter. Bon c'est vrai que moi j'étais au pair et pas Erasmus, mais quand même c'est l'occasion d'approfondir tes connaissances et de maîtriser une langue que tu n'as fait que survoler pour le moment.
    En un an les choses ont le temps de changer, ne te ferme pas et penses y de temps en temps. Je me considérai nulle, irrécupérable en anglais, et aujourd'hui je suis bilingue! Ca vaut le coup d'essayer Melgane.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ben j'espère que si je pars je serai aussi bilingue en revenant !

      Supprimer
  7. C'est vrai que les voyages à l'étranger sont toujours une bonne expérience à tenter. Après je comprends tout à fait ton appréhension et pour cause, quand on doit parler une langue où on est pas à l'aise, ça refroidi un peu peut être.
    Personnellement, l'anglais je le comprends très bien, mais alors pour le parler, c'est autre chose XD C'est plutôt l'italien où je m'en sors mieux. J'aime pas dire ça parce que j'ai toujours l'impression que ça fait "je me la pète", mais comme je suis bilingue ça permet d'apprécier encore plus les voyages dans le pays en question !

    BREF,

    En plus l'anglais a des sons et autres vocalisme totalement différents de nous, le lexique est pas facile, la langue n'est pas aussi transparente que d'autres. J'ai pu y aller en 2011, et franchement, même en parlant comme une quiche j'avais adoré ! J'y étais allée avec des copains et c'est clairement un point positif pour faire ce genre de voyage =)

    Après le professeur qui t'enseigne la langue y est pour beaucoup aussi, il peut soit te faire adorer la matière soit en faire ta hantise en fonction de comment il enseigne ! Je connais plein de gens qui ont peur de parler anglais à cause d'un mauvais enseignant, et je trouve ça vraiment désolant =/
    En tout cas j'espère que ça va se passer un peu mieux cette année pour toi avec la langue ♥ et que tu pourras tenter un jour l’expérience si tu le sens ! ;D

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, je me permets de réagir à ton article, je ne pende pas que c'est une question de parler une langue correctement. Quand je suis partie vivre au Mexique, je parlais l'espagnole comme une vache espagnole, ayant fait qu'un an d'espagnol en quatrième... Puis j'ai pris quelques cours d'espagnol une fois une sur place mais j'ai surtout appris grâce à mes amis à l'école.. Je ne comprenais rien, j'étais larguée, je me sentais un peu seule. Puis ils m'ont mis à l'aise, petits à petits ça allait mieux. Je pense que tu devrais sauter le pas, tu ne perds rien, au contraire, tu es gagnante ! Je pense que faire mes études à l'étranger est la meilleure chose qui m'est arrivée dans la vie. Je me sens tellement épanouie, je parle l'espagnol ( bon je ne suis pas encore bilingue) mais je t'assure c'est une expérience géniale. N'écoute pas les profs qui te disent que tu n'y arriveras jamais ! Il faut oser, tu es jeune, tu as tellement de choses à découvrir, la vie est tellement courte. Alors un conseil, FONCE, LANCE-TOI, VIS :-)
    Bonne soirée
    Ps : si tu as le moindre doute, tu peux toujours me contacter et j'essaierai de t'aider (:

    RépondreSupprimer
  9. Perso je suis extrêmement impatiente de partir en Erasmus l'année prochaine ! Je n'attends que ça, j'ai tellement hâte ! Et je me lance un défi encore plus fou : je veux partir dans un pays où je ne connais pas la langue (Hongrie ou République Tchèque, si je suis acceptée bien sûr....) :). Mais je comprends que ça ne soit pas l'envie de tout le monde : beaucoup de ma fac ne se voit tout simplement pas tout quitter pendant un an. C'est compréhensible, chacun son caractère et son dégré d'attachement à son chez soi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ces pays-là ?

      Ce n'est pas une question d'attachement à mon chez moi... partir pendant un an ne me gênerait absolument pas ! Je crois seulement que je ne parle pas assez bien la langue pour y aller.

      Supprimer

Un petit mot ? :)