dimanche 17 août 2014

"Tu me l'avais pas dit."

Bonjour ! :)

Il y a quelques jours j'ai glissé dans une conversation avec ma soeur "son ex, elle" en parlant d'une amie et sa réaction m'a fait penser à celle de ma mère ; elle était tellement surprise que le fond de la conversation est passée à la trappe. Ma mère a dit : "ah, tu m'l'avais pas dit". Le "tu me l'avais pas dit" de la surprise, un peu genre "ah, au fait, tu m'avais pas dit que le veau du voisin était né avec deux têtes". Non, c'est vrai, je ne l'avais pas dit. Déjà parce que peut-être que cette personne n'a pas envie que ça se sache (bon, en l'occurrence elle l'assume totalement et ne s'en cache pas), et aussi parce que je n'allais pas rentrer chez moi en disant "tiens, au fait, Unetelle est lesbienne". Je n'ai pas non plus dit qu'une autre de mes amies est hétéro, ou qu'une autre est blonde.

Pourquoi est-ce que je devrais préciser qu'une de mes amies est lesbienne, ou qu'un camarade de classe est gay, alors qu'on ne le fait pas quand ils sont hétéros, gauchers, roux, ou les cheveux teints en bleu ? Hier sur RTL ils disaient que Ménie Grégoire avait fait parler les auditeurs sur des sujets tabous à l'époque comme l'homosexualité, mais finalement c'est toujours tabou. Et je dirais même qu'il y a un certain paradoxe dans la préhension de l'homosexualité. Par exemple ma soeur (et un peu ma mère aussi) qui dit qu'elle aurait bien voulu avoir un ami gay mais qui, dans le même temps, dit qu'elle est davantage gênée par l'homosexualité masculine que par la féminine. Il y a quelques jours ma soeur a lu un livre qui racontait l'histoire d'un couple de lesbiennes. Quand elle l'a acheté elle ne savait pas, quand elle s'en ait rendue compte elle a dit que c'était "dégueulasse" mais en même temps elle voulait connaître la fin de l'histoire, comme une espèce de curiosité, un peu comme une poule qui trouve un couteau.

Quand j'entends ou lis quelqu'un parler de son ex ou de la personne avec qui il est en couple et donc révéler qu'il ou elle est homosexuel(le) je suis d'abord un peu surprise parce qu'il y a moins d'homosexuels que d'hétérosexuels et que le schéma "normal" que l'on connait c'est l'hétérosexualité, mais ensuite je n'ai aucune réaction particulière, je continue d'écouter ou de lire la personne comme si elle n'avait rien dit de particulier parce qu'elle n'a rien dit de particulier à part qu'elle a aimé ou aime quelqu'un. Je serais vraiment surprise et choquée si la personne me disait qu'elle est en couple avec un cheval ou un canard xD

Donc non, je n'avais pas précisé que j'avais une amie lesbienne mais est-ce que c'est vraiment important ? Est-ce que c'est ce qui la définie ? Moi je crois que non. Si je devais parler d'elle je dirais qu'elle est très moqueuse, qu'elle n'aime pas se prendre la tête ; n'aime pas trop les confrontations, les débats, mais je ne dirais peut-être pas qu'elle est lesbienne parce que ce n'est pas ce qui la définie, comme je ne dirais pas d'une autre amie qu'elle est hétérosexuelle mais qu'elle est drôle, par exemple. Parce que l'orientation sexuelle ce n'est pas comme un signe du Zodiaque, ce n'est pas censé révéler de nous des traits de caractères.

Qu'en pensez-vous ?

Source photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Je suis totalement d'accord, l'orientation sexuelle elle seule ne définit par une personne. De même qu'on ne va pas dire " Eh je m'appelle Machinchose et je suis hétéro" pour se présenter, je ne vois pas pourquoi quelqu'un qui est gay devrait avoir à le dire de prime abord. Du coup je rejoins ton avis. J'ai des copains qui sont gays et quand je pense à eux, je pense davantage à leur humour, leur gentillesse, etc qu'au seul fait qu'ils aiment les mecs. En fait, malgré tout ce qu'on pourrait croire on est encore loin de l'ouverture d'esprit maximale à ce propos.

    RépondreSupprimer
  2. Totalement d'accord sur le fait que y'a pas a dire "celle qui est lesbienne" pour désigner une personne. Tant mieux si ta copine est décomplexée par rapport à ça (car même dans notre société qui se veut "ouverte" et bien c'est compliqué d'être différent) mais on a pas à la catégoriser comme ça, en tant que "LA lesbienne" :)
    Surtout que bon, si la personne dont tu parles est homo ou hétéro.... je vois pas ce qui change fondamentalement pour l'interlocuteur à qui tu l'adresse :)

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)