samedi 16 août 2014

Hors ligne

Bonjour :)

Ne pas me connecter. Pendant quinze jours. C'était le défi. D'une part parce qu'à l'endroit où j'allais il n'y aurait de toute façon pas d'internet et d'autre part parce que ça me plaisait bien de le relever. J'étais motivée. Autant que pour faire un jogging sur la plage tous les matins avant de me rendre compte que courir perpendiculairement à une pente n'était pas la meilleure des idées. Pas d'bol : j'ai raté mon coup.

Dès que j'ai pu, dans les grandes villes ou les magasins, j'ai sauté sur mon téléphone, j'ai entré l'identifiant et le mot de passe me permettant d'accéder à mon blog, à mes mails, à Hellocoton, j'ai regardé le nombre d'articles dans mon fil d'actu, parcouru rapidement les deux commentaires qui m'attendaient, et même lu un tweet gentil. Et pire que ça : je ne me suis jamais déconnectée. D'où ces deux mots : hors ligne, en guise de titre. La situation m'a un peu faite penser à ce que l'on pouvait faire avec MSN et ce que l'on peut faire aussi je crois avec Facebook : dire que l'on est déconnecté alors qu'en fait on est là : se mettre hors ligne. Etre là sans l'être.

Parce qu'en fait j'ai continué de penser à des articles que je pourrais écrire (dont celui-là), à des tournures de phrases, un peu aussi aux articles des blogs que je suis et puis, pour être tout-à-fait sincère, à mes statistiques (han ! mais le blog n'est-il pas l'incarnation du désintéressement et du partage ? trahison ! hérésie ! qu'on lui coupe la tête !). Qui sont en baisse sans être (trop) catastrophiques, finalement je trouve. Bref ; je n'ai jamais lâché prise, je n'ai jamais déconnecté. Jamais vraiment.

Du coup je me demande si c'est juste moi ou si c'est révélateur de quelque chose. Je n'ose pas dire symptomatique d'une génération parce qu'on ne peut pas faire une généralité sur seulement une seule personne et que je ne me vois pas vraiment demander à mes amis Facebook comment ils réagiraient s'ils n'avaient pas internet pendant quinze jours, donc je ne peux pas vraiment faire d'"enquête" ^^'.

Voilà, voilà :)
J'ai un peu galéré à écrire cet article, je m'y suis reprise à plusieurs fois, alors j'espère qu'il n'est pas trop raté.


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. SALUT MELGANE
    ET BEN MOI JE ME SUIS DECONNECTEE PENDANT 17 JOURS !
    SUIS ALLEE EN ESPAGNE ALORS DU COUP C'ETAIT VRAIMENT LA DECONNECTION COMPLETE !
    MERCI D'ETRE PASSEE SUR MON BLOG ET MERCI POUR TOUS TES COMMENTAIRES
    N'HESITE SURTOUT PAS A TE SERVIR SI DES IMAGES TE PLAISENT OK ?
    BON DIMANCHE
    @ BIENTOT
    ROSE

    HTTP://LEPASSETEMPSDEROSE.CENTERBLOG.NET

    RépondreSupprimer
  2. Pendant quatre jours je suis partie en belgique. J'ai laisser mon ordi a la maison meme si je savais qu'à l'hôtel j'aurais la wifi. J'ai reussi à ne pas aller une seule fois via mon telephone sur Hc ou mon blog. Par contre instagram j'ai pas pu trop déconnecter, mais largement moins présente que d'habitude tout de même. Ce déconnecter de tous, c'est dur. Très dur, on vis avec au quotidien alors quand on doit s'en passer, c'est compliquer!

    RépondreSupprimer
  3. Ma plus longue période sans toucher au pc, ce fût... 2 jours. Et uniquement parce que j'étais mal en point. ^^'
    Il est très difficile pour moi de se passer d'une journée sans pc, parfois, il m'arrive de me connecter alors qu'il n'y a rien à faire... réseaux sociaux, blogs, pinterest...
    En ce moment, je travaille sur cette mauvaise habitude, en prenant des petites pauses sans pc et remplacer ça par la lecture, le dessin, etc...

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)