jeudi 26 juin 2014

Le bac, ce n'est pas si terrible en fait

Bonjour ! :)

Quand j'avais encore un blog sur Skyrock je voyais souvent des filles qui mettaient leur blog en pause parce qu'elles devaient réviser pour le bac et qui ne pouvaient donc pas se connecter. Je m'étais dis que moi aussi ça m'arriverait, que je pourrai me donner l'air occupé en disant que je devais réviser mon bac (oh ça va hein ! j'avais douze ans :P). Et le moment du bac est arrivé. Et j'ai continué de me connecter à mon blog, d'errer sur internet, de lire les blogs des autres, de regarder les dessins animés (oui, je regarde les dessins animés ^^'), ne travaillant qu'une à deux heures (grand max) par jour et m'étonnant de voir le statut d'une amie sur Facebook qui se plaignait de ne pas pouvoir sortir alors qu'il y avait du soleil parce qu'elle devait réviser le bac.

Le bac ce n'est pas si terrible. Même si le sujet de français était nul, que le texte de philo n'était pas très facile et que j'ai complètement loupé ma carte géo (oui parce que je pense que ça ne va pas vraiment plaire au correcteur de lire Guinée à la place de Guyane (je m'excuse si jamais il passe par-là dans un moment d'errance)), ce n'était pas si terrible, en fait. L'ambiance dans la classe était plutôt bonne, on discutait même quand les profs nous distribuait les feuilles, quelques uns soulevaient leur sujet pour savoir à l'avance (oui c'est pas bien et alors ? les profs avaient qu'à mieux surveiller, faut bien avouer que c'est tentant quand même... comme la fille dans Barbe Bleue qui ouvre la porte interdite) mais ça n'a pas servi à grand-chose parce qu'en Histoire on voyait la carte du Brésil par transparence.

Je m'étais imaginé le bac comme un truc horrible, presque austère en fait, alors qu'en vrai ce n'est pas pire qu'un contrôle normal ou qu'un bac blanc (sauf qu'au bac blanc les profs de langues étaient gentils avec moi à l'oral ^^'). On en fait tout un plat pour pas grand-chose au final. Et je n'ai pas cette impression parce que j'ai beaucoup révisé ; j'ai dû réviser deux heures par jour en moyenne grand max (c'est d'ailleurs pour ça que j'ai mis la Guinée à la place de la Guyane sur ma carte de géo et que j'ai écrit daró sur ma copie d'espagnol au lieu de dio _ je savais que c'était une bêtise donc je l'ai écrite au crayon à papier mais ça n'en reste pas moins une bêtise très très trèèèèès très grosse). Et puis en Histoire j'ai eu de la chance puisque le sujet était la Chine et que je voulais absolument la Chine, j'avais même acheté le hors-série de National Geographic pour pouvoir réviser et apprendre des choses en plus par rapport au cours (grande malade la fille, en fait xD). Je pense aussi que mes heures de révisions ont été réduites par le fait que, au lieu d'apprendre mes leçons d'Histoire une par une, je les ai toutes apprises d'un seul coup en mettant les dates toutes leçons confondues sur des feuilles.

Enfin bref. Le bac ce n'est pas si terrible que ça, au final (et c'est là que le jour des résultats je n'ai pas mon bac :P). Voilà pour cet article hautement intéressant ^^'.


Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. Pareil que toi, je m'attendais à un truc super important, qui changerai ma vie, et au final... Voilà. C'est fait, et je ne sais toujours pas ce que je veux faire plus tard, je n'ai pas l'impression que quoi que ce soit soit différent ou quoi :P (Bon, je crois avoir été un peu plus stressée que toi quand même ^^ Et je suis bien contente que ce soit fait mais je m'attendais à quelque chose de plus... exceptionnel en fait !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà, moi aussi je m'attendais à quelque chose de plus exceptionnel !

      Supprimer
  2. Ah tu penses ça ^^. Pour moi le bac a été terrible ! Toutes les matières à réviser, à apprendre les citations pour la littérature, les cartes pour la géographie & les dates pour l'histoire et j'en passe. Je ne sortais plus, j'avais mis mon blog canalblog en pause. Je pensais révisions, je mangeais révisions, je dormais révisions. Contrairement à toi, j'ai trouvé que c'était terrible. A ce jour, ça reste LA plus grande épreuve que j'ai passé (les partiels, c'est du pipi de chat à côté ^^). J'en ai chié. Ca reste également une micro-déception, j'ai eu des notes plus que basses que celles que j'avais durant l'année.
    Et paradoxalement, on a eu tous le bac dans ma classe, même ceux qui n'avaient pas la moyenne générale d'ordinaire. Ca pose la question de la valeur de ce diplôme mais c'est un autre débat ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas spécialement appris de citations pour la littérature (heureusement d'ailleurs parce que je n'en ai pas eu besoin ^^'). Le plus dur ça a été les dates d'Histoires. De 1875 à 2014, y'en avait trop, de 1875 à 1949 j'y suis arrivée assez vite, mais pour enchaîner avec 1950-2014 ça a été dur.

      Supprimer
  3. Le BAC c'est une étape charnière dans la vie d'un étudiant français du coup c'est vrai qu'on s'en fait tout un monde. Si tu as vécu les choses plus simplement c'est bien ça a du te détendre et te permettre de mieux te concentrer en temps demandé.
    Perso ce qui m'a le plus marqué dans le BAC c'est quand je suis allée récupérée mon diplôme au lycée. Une longue file d'attente, le proviseur assis sur une table au bout, arrivée devant contrôle de l'identité, signature, on te met le papier dans les mains avec un "Félicitations et bonne continuation". Point. Je me souviens être restée comme une idiote devant mon bout de papier à me dire "15 ans pour ça ?". C'est la suite qui est le plus important, celle qui te permettra de faire plus tard le métier dont tu rêves ! Je te souhaite d'avoir une super nouvelle dans quelques jours, on peut stresser pendant le BAC par contre une fois qu'on l'a c'est permission de fête à gogo !!

    RépondreSupprimer
  4. Tout pareil
    Ca m'a fait bizarre. Bonh, j'ai eu de moins bonnes notes que pendant l'année en général mais je suis passée avec une mention quand même. Enfin après il y a les gens qui révisent tout le long de l'année et ceux qui ne révisent que la veille au soir et j'ai tendance à réviser sur toute l'année et à la fin, dans ma démotivation totale, je ne fais que jouer aux jeux vidéos en regardant mes cours en me disant que je les ouvrirais un jour.
    En plus mes partiels sont quand même plus grave que le BAC parce que le BAC... je perdais qu'une année (et l'occasion d'entrer dans de grandes écoles, mais ça, même sans redoublé, une classe préparatoire scientifique c'est non parce qu'il faut rester rigoureux pendant 22 mois de suite avec pour seules véritable vacances le mois de juillet -parce qu'en aout, tu révises déjà l'année d'après pour suivre en cours et pendant les petites vacances t'as les magnifiques DM 8D que du bonheur)
    Pour mes futurs années, rater mes finaux reviendrait à perdre une année + de l'argent puisque je n'ai pas choisi de prendre prépa mais d'aller dans une école privée pour avoir la prépa ntégrée. Mais pour le moment, j'ai l'air de m'y plaire et mes notes ne font que grimper depuis que je suis sortie du lycée et de chez mes parents x)

    RépondreSupprimer
  5. Coucou.
    Contrairement à toi, je pensais que le bac, ce n'était pas si monstrueux que cela. Mon bac blanc s'est ultra bien passé, j'avais très très peu révisé (en fait, je n'avais pas révisé) et je n'ai eu qu'une seule note en-dessous de la moyenne (8 en maths). Et pourtant... Mon vrai bac, ahlala, quel affreux souvenir. Comme toi, je ne révisais pas h24, mais c'est sûrement parce que j'ai bossé à longueur d'année (et puis les filles qui mettent ''en pleines révisions'' sur facebook me font rire, à mon avis si elles étaient vraiment en pleines révisions, elles ne viendrait pas poster de statut et aimer la nouvelle photo de profil de machin truc bidule chouette). J'ai tout de même beaucoup travaillé ces derniers temps et j'ai eu le malheur d'être malade la semaine du bac, c'était un véritable enfer... J'ai mis des choses affreuses dans ma copie sur la Chine, alors que c'était le chapitre que je connaissais le mieux (quand je dis des choses affreuses, c'est vraiment IMPARDONNABLES, et je m'en veux tellement car je misais beaucoup, beaucoup sur l'histoire). Pareil pour le sujet de sciences éco, j'ai totalement oublié de parler de THE TRUC à mettre dans la dissertation, j'ai loupé le sujet de sciences po et celui de l'anglais écrit (ainsi que l'anglais de compréhension orale), enfin bref, je m'en mords des doigts, parce que j'ai toujours bossé depuis ma petite section de maternelle pour arriver à ce putain de bac et voilà que rien ne s'enchaîne comme je le souhaite, et que les autres qui n'ont rien fait à longueur d'année s'en tirent avec des ''ouaaaaaais c'était le chapitre que je connaissais trop''. Je ne garderai pas un bon souvenir du bac, bien au contraire, je trouve que c'était vraiment difficile, sûrement parce que je n'étais pas au top de ma forme mais également parce que c'est une période très stressante. Les résultats sont le 4 juillet et j'ai la boule au ventre... Contrairement à toi, donc, je ne suis pas d'accord avec les personnes qui disent ''en fait le bac, ça va''. Je trouve qu'ils devraient vraiment le réformer, car il y a pas mal d'injustices dans ce diplôme.
    Voilà. En tous cas, j'ai trouvé ton article très intéressant et ne t'en fais pas pour la Guinée : ça ne va pas t'enlever beaucoup de points, si tu n'as loupé que ça sur la carte ça va :D
    Eléanor.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair qu'il y a des injustices mais ça s'est dû au facteur chance à mon avis. Parce que par exemple l'année dernière j'ai passé mon oral de français, le même texte qu'à l'oral blanc où j'vais eu 14, et j'ai eu 11 alors que j'avais dis les mêmes choses (mais la prof m'a laissé du temps en plus pour aller discuter à la porte avec un autre prof du coup je pense que d'une manière ou d'une autre ça a joué). Cette année en langue certains sont passés avec des profs super sympa qui leur on même dit leur note à la fin, et d'autres avec des profs super strict... En Histoire j'étais contente que ça soit la Chine, d'autres n'aimaient pas ce sujet... En français les classes des autres établissements qui avaient plus travailler sur les mises en scène de Lorenzaccio que notre classe ont été avantagés par rapport à nous...

      Peut-être que t'es tombée malade en partie à cause du stress ?

      J'avoue que, vu comme ça, les filles qui écrivent qu'elles révisent doivent pas le faire beaucoup xD

      Supprimer
  6. Sans doute as-tu travaillé tout au long de l'année et écouté en cours. Ça évite les journées entières de révision que se farcissent certaines de tes petites camarades ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben en fait... pas tellement je crois. J'ai révisé pour les contrôles mais sinon c'est tout...

      Supprimer
  7. Hey !
    Je comprend tout à fait ton article ! J'avais, plus petite, eu vent de plus grands qui passaient leurs bac. A les entendre c'était un truc de dingue, genre tellement tu révises que t'en meurs (ouais j'exagère). Mais, même si j'ai pas excellé dans toutes les matières, j'ai trouvé ça "normal". C'était juste plusieurs jours de contrôles à la suite quoi. Ont à été bien préparer donc j'avais trouvé les sujets abordables, et puis l'ambiance dans la salle était vraiment sympa aussi !
    Bon par contre moi j'avais réviser (genre 2 jours avant), mais réviser à fond parce que moi je suis d'une lenteur incroyable, et j'oublie toujours tout (d'ailleurs j'avais pris des gélules spéciales examens pour booster la mémoire et contrôler ton sommeil, d'ailleurs je ne me suis jamais trouvé aussi normal sur le plan intellectuel...).

    C'est juste le jour des examens, quand les grilles du lycée s'ouvre pour laissé entrer la foule d’étudiant, que tu te dis "mais pourquoi j'ai pas plus réviser ?".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiii moi aussi je me suis dis "roh quand même, j'aurai dû plus réviser ça et ça". Mais bon, au final ça a plutôt bien été, je pense que je peux avoir la moyenne partout (même en anglais, c'est dire xD).

      Supprimer
  8. J'avais adoré le brevet, j'avais adoré le stress, léger mais bien présent, les révisions tranquilles autour de la piscine. Une excuse pour mes amies et moi de se retrouver toutes ensembles autour de nos dates d'histoire et de ne pas aller en classe, en plein mois de Juin quand les premières chaleurs se font lourdes.
    Et le bac, ce bonheur. Ce n'est vraiment pas si compliqué, ni si difficile. C'était réussir à placer telle ou telle citation dans sa copie de philo, débriefer au café d'en face juste après. Déchirer tous mes cours de maths la seconde où je suis sortie de la salle. Stresser à m'en rendre malade pour mon option Arts Plastiques et passer mon option musique avec la voix cassée. J'ai adoré chaque minutes de tout ça. Si bien que j'ai su que j'étais faite pour les études.
    J'ai soif d'apprendre. De comprendre. D'aller au delà de ce qu'on se contente de nous donner. Faire des recherches. Ecrire des mémoires. Et toujours, toujours, sourire de ce léger stress qui me prend avant d'entrer dans une salle d'examen.

    Et la meilleure partie, ce sont les larmes, aux résultats.

    RépondreSupprimer
  9. Ah je me souviens de l'année du bac, ma mère m'avait interdit de sortir pour que je révise, j'étais consignée dans ma chambre avec pour ordre de passer tout mon temps en révisions et exercices. Et parfois elle se précipitait dans ma chambre en ninja pour me prendre sur le fait si je faisais autre chose.
    J'étais assise sur mon lit, avec mon livre de maths sur les genoux, levé de manière à ce qu'on ne voit pas ce que j'avais réellement entre les mains. A savoir ma Game Boy Color avec le jeu Pokémon version Jaune. Eh ouais. Je n'ai pas révisé une seule heure. Formules dans la calculatrice et leçons déjà en tête avec ma mémoire visuelle.
    J'ai passé le bac S et je l'ai eu très facilement... c'était la session 2007 et il semblerait que c'était une des sessions les plus faciles ^^

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)