vendredi 6 juin 2014

Du boycott de la Coupe du Monde

Bonjour :)

A la fin de La Nouvelle Edition sur Canal+ ils ont parlé un peu de la Coupe du Monde du Brésil, du fait que beaucoup d'argent a été dépensé alors qu'il y a peu d'hôpitaux et des problèmes dans l'éducation nationale, et ça m'a fait penser à cet appel au boycott auquel j'ai été invitée sur Facebook et que j'ai ignoré. Cette émission ne m'a pas fait changer d'avis, je ne boycotterai pas la Coupe du Monde. Pas parce que je suis insensible, pas parce que je me fous de la situation sociale assez dramatique du Brésil, mais seulement parce que je trouve ça inutile tellement on est sur des quantités colossales de fans.

L'autre jour en Histoire j'étais devant une camarade qui expliquait qu'elle refusait de cautionner l'attitude de l'Etat brésilien en regardant la Coupe du Monde, que c'était absolument hors de question de leur faire gagner de l'argent alors que des tas de gens sont dans la misère et n'ont pas d'hôpitaux, que les ouvriers sont traités n'importe comment, que ça avait déjà été comme ça aux Jeux Olympiques de Pékin, et qu'elle ne pouvait pas s'allier à ces gens en regardant les matches de foot. Sur le fond je suis d'accord, c'est la merde, ce n'est pas acceptable. Mais sur la forme je trouve ça inutile.

Je m'explique : on joue sur des quantités colossales de téléspectateurs et ça dans le monde. Des gens vont prendre des abonnements à des chaînes payantes juste le temps de la Coupe du Monde pour pouvoir regarder tous les matches (mon père en fait partie), cinq millions de personnes, en France, à peu près, peut-être plus, vont regarder les matches, en Espagne, au Portugal, et dans tous les pays d'Europe de l'Ouest on est certainement sur les mêmes quantités. A l'échelle du monde j'imagine que le principe est à peu près le même. Alors même si on parvient à mobiliser pour le boycott un million de personne on est sur des quantités tellement énorme, le prix des annonces publicitaires pour les marques est tellement élevé, que ça ne changera quasiment rien : l'argent va rentrer dans les caisses des chaînes, de la FIFA, et du Brésil. En plus le Brésil fait partie des BRICS, il est en pleine croissance, alors le "manque à gagner" du boycott ne leur fera presque rien à mon avis. C'est comme si demain tu gagnes deux millions d'euros au Loto et que t'en donne trois mille à ton gosse pour ses études : t'as pas perdu énormément d'argent.

La deuxième chose c'est que, en entendant ma camarade parler, j'ai eu l'impression qu'au travers de ce boycott elle pensait aider la population brésilienne. Et si elle pense vraiment aider la population brésilienne je trouve ça problématique parce qu'elle se trompe. Si elle veut vraiment aider ces gens elle peut trouver des ONG ou des associations qui œuvrent réellement pour améliorer la situation dans les favelas par exemple et leur envoyer de l'argent ou quelque chose d'autres dont ils pourraient avoir besoin. Là elle va réellement les aider. Mais je pense qu'un boycott ne va servir à rien, ça n'aidera pas à améliorer la situation sociale. L'Etat brésilien n'en a rien à faire de ce que pense la communauté internationale, je pense qu'il peut se permettre de l'ignorer, donc un boycott ne servira à rien, surtout s'il ne parvient pas à mobiliser suffisamment de monde et, même avec beaucoup de participants, ça ne changera pas grand-chose. En fait j'ai un peu la sensation que c'est histoire de se donner bonne conscience (pessimisme bonjour), du genre "on ne reste pas immobile, insensible ; on boycotte !".

Donc je ne boycotterai pas la Coupe du Monde. Et vous ?

Source photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Sur ce coup je suis entièrement d'accord avec toi, je crois que, même si du côté international on puisse aider un peu, c'est surtout l'Etat brésilien qui détient réellement le pouvoir de changer les choses. Reconstruire, construire, faire des emplois. Boycotter est, sur ce plan, carrément inutile. C'est comme une poignée de sable sur sur une plage. Mais bon, moi après je parle je donne mon avis, mais dans le fond je n'y connais rien, je fais avec le peu de données que j'ai ^^

    Alors, vais-je boycotté la coupe du monde... ? Et bien faudrait déjà que le foot m’intéresse !

    RépondreSupprimer
  2. Perso je fais comme ta camarade je boycotte. Très honnêtement je ne pense pas aider la population du peuple brésilien. Mais je suis un peu excéder par la FIFA. Cette organisation manque cruellement d'éthique. La coupe du monde devrait être organiser uniquement dans les pays qui remplissent certaines condition quand aux traitements des êtres humains. Il n'est à mon avis pas normal que l'organisme chargé de l'organisation d'un tel évènement cautionne les actes d'un gouvernement contre sa propre population ( expulsion sauvage, nettoyage de SDF) pour organiser un tournoi de ba-balle.

    De plus les récentes révélation ( bon pas une surprise) concernant la corruption autour de l'organisation de la coupe du monte qu Qatar en 2022. Ajouté à cela que la FIFA cautionne les conditions desastreuses de travail des ouvriers qui construisent des stades là bas ( http://www.20minutes.fr/sport/1228143-20130926-coupe-monde-2022-mort-jour-construire-stades-qatar ).

    Alors oui le fait que je boycotte ne changera rien. Mais ne pas regarder c'est à peu prêt la seule chose que je puisse faire contre ce genre d'évènement qui n'apporte rien si ce n'est du fric à ceux qui en sont déjà blindés. Me donner bonne conscience ? Oui peut être. Et il n'y a aucun mal à ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il n'y a aucun mal à ça (et heureusement d'ailleurs ! :D). C'est clair que la FIFA cautionne des choses qu'ils ne devraient pas cautionner et qu'il y a des choses à revoir et je crois sincèrement qu'une mobilisation massive pourrait aider à quelque chose mais que le boycott n'est pas le bon genre de mobilisation parce qu'on est sur des quantités, encore une fois, tellement énormes de spectateurs et téléspectateurs que ce n'est qu'une goutte d'eau.

      Supprimer

Un petit mot ? :)