mardi 29 avril 2014

De l'impossibilité d'oublier son ego

Bonjour ! :)

J'ai entendu une chanson d'un monsieur que je n'ai pas reconnu et dont je n'ai pas entendu le nom, dedans, dans le refrain, il disait "oublier son ego" comme une espèce de règle à suivre, comme quand on te dit "casser des œufs" dans une recette de cuisine. J'ai trouvé ça bête. Mais j'ai quand même voulu m'assurer du sens de ego, parce que je n'étais pas sûre de l'avoir bien. Wikipédia dit ça : ego est un substantif tiré du pronom personnel grec (« je/moi »). Il désigne généralement la représentation et la conscience que l'on a de soi-même. Il est tantôt considéré comme le fondement de la personnalité (notamment en psychologie) ou comme une entrave à notre développement personnel (notamment en spiritualité).

"Oublier son ego" c'est impossible déjà au niveau des mots en eux-mêmes (merci la philo qui m'a appris à m'arrêter sur les mots). Parce que dire "oublier son ego" comme une règle à suivre ça revient à dire "oublier volontairement" ce qui est un oxymore parce qu'on ne peut pas oublier volontairement. Tu n'oublies pas volontairement ton chien au bord de la route : tu l'abandonnes. Oublier volontairement c'est soit abandonner soit laisser, donc le contraire d'oublier, donc tu ne peux pas oublier volontairement donc tu ne peux pas dire "oublier son ego" comme une règle à suivre parce que personne ne pourra suivre cette règle.

Ensuite le mot "ego". Fondement de la personnalité, qu'il dit, Wikipédia. Sans ego tu n'es personne, sans ego tu n'ouvres pas de blog parce que tu ne pense pas que ton avis vaille quelque chose, que ce que tu as à dire puisse intéresser quelqu'un, sans ego tu ne te lance pas dans l'écriture d'un roman parce que tu te dis que tu n'y arrivera jamais. Quand on dit de quelqu'un qu'il a "un ego surdimensionné" c'est qu'il se croit plus important qu'il ne l'est, donc sans ego tu ne te crois pas du tout important, donc tu n'es personne. Et je ne suis pas sûre que conseiller aux gens de n'être personne soit une très bonne idée.

Et puis c'est impossible d'oublier son ego parce que ça reviendrait à dire qu'il n'a jamais existé. Et au-delà du sens même d'oublier ; je pense que ce n'est pas humainement possible d'oublier son ego, de devenir une "coquille vide", de se détruire soi-même finalement parce qu'oublier son ego c'est faire comme s'il n'avait jamais existé, c'est s'oublier soi-même, et un peu se détruire parce que, quand on oublie un souvenir, il est détruit, on ne peut pas le retrouver, il n'existe plus. Je crois que personne ne peut se détruire soi-même, ce n'est pas humainement possible, encore une fois. Toute maison a des fondations, toute personnalité à un fondement et ce fondement c'est l'ego.

Par contre il est possible de mettre de côté son ego ou une partie de son ego dans certaines situations où c'est plus bénéfique pour nous. Bon, cela dit je n'ai pas d'exemple, donc si quelqu'un à une idée, je prends (oui, je demande à mes lecteurs et lectrices d'écrire mes articles à ma place, et alors ? :P). Mais au moins, une fois la situation passée, tu repars avec ton ego sous le bras et tu existes encore en temps que personne. Mettre de côté son ego c'est toujours mieux que de l'abandonner (non, je ne dirais pas "oublier volontairement").

Voilà. Pour moi on ne peut pas "oublier son ego" ; le mot oublier pose lui-même problème, abandonner son ego revient à se "détruire" et à n'être personne et moi je crois que ce n'est pas humainement possible de se détruire soi-même volontairement, de se "tuer psychologiquement", parce qu'on est tous quelqu'un. Alors le chanteur je ne sais pas qui c'est mais si je lui mets la main dessus il va passer un sale quart d'heure ! xD

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Ouhla article hautement philosophique ! ^^ Il y en a là dedans !!

    Romy
    http://linconstance.blogspot.fr

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)