mardi 29 avril 2014

De l'impossibilité d'oublier son ego

Bonjour ! :)

J'ai entendu une chanson d'un monsieur que je n'ai pas reconnu et dont je n'ai pas entendu le nom, dedans, dans le refrain, il disait "oublier son ego" comme une espèce de règle à suivre, comme quand on te dit "casser des œufs" dans une recette de cuisine. J'ai trouvé ça bête. Mais j'ai quand même voulu m'assurer du sens de ego, parce que je n'étais pas sûre de l'avoir bien. Wikipédia dit ça : ego est un substantif tiré du pronom personnel grec (« je/moi »). Il désigne généralement la représentation et la conscience que l'on a de soi-même. Il est tantôt considéré comme le fondement de la personnalité (notamment en psychologie) ou comme une entrave à notre développement personnel (notamment en spiritualité).

"Oublier son ego" c'est impossible déjà au niveau des mots en eux-mêmes (merci la philo qui m'a appris à m'arrêter sur les mots). Parce que dire "oublier son ego" comme une règle à suivre ça revient à dire "oublier volontairement" ce qui est un oxymore parce qu'on ne peut pas oublier volontairement. Tu n'oublies pas volontairement ton chien au bord de la route : tu l'abandonnes. Oublier volontairement c'est soit abandonner soit laisser, donc le contraire d'oublier, donc tu ne peux pas oublier volontairement donc tu ne peux pas dire "oublier son ego" comme une règle à suivre parce que personne ne pourra suivre cette règle.

Ensuite le mot "ego". Fondement de la personnalité, qu'il dit, Wikipédia. Sans ego tu n'es personne, sans ego tu n'ouvres pas de blog parce que tu ne pense pas que ton avis vaille quelque chose, que ce que tu as à dire puisse intéresser quelqu'un, sans ego tu ne te lance pas dans l'écriture d'un roman parce que tu te dis que tu n'y arrivera jamais. Quand on dit de quelqu'un qu'il a "un ego surdimensionné" c'est qu'il se croit plus important qu'il ne l'est, donc sans ego tu ne te crois pas du tout important, donc tu n'es personne. Et je ne suis pas sûre que conseiller aux gens de n'être personne soit une très bonne idée.

Et puis c'est impossible d'oublier son ego parce que ça reviendrait à dire qu'il n'a jamais existé. Et au-delà du sens même d'oublier ; je pense que ce n'est pas humainement possible d'oublier son ego, de devenir une "coquille vide", de se détruire soi-même finalement parce qu'oublier son ego c'est faire comme s'il n'avait jamais existé, c'est s'oublier soi-même, et un peu se détruire parce que, quand on oublie un souvenir, il est détruit, on ne peut pas le retrouver, il n'existe plus. Je crois que personne ne peut se détruire soi-même, ce n'est pas humainement possible, encore une fois. Toute maison a des fondations, toute personnalité à un fondement et ce fondement c'est l'ego.

Par contre il est possible de mettre de côté son ego ou une partie de son ego dans certaines situations où c'est plus bénéfique pour nous. Bon, cela dit je n'ai pas d'exemple, donc si quelqu'un à une idée, je prends (oui, je demande à mes lecteurs et lectrices d'écrire mes articles à ma place, et alors ? :P). Mais au moins, une fois la situation passée, tu repars avec ton ego sous le bras et tu existes encore en temps que personne. Mettre de côté son ego c'est toujours mieux que de l'abandonner (non, je ne dirais pas "oublier volontairement").

Voilà. Pour moi on ne peut pas "oublier son ego" ; le mot oublier pose lui-même problème, abandonner son ego revient à se "détruire" et à n'être personne et moi je crois que ce n'est pas humainement possible de se détruire soi-même volontairement, de se "tuer psychologiquement", parce qu'on est tous quelqu'un. Alors le chanteur je ne sais pas qui c'est mais si je lui mets la main dessus il va passer un sale quart d'heure ! xD

vendredi 25 avril 2014

Indifférence

Bonjour :)

J'ai appris (et j'aurai préféré, soyons honnêtes, ne rien savoir) qu'une jeune madame a été agressée sexuellement dans le métro. Pendant trente minutes dans l'indifférence d'un métro bondé. Et apparemment, sur les vidéos des caméras de surveillance (pas de chance, les gars) on voit clairement les gens se détourner, éviter la scène alors que la jeune madame se fait toucher les seins, les fesses, se fait agresser verbalement et physiquement, menacer...

Moi je veux bien qu'on me rétorque que je suis trop pessimiste quand je dis, en gros, que je ne crois pas vraiment dans le genre humain. Comme quand j'ai appris qu'on avait trouvé une planète semblable à la Terre et que j'ai dis qu'avant d'aller polluer un autre caillou on ferait mieux de sauver le nôtre d'abord, que oui, on pourrait toujours créer des règles, faire venir peu de gens, mais que pour foutre le feu à une forêt il suffit d'un seul mégot. Bref. Mais quand j'entends qu'une madame s'est faite agresser et que personne n'a rien fait je me dis que je n'ai pas encore franchi la limite entre réalisme et pessimisme.

Il va falloir qu'on m'explique comment est-ce qu'on peut laisser une personne se faire attaquer, menacer, sans rien faire. Par peur de se prendre un coup ? A ce moment-là, si t'as peur de te prendre un coup, tu ne traverse plus la rue, puis même avant ça tu ne descends pas les escaliers de chez toi parce que tu peux tomber et te faire mal, t'ouvrir le crâne ou même mourir. Et puis tu ne prends pas l'avion, tu pourrais avoir un accident. De toute façon pour aller à l'aéroport à pied je te souhaite bon courage ; la voiture aussi c'est dangereux, tu peux en mourir ou en tout cas te faire très mal. Et qu'on ne me dise pas que ce n'est pas du tout pareil. Bien sûr que si c'est pareil ; tu vas en avant du danger. Sauver une personne qui se fait agresser c'est aller en avant du danger et prendre sa voiture c'est aller en avant du danger parce que, si, une voiture, c'est dangereux. Mais un couteau aussi c'est dangereux, alors ne cuisine pas, et puis n'utilise pas non plus ton four pour décongeler des choses : tu pourrais te brûler. Je vais volontairement dans l'extrême parce que tout est dangereux si on y réfléchit.

Alors pourquoi ? Par timidité ? Par absence de réel courage ? Mais le sens moral dans tout ça ? (ça y est, je fais de la philo, sauvez-moi). On vit en communauté, dans une communauté on se soutient. Comme les éléphants. Y'a quelques années j'avais vu un documentaire où tous les éléphants d'un groupe aidaient un bébé à sortir de la boue. Je n'ai pas retrouvé cette vidéo qui doit être un peu vieille mais j'en ai une autre. La mère sort seule son éléphanteau, mais les autres éléphants sont autour et au début ils tendent la trompe pour aider la mère. Et en cherchant j'ai trouvé une autre vidéo où le petit est sauvé de la noyade par plusieurs adultes de sa famille. Est-ce que c'est moral, éthique, de rester indifférent face à une personne en danger ? Je ne pense pas...



Je ne comprends pas comment on peut voir une personne se faire agresser, ne pas parvenir à se débarrasser seule du gars, et ne rien faire, continuer ses petites affaires, et rester indifférent, comme si c'était normal. A ce moment-là fallait le dire plus tôt, ça aurait épargné du stress à pas mal de gens qui essayent de trouver un scénario crédible pour maquiller un meurtre en suicide ou en accident. S'ils pouvaient tuer ou violer en pleine rue c'était bien la peine d'aller dans un coin paumé au fin fond d'une forêt boueuse en plein mois de Novembre. Le pire c'est que j'exagère à peine, je pense. Parce que si des gens sont capables de ne rien faire quand quelqu'un se fait agresser ils ne vont rien faire non plus quand une autre aura un couteau sur la gorge. On peut toujours dire que ce n'est pas pareil, que là il y a danger de mort... mais la fille de Lille aussi elle pouvait mourir. Perdre son sang froid, avoir un accès de rage inconsidéré c'est possible. Le mec il aurait pût la battre à mort ou au moins l'envoyer à l'hôpital.

Cette affaire j'en ai entendu parler à la radio, sur RTL (oui, j'ai trahi Europe1 :P), et Marc-Olivier Fogiel qui présentait a dit "voici donc une histoire qui illustre bien l'individualisme de nos sociétés modernes". Et finalement c'est vrai, on est dans le chacun pour soi poussé à l'extrême. C'est peut-être le moment de se remettre en questions ; de remettre en question notre empressement à aller d'un point A à un point B dans l'indifférence la plus totale de ce qui se passe autour de nous, le moment de remettre en question notre acceptation à sacrifier une personne en danger, à ne pas l'aider, pour préserver notre intégrité physique, le moment de remettre en question la petite voix qui nous souffle que si on ignore une chose elle n'existe pas. C'est peut-être le moment de se poser des questions. Comme qu'est-ce qui nous pousse à agir comme ça ? 

lundi 21 avril 2014

La télé c'est truqué (qui l'aurait cru)

Bonjour :)

Ça arrive assez régulièrement, je trouve, que des candidats d'émissions se retournent contre la production desdites émissions en disant que c'est plus ou moins truqué. Le dernier en date : Spleen de The Voice. Honnêtement je l'aimais beaucoup et j'étais déçue qu'il ne soit pas pris. Ce matin j'ai entendu qu'il balançait un peu sur la production, comme quoi certains candidats étaient plus mis en avant, que les jurés ne choisissaient pas les meilleurs mais ceux qui étaient le plus populaires, ceux qui vendraient certainement le plus de disques... J'avoue que je n'ai pas trop réagi : c'est le genre de critiques habituelles d'anciens candidats, on ne va pas se mentir. Et puis j'y ai repensé et je me suis demandé à quoi il pensait le gars.

Je veux dire... bien sûr que c'est truqué, que même quand le public choisi ceux qui vont à l'étape du dessus, quand les coachs doivent trancher ils ont les mains liés par la production. Ils sont payés par elle, ils ne font pas ce qu'ils veulent, ils font ce qui l'arrange elle. C'est de la télé, la télé est gérée en partie par des producteurs dont le but est de faire des sous-sous alors bien sûr quand ils peuvent ils choisissent les candidats qui les arrangent et même quand c'est nous qui choisissons ce n'est pas vraiment nous, on est parfois à moitié manipulé par les chaînes qui choisissent de mettre tel ou tel candidat en avant pour qu'inconsciemment on s'attache plus à lui qu'aux autres et qu'on vote pour lui.

Je me souviens d'un canular que Rémi Gaillard je crois à fait à TF1 pour Confessions Intimes ou un truc du genre sur un reportage que la chaîne a diffusé sur un de ses fans. Il a révélé ça sur Youtube et disait que les scènes avaient été tournées plusieurs fois. Mais qui crois sérieusement que Confessions Intimes ce n'est pas truqué ? Joué ? Personne. Qui croit que The Voice, Nouvelle Star et compagnie ce n'est pas truqué ? Personne. J'ai une amie qui a été refusé au pré-casting de la Nouvelle Star, pourtant à défaut de chanter bien (dans le sens où sa voix n'est pas exceptionnelle), elle chante juste. Et à côté de ça ils te passent à l'antenne des gars qui chantent comme des casseroles pour que tu te moques d'eux et regarde l'émission la semaine qui suit. Et non ce n'est pas dégueulasse, c'est de la télé. The Voice dit qu'il n'y a pas d'a priori sur le physique puisque ce sont des auditions à l'aveugle. Mais les sélections pour ces auditions ? Quand j'ai regardé ces fameuses auditions à l'aveugle je n'ai vu aucun candidats qui n'était pas télégéniques et qui aurait pût se faire refuser sur une autre chaîne à cause de son physique. Et non ce n'est pas de la publicité mensongère, c'est de la télé.

A la fin des auditions à l'aveugle, dans les dernières émissions, on avait l'impression que Florent Pagny n'aurait jamais quatorze candidats puisqu'il était à la traîne. Pourtant il a dit qu'après la première journée de tournage il en avant déjà cinq et que c'était même lui qui en avait le plus. Ca s'appelle la magie du montage. Alors quand Spleen "balance" sur la production je ne suis pas surprise de ce qu'il dit (et puis question buzz et visibilité c'est un coup pas trop mal joué). Bien sûr que c'est la production qui choisie, elle en a le pouvoir. Est-ce qu'il pensait réellement que tout était tout rose de l'autre côté de l'écran, tout comme la production le fait croire ? Si oui il va falloir qu'il redescende de son arc-en-ciel recouvert d'herbe bleue broutée par des licornes et entouré de nuages en barbe à papa. Qui croit sérieusement que c'est celui avec la meilleure voix qui va gagner ? Il y avait une candidate qui chantait du fado, elle s'appelait Claudia, elle avait une voix absolument géniale, et pourtant elle n'est plus dans l'émission. A côté de ça les Frero Delavega sont encore là alors que leur genre de voix on l'a déjà entendu (moi ça me fait un peu penser à Mickaël Miro) et que ce n'est franchement pas extraordinaire.

Alors non, même si je passe pour la pessimiste de service, ce que dit Spleen ne m'étonne pas, parce que The Voice avant d'être un découvreur de talent ou je ne sais pas trop quoi c'est de la télé. Et la télé c'est truqué. Ça joue sur les sentiments des spectateurs tout en faisant tout pour gagner de l'argent. Alors non, ce que dit Spleen ne me surprend pas, ce qui me surprend en revanche c'est qu'il se dise surpris.

Source photo