vendredi 14 février 2014

Neknomination

Bonjour ! :)

Alors... avant de commencer on va se mettre au point sur la signification de ce nom. En fait il désigne un jeu apparemment très prisé des ados et qui consiste à boire beaucoup, beaucoup, beaucoup, bôôôôôôôô-cou d'alcool très très trèèèèèèès très vite. Et évidemment de mettre la vidéo de cette expérience _ que dis-je ? de cet exploit ! _ sur internet. Et d'inviter ses amis sur Facebook à eux aussi, à leur tour, faire une vidéo de neknomination. Voilà. J'ai entendu parler de ça hier matin à la radio et hier soir à la télé. Et ça m'a énerver. J'ai dit : "Mais qu'on les laisse crever ! Ça f'ra moins d'con sur Terre !". Je vous rassure, je ne suis pas aussi vulgaire dans la suite de l'article.

Oui, c'est vrai, j'ai dis "qu'on les laisse crever". Pourquoi ? Parce qu'il y a un moment, je pense, où quand t'as 16, 17, 18, 19, 20 ans, tu sais que certaines choses ne sont ni bonnes pour la santé, ni amusante, et qu'elles sont, en plus, dangereuses. Et même si certains ados ont déjà le cerveau amoché à cause de leurs soirées trop alcoolisées (bonjour le cliché, je sais), ils ont encore assez de capacité de réflexion pour avoir conscience qu'ils se mettent en danger. Alors moi j'imagine déjà, peut-être à tord, des psychologues dire que c'est parce qu'ils ont besoin d'attention, de se donner de l'importance, de leur quart d'heure de gloire, etc. Mais je ne suis pas d'accord. Les ados ils veulent juste s'amuser (et si ça peut leur apporter leur quart d'heure de gloire en plus c'est encore mieux). Même en se mettant en danger. Après c'est vrai que je ne suis pas psychologue, hein, mais le coup du besoin d'attention on nous le sort à chaque fois. Ils ont conscience de ce qu'ils font, ils en font le choix, il n'y a pas quelqu'un derrière eux pour leur mettre un pistolet sur la tempe et les forcer à boire verre sur verre ou à vider une bouteille de whisky.

On pourrait me dire que même s'ils font ça volontairement il faut qu'on les aide à comprendre que comme jeu il y a quand même mieux, même sur internet. Non. Je ne lèverai pas le petit doigt pour les aider (sauf si c'est un-e ami-e, faut peut-être pas déconner non plus, hein). Ils sont grands, presque ou déjà adultes, ils savent ce qu'ils font. Ils ne veulent pas être aidés, ils veulent s'amuser. Laissez-faire ! Y'a déjà quatre morts mais apparemment ils en ont rien à faire. Laissez-les faire ce qu'ils veulent, qu'ils apprennent par eux-même. C'est comme l'enfant qui veut s'approcher du feu et, au lieu de le laisser se faire un peu mal en touchant la vitre, on met des trucs devant la cheminée pour l'empêcher de passer. Laissez-les faire, ils apprendront par eux-même. Quand y'en a un qui fera un coma éthylique et qui s'en sortira de justesse il recommencera peut-être plus... Encore une fois ils font ça par choix... une fille dans le reportage disait, en gros, qu'il fallait le faire si on voulait qu'on nous trouve cool, un peu comme un moyen de "sociabilisation", de se faire bien voir, de se faire des amis, comme on va fumer entre copains à la récrée. Ils savent parfaitement ce qu'ils font, ils ont certainement eu des tas de conférences où on leur a expliqué que l'alcool ça reste dans le sang et que ça détruit le cerveau, que c'est addictif, et ils ont dû déjà entendre des centaines de fois le slogan "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé". Et il faudrait qu'on prenne du temps en plus pour les gronder ? Ils vont se refermer sur eux-même, type "si tu me l'interdis faut que je le fasse", alors laissez-faire leurs bêtises et il y a forcément un moment où ils vont se mettre à cogiter. Même s'ils doivent passer par l'hôpital pour ça.

Ce que je dis c'est peut-être dur et radical mais je crois qu'il y a un moment où faut laisser tomber. Ils ne veulent pas comprendre quand on leur dit que c'est "mal", que c'est dangereux, alors pour moi il faut leur laisser apprendre. Et puis je vais peut-être dire une grosse ânerie mais ce n'est pas grave, je m'en remettrai, je crois que, quelque part, il faut en parler le moins possible. Un petit peu pour avertir les parents et qu'ils fassent attention, mais pas trop, pour que le moins d'ados possible tombent sur ces vidéos. Je veux dire... avant d'en entendre parler hier je n'avais aucune idée de ce qu'était la neknomination. Et je suis sûre qu'il y a plein d'autres ados qui étaient comme moi. D'autres gens de mon âge ont certainement entendu et/ou vu ces reportages, et peut-être qu'une partie d'entre eux s'est dit que c'était cool et qu'ils allaient le faire. C'est comme l'histoire du livre "Tous à poils". Depuis que monsieur Copé en a parlé à la radio, le livre qui n'avait été vendu qu'à 15 000 exemplaires est numéro deux des ventes sur Amazon. Pour moi il faut en parler mais pas trop pour que le phénomène se répande moins (oui, et sinon à l'heure d'internet je sais que c'est impossible et que je vis dans le monde des bisounours, mais ça doit être mon côté rêveur et naïve xD).

Enfin bref. Tout ça pour dire, avec les formes, calme et politesse, qu'on les laisse crever, qu'on les laisse apprendre. A force de jouer avec le feu on s'y brûle (oui avec ça et "qui vole un oeuf vole un boeuf" je suis au point sur les vieilles phrases xD). Laissez-les se brûler. Parce que si les adultes (ou pire, d'autres ados rabats joie) viennent leur faire la "morale" ils vont encore plus être convaincu que c'est amusant, d'après moi.


Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. La question qu'il faudrait se poser je pense, c'est : en dehors des crétins qui font ça pour le fun, y en a combien qui le font car ils sont vraiment très mal dans leur peau et qu'ils ont besoin de soutien, et là je parle d'un réel soutien (avec suivi et tout le tintouin avant qu'ils ne finissent à la rue en ne reconnaissant même pas leur propre famille). Évidemment, à la télévision ou à la radio, on ne va pas dire ça, on ne va pas dire que la grande majorité des toxicos (quelque soit la drogue) en sont arrivés là parce qu'il y avait eu un GROS problème auparavant. Ça ferait tâche. J'ai bien lu que tu parlais d'un fait spécifique, mais ce n'est pas parce que ça se passe dans ce cadre là que dans le lot, il n'y a pas d'âmes totalement brisées. Donc, selon moi, non, on ne peut pas laisser les gens dans la merde, il faut chercher plus loin que ça et voir de quoi il en retourne réellement. Je vais prendre un exemple tout con : j'ai un jeune cousin d'une vingtaine d'années qui se pinte la gueule tous les weekends, pour lui, je le connais, c'est très clairement pour "la frime", mais les autres qui le font pour "oublier", on fait quoi ? On les laisse ? On leur dit "c'est bien fait pour ta gueule" s'il leur arrive un problème ? Enfin, je dis ça, mais même pour les "crétins", je dirais qu'il ne faut pas les laisser tomber... C'est un problème trop grave, ça n'a rien à voir avec le fait de se brûler à la maison quand on est petit. Ce n'est pas comparable. Là, y a quand même un risque de décès. C'est un autre niveau. Ah et crois moi, à 20 ans, beaucoup n'ont pas encore conscience de la dangerosité d'un acte. Même à 50 ans, ça peut encore être une notion abstraite, alors bon... Bref, j'ai encore ressorti mon côté Bisounours sous un de tes articles ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ceux qui boivent pour "oublier" il faut les aider, essayer de les faire parler, mais ceux qui boivent pour oublier le font, je pense, régulièrement, genre toutes les semaines ou dès qu'ils sortent des cours, et pas une fois en se filmant pour inviter leurs amis à faire pareil, je pense, ou en tout cas une grande partie. Je crois que la plupart des gens qui font des vidéos de neknomination le font pour se marrer. Hier après les JO j'ai regardé le JT de la 2 parce qu'il me restait du temps avant la série de la 6 et que j'avais la flèm' de changer de chaîne. Ils en parlaient encore. Et un des mecs qui a fait une vidéo avait répondu à leurs questions et dis que c'était, je cite, "pas mal" comme concept, le fait d'inviter ses amis, tout ça... "faut pas en abuser, mais c'est pas mal". Hein ? De quoi ? Pas mal ? Comment-ça "pas mal" ?! Mais non c'est complètement con ! Alors évidemment qu'ils n'allaient pas montrer la vidéo d'un mec disant "moi je fais ça pour oublier les problèmes dans ma famille", mais justement, je crois que c'est pire. Parce qu'il dit que c'est "pas mal" et des ados écoutent ça et se disent qu'ils vont faire pareil. C'est complètement débile. Au moins si le mec avait dit que c'était pour oublier les problèmes dans sa famille les autres se seraient peut-être dit que eux n'en ont pas tant que ça (je sais, je rêve un peu peut-être ^^'). En fait je crois vraiment que ceux qui boivent pour oublier ne font pas ce genre de jeux.

      Après, sur la comparaison avec l'enfant qui se brûle, oui, c'est vrai, l'enfant qui se brûle en touchant une vitre ne va pas mourir, il va juste avoir très très très mal et beaucoup pleurer. Alors que l'ado qui se soûl risque le coa éthylique et la mort, mais le principe est le même... ça me fait un peu penser à l'histoire de Barbe Bleue qui part en voyage et laisse toutes les clés des pièces de la maison à son épouse. Il lui dit "tu peux aller partout, sauf dans cette pièce là" pourtant il lui laisse la clé de ladite pièce. Il s'en va en voyage. Au début la femme résiste et puis elle est poussée par la curiosité et elle entre dans la pièce. Là elle tombe sur les cadavres des ex-épouses de Barbe Bleue. Quand Barbe Bleue revient il devine qu'elle est entrée dans la pièce et il la tue. S'il ne lui avait pas dit que cette pièce-là était interdite la femme n'y serait jamais allée. Cette histoire d'alcool me fait penser à Barbe Bleue dans le sens où, si les adultes disent aux ados que c'est pas bien, qu'il ne faut surtout pas le faire parce que c'est dangereux, par "curiosité" et esprit de contradiction, ils vont le faire. Donc pour moi autant ne rien leur dire, juste en parler un peu pour que les parents restent vigilants, mais ne pas clairement leur interdire, parce qu'ils vont le faire.

      Supprimer
    2. En fait, ce qui m'embête dans ce genre de "reportage" c'est qu'on ne montre que ce qu'on veut, on ne montre pas les dessous de cette pratique, on ne parle pas du pourquoi ni du comment, en creusant réellement j'entends. Du coup, ceux qui voient ça sans regarder ailleurs vont simplement se dire "mais qu'est ce qu'ils sont cons, c'est bien fait pour eux", alors que non ce n'est pas QUE ça. Alors, après pour les jeunes crétins, je suis un peu du même avis que toi, même si je ne souhaite pas les laisser ainsi, mais c'est aussi une manière de devenir adulte ; aussi débile que ce soit, ça permet également de grandir. Ben oui, parce que dans le tas de crétins, y en a qui vont arrêter quand ils auront vraiment été bien malades, ils sont peut-être cons mais ils ne sont pas tous maso ^^ Par ailleurs, tu te doutes bien qu'un jeune qui est très mal ne va pas aller clamer que s'il boit, il le fait pour oublier son existence de merde, au contraire même, il va tout faire pour qu'on ne sache rien. Dans ce fameux reportage, ils parlent des statistiques ? Ils disent que ce n'est pas forcément "juste" pour s'amuser ? Ils parlent des situations de grande détresse ? Ils font dans la demi-mesure ? Ils tentent d'expliquer, ne serait-ce qu'un chouïa ce phénomène en se basant sur des choses concrètes ? Ils creusent le sujet ? Parce que s'ils se contentent seulement de relayer le truc en disant "oulala quel pauvre monde", c'est seulement du racolage. Et on sait ô combien le racolage est courant à la TV et même à la radio. Je pense qu'il faut sortit un peu des sentiers pour aller voir ailleurs afin de se construire une opinion plus nuancée sur tout ça... C'est dangereux de ne s'arrêter qu'aux apparences. Tiens, ça me fait penser à la célèbre phrase qui dit en gros que "la télévision est l'opium du peuple", je pensais qu'à l'ère du net et des médias un peu plus alternatifs, ça avait changé mais finalement non, on en est encore au même point.

      Supprimer
  2. Je plussoie totalement ton propos ! Je veux dire, a 16/17/18 ans, tu es censé être plus mature, tu devrais avoir pleinement conscience des dangers que "certains jeux" impliquent. Malheureusement je suis effarée de voir justement que tous, n'ont pour la plupart, pas cette maturité là. Pour m'être déjà bourrée la gueule deux-trois fois je dois dire qu'on se sent vraiment minable après ^^. Et je déteste cette perte de contrôle que dissout l'alcool.

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve ce nouveau "jeu" totalement révoltant. C'est désespérant l'ampleur que celui-ci prend ! Tout comme toi, j'en ai également entendu parler il y a quelques jours. Complètement inutile et totalement dangereux. Je ne comprends pas que des personnes puissent s'y amuser... Quelle inconscience !

    RépondreSupprimer
  4. On s'est foutu de ma gueule quand j'ai donné mon avis (qui rejoins le tien) à des potes le week-end dernier, m'en fout, j'assume, c'est pas moi le mouton dans l'histoire!
    Quand à laisser les gens apprendre par eux-même, ce serait bien si ça servait de leçon parfois, mais je ne pense pas que certains aient cette maturité justement...

    RépondreSupprimer
  5. C'est pas bête, c'est clair que plus on en parle plus ça va faire une vague et c'est pas bon ! en tout cas j'en avais 2 qui l'avait fait sur mon compte j'ai trouvé ça naz de chez naz meme si c'etait tres soft mais quand on vois jusqu'ou c'est aller laisse tombé !!!!

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)