lundi 2 décembre 2013

Pénalisation des clients

Bonjour :)

J'ai lu un article. J'étais pas d'accord. J'ai laissé un commentaire mais ça m'a pas suffit. J'ai envie d'écrire un article parce que je sens que c'est ce que je dois faire et que cent mille commentaires sur cent mille articles différents ne m'aideront pas. Alors voilà, je fais un article.

Je ne comprends pas.
Je ne vais pas vous sortir le "y'a certaines putes qui font ça que pour l'argent, qui font ça parce qu'elles veulent" comme un argument. C'est vrai, mais ça doit être un pourcentage tellement faible que j'estime que ça ne peut pas être un argument. Donc je ne vais pas m'en servir comme argument.
Je ne vais pas non plus vous sortir l'argument du "y'aura plus de viols" parce que je suis assez sceptique face à cette phrase en fait. Après tout les putes aussi peuvent être violées. Alors à partir de là je ne suis pas sûre que y'aurait plus de viols sans les putes. Ou alors plus de viols sur les "filles normales", parce que les mecs doivent se dire qu'une pute on la croira pas et qu'il ira jamais en prison pour viol. Alors non, je ne vous sortirai pas non plus cet argument. Et puis il est pas très sympa pour les putes. Dire "on vous garde pour protéger les autres" c'est pas franchement gentil.
Cela dit je ne comprends pas.
L'intérêt.
Je ne le comprends pas.
Arrêter les clients ? Et après ? Une amende ? Et après ? Si je suis une pute j'ai plusieurs clients qui ne se connaissent pas entre eux. Si l'un se fait arrêter j'ai toujours les autres. Mes patrons sont contents et si je suis en libérale je ne perds pas d'argent. Ca change rien.
Bon. Mais quand même. La loi ça fait chier. Donc je fais comme en Suède : je contourne. Je me fais passer pour l'épouse de mon client, on va à l'hôtel, et c'est tout. On fait dire ce qu'on veut aux chiffres. Soit disant ça a baissé en quinze ans là-bas ? Et après ? Soi-disant mes articles ont été lu un peu plus de deux mille fois en Novembre, ça veut pas dire que les gens ont vraiment lu. Ils ont pût ouvrir la page avec d'autres pages, avoir lu d'autres articles, n'avoir plus eu de temps, et avoir fermé ma page. Ou avoir commencé à lire, s'être fait chier comme un rat mort, ou avoir senti qu'ils allaient vraiment finir par s'énerver, et n'avoir pas lu en entier. On fait dire ce qu'on veut aux chiffres. Si le gouvernement suédois veut dire qu'il y a moins de pute il peut. Mais ça sera pas forcément vrai. C'est comme nos chiffres du chômage en France : y'a des économistes qui disent que c'est pas possible. Alors on fait dire ce qu'on veut aux chiffres. Tu parles d'un argument, les chiffres, toi. D'une manif' à cent mille personne selon une source on passe à quatorze fois moins de l'autre côté... y'en a des tas d'autres des exemples comme ça. Alors non, les chiffres des Suédois je n'y crois pas. Pour moi c'est un argument qui vaut autant que "y'a certaine filles qui font ça par choix".
Bon. Puis quand même. Je contourne, je contourne, mais... c'est chiant. Donc je m'en vais. En forêt, loin, où si je crie y'aura personne pour m'entendre, où je ne serais pas en sécurité.
Mais bon. J'aime pas ne pas me sentir en sécurité. Alors je m'en vais. Plus loin. Je passe la frontière. Je vais ailleurs. Là où je suis un peu plus protégée, dans des maisons closes comme en Espagne. Ou là où la loi est moins stricte. Ailleurs.
Cette loi je ne la comprends pas. Ca ne fera pas baisser le nombre de putes (on en parle de la prostitution étudiante ou pas ?) et ça met ses filles dans l'insécurité. Ah mais oui. Que suis-je bête. La sécurité ce n'est pas pour tout le monde. On choisit. Même les gars en prison sont certainement plus en sécurité que ces filles avec cette loi.
Je ne comprends pas.
Gagner du pognon pour l'Etat ? Je ne pense pas. On en est pas encore arrivé là quand même.
Donc je ne comprends pas.
Vraiment.
Réduire la demande pour réduire l'offre ? On en revient à l'argument de la Suède et j'ai déjà expliqué pourquoi je ne le considère pas comme un argument viable.
Arrêter le client ? Sérieusement ? C'est comme ça que vous voulez aider ces filles ? Les étudiantes et celles de l'Est ? C'est comme ça que vous voulez faire ? Bravo. C'est logique. Pour aider les esclaves on a trucidé les esclavagistes. C'est les proxénètes qu'il faut choper. On arrête pas le petit dealer du coin de la rue d'en face : on s'en sert pour choper ses patrons, ceux qui ont les grosses doses, des tonnes et des tonnes. Pareil. Pour aider des filles faut trouver leurs proxénètes, les patrons des patrons des patrons de leurs proxénètes. Faut démanteler le truc un petit peu plus sérieusement qu'avec une loi de pénalisation du client qui n'aidera pas les filles.
Je ne comprends pas cette loi, son but et sa logique. Je dois être con.
Je ne comprends pas non plus les filles qui se disent féministes et qui sont pour cette loi. Parce qu'une féministe c'est censé aider les femmes si je me trompe pas, se battre pour la cause. Cette loi n'aidera pas ces femmes. Bien au contraire.
Quand on se dit que le trafic d'animaux sauvages par la mafia arrive proche de celui des armes on peut facilement imaginer, je pense, que si les mafias ont pensé aux animaux sauvages tels que les tigres de Sibérie et autres raretés ils ont certainement pensé aux putes.
Mais faut réfléchir. Regarder plus loin que le mur à deux mètres de nous, l'escalader pour regarder derrière. Faut se donner les moyens se traquer les méchants, de grimper en haut de l'arbre pour choper les fruits intéressants au lieu d'attendre de ramasser ceux tombés au sol.

Je ne comprends pas.
Alors si quelqu'un plus humaniste que moi, si une fille plus féministe, si quelqu'un passe par-là par hasard et qu'il a compris, alors je veux bien qu'on m'explique, parce que les arguments "pour" que j'entends un peu partout je ne comprends pas. Je dois être con, je sais pas. Mais je ne comprends pas.
On devrait réouvrir les maisons closes, pour plus de sécurité. Oui, c'est un peu de l'esclavage, c'est vrai. Mais au moins les esclaves seraient un peu plus en sécurité.
Enfin bref.
Cette loi je ne la comprends pas. Alors si quelqu'un qui passe par-là veut bien m'expliquer ça serait gentil.


P-.S : on va peut-être me reprocher le choix des photos mais ce n'est pas grave. Je voulais montrer la réalité, enfin une partie, pas mettre une 'tite fleur ou je sais pas quoi. Une pute c'est une pute, point barre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. Merci pour ce blog personnel et tes réflexions ! Il est bon de chercher à comprendre et réfléchir ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne vais pas spécialement pousser le débat. Juste réagir à deux choses. 1. "Gagner du pognon pour l'Etat ? Je ne pense pas. On en est pas encore arrivé là quand même." Euh, le prix des clopes, de l'alcool, les taxes en tout genres, c'est pour qui à ton avis ? :D 2. "Une pute c'est une pute, point barre." Ben non ce n'est pas que ça, c'est une femme, parfois une maman, parfois quelqu'un qui travaille également autre part... Je sais, je suis pénible ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour l'Etat je me doute bien que l'amende va renflouer les caisses mais ce que je voulais dire c'était que ce n'était pas "juste pour ça" qu'ils faisaient la loi, juste pour trouver une source d'argent en plus (enfin j'espère en tout cas) ^^'
      Oui je sais, j'avais vu un reportage où la fille faisait pute justement pour nourrir son fils mais en fait, ce que je voulais dire c'est qu'on peut très bien montrer la réalité, mettre des petites fleurs, des vitrines de magasins avec des chaussures à talons, ou des trucs comme ça, c'est fermer les yeux, c'est comme mettre une photo de poule dans un grand champ pour illustrer la douleur des poules de batterie ou mettre sur les paquets de clopes quelqu'un qui fait du jogging. Une pute ce n'est pas une marguerite des champs, c'est une pute, c'est plus ça ce que je voulait dire. Comme une mère n'est pas une fraise, c'est une mère.
      Non, tu n'es pas pénible, tu mets le doigt là où je me suis mal exprimée ! ;)

      Supprimer
  3. Je te rejoins a 100% parce que ca bug chez moi aussi. Bien sur je suis contre l'esclavagisme, contre ces filles qu'on importe, qu'on brade ici et la, qu'on tabasse et qu'on met sur le trottoir. Mais penaliser les clients, ca ne fera pas chuter les reseaux .Penaliser les clients ca donnera encore une bonne chance aux proxenetes de faire leur sale travail et ce sont les femmes qui en patiront une fois de plus.
    Moi je pense qu'il faudrait proteger les prostitues et les soutenir, defendre leurs droits.

    Merci pour ce texte.

    RépondreSupprimer
  4. Si le sujet t'intéresse, Caroline du blog http://www.penseesbycaro.fr/ a fait deux billets sur le sujet :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement un de ses articles, celui arrivé en sélection je crois, sur lequel je ne suis pas d'accord ;)

      Supprimer
  5. Hé bien cette loi est un premier pas vers la reconnaissance du fait que la prostitution est "anormale" donc elle a le mérite en existant de peut être ouvrir de futures portes alors qu'avant il n'y avait tout simplement rien.

    Donc les féministes qui soutiennent cette loi le font car c'est une avancée, même minime et on ne va pas lui cracher dessus (vu le nombre de gens qui soutiennent l'abolition de la prostitution (c'est à dire peu), autant y aller progressivement et insérer dans le débat public les réalités de la prostitution (plutôt que les fantasmes sur lesquels beaucoup se basent pour juger le sort des prostituées)et avancer plutôt que stagner, c'est tout.

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)