mercredi 25 décembre 2013

Et si on était plus respectueux ?

Bonjour :)

Je resongeais à une discussion que j'ai eu avec une fille de ma classe sur les gens qui écrivent "Algérie/Maroc/Tunisie (ou autre) en force" sur les murs du lycée (faisons comme s'il était normal qu'à 15, 16, 17, 18 ans, des gens écrivent encore sur les murs ^^'). On se disait que _ et là je sens que je dois être prudente en écrivant, s'ils aiment tellement leur pays pourquoi ils n'y restent pas ? Et surtout s'ils n'aiment pas la France qu'est-ce qu'ils foutent là ? Je veux dire... si je vais un jour en Pologne, en Espagne, au Canada, au Brésil, ou que sais-je, et que je me rend compte que je n'aime pas trop y vivre à cause du climat, de la manière de vivre à laquelle je n'arrive pas à m'adapter, ou autre, je ne vais pas rester dans ce pays et encore moins écrire sur des murs _ et les murs d'une école en plus ! _ "France en force" ou "France les meilleurs". C'est très irrespectueux, de une, et de deux si j'aime tellement la France je retourne y vivre et puis c'est tout... Je vois pas l'intérêt d'écrire des choses comme ça sur les murs. Le prof de philo a entendu cette discussion et un peu plus tard dans la journée il est venu me voir et je me suis sentie obligée de préciser que je ne parlais pas des gens venus de Syrie par exemple qui quittaient leur pays parce qu'ils n'avaient pas le choix. Parce que là on parle bien d'un choix. Mon prof a dit qu'on pourrait objecter des choses. Oui, je me doute, tous les points de vue sont discutables ^^'

Le problème c'est qu'ils écrivent ça (et je serai autant pas contente si y'avait écrit "Angleterre en force" ou "Roumanie en force" ou "Japon en force" ou "France en force sur des murs belges, danois, ou autre, c'est indépendant de la nationalité, je tiens à bien préciser ça) sur des murs d'écoles (y'avait la même chose au collège). Ca me dérange aussi quand c'est sur un arrêt de bus, hein, mais une école c'est pas pareil, c'est... c'est une école, quoi (vachement claire tout ça, hmm-mm :P). Avec la fille on se disait aussi qu'en plus s'étaient leurs parents ou leurs grands-parents qui, généralement, avaient immigrés, eux sont Français nés en France et passer deux mois de vacances dans un pays c'est pas pareil que d'y passer un an, d'aller dans l'école, d'y travailler, d'y vivre tout simplement. C'est facile de dire qu'on aime un pays parce qu'on y a passé soixante jours et qu'on n'a pas forcément eu toutes les obligations administratives des gens qui vivent là-bas H24. Alors je sais bien qu'un ado c'est dépendant de ses parents, donc ils ne peuvent pas aller dans "leur" pays tout seul, mais souvent ils ont encore de la famille là-bas, des tantes, des grands-parents, s'ils aiment tellement ce pays où ils ont des origines ils n'ont qu'à demander à la famille qu'ils ont là-bas de les héberger et aller dans les écoles de ces pays-là. On va me dire "plus facile à dire qu'à faire" et "leurs parents vont leur manquer" : y'a des tas de Français qui vivent déjà à l'étranger.

Je ne veux pas que mon propos soit mal interprété donc je vais faire une précision : ce n'est pas du racisme, ce n'est pas dire "renvoyons-les tous chez eux" c'est juste dire que, quand on est dans un pays, qu'on y habita, qu'on y vit, la moindre des choses c'est d'être respectueux envers ce pays. Je ne parle même pas du respect de la loi, juste du respect du pays. Ces gens ils vont à l'école en France, la moindre des choses c'est de respecter l'institution qui va les instruire et peut-être leur permettre de réussir. Encore une fois, si je vais en Pologne pour mes études, ou en Suisse, en Inde ou en Chine, et que je préfère la vie en France parce que je la trouve plus simple, pratique, que je préfère pour telle ou telle raison, je ne vais pas aller imposer mon origine et mon pays. Et si j'écris "France en force" sur le mur de l'université chinoise le gars qui me dira que je suis irrespectueuse et que y'a aussi des universités en France si je suis pas contente aura raison. C'est juste que je trouve ça profondément irrespectueux (même si j'avoue que parfois ma vision du respect est un peu poussée).

Peut-être qu'ils font ça parce qu'ils ont le mal du pays ou qu'ils ne se sentent pas intégrés ou autre, mais en tout cas, pour moi, ce n'est pas une raison. Je trouve que c'est assez révélateur de quelque chose qu'on voit beaucoup pendant les matches de foot notamment : les hymnes nationaux sont sifflés, si des joueurs de l'équipe étrangère ont le ballon ils se font immédiatement huer, etc... quelque part je trouve que c'est un peu le même principe même si je n'ai pas de nom à mettre dessus.

Voilà :)
Désolée de ne pas avoir fait un article plein de rose, de neige, et de petits lapins pour Noël, mais c'est le premier truc qui m'est venu. Et en plus je dois vous gaver avec mes histoires de racisme et de respect à tout bout de champ, pardon.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Tu réfléchis à quelque chose auquel eux-même n'ont pas réfléchi ! Essaie d'entamer le débat avec les intéressés, tu vas voir que ça ne va voler très haut... Ça n'est que de la provoc' gratuite ou au "mieux", l'expression d'un "tu me rejettes pour mes origines, je rejette les tiennes".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile d'entamer le débat avec des gens qui se cachent pour écrire et qu'on ne prend jamais en flagrant délit... ou alors j'écris un petit mot sur une table en salle d'étude xD

      Supprimer
  2. Encore un sujet où je vais faire ma relou de service :-D Déjà je pense qu'il faut distinguer les jeunes qui écrivent "Maroc en force" (au hasard hein), de "Maroc", je trouve ça différent comme démarche. Ensuite, parlons du sport, c'est un sujet qui revient assez fréquemment tout de même et je vais prendre un exemple concret : qu'un turc vivant en France soit un fervent supporter de l'équipe de football de Turquie, ça ne me semble pas irrespectueux, je trouve presque ça "normal". Enfin, je vais terminer par un exemple plus concret encore car là il me "touche" : dans la famille de mon copain, il y a des mauriciens et des réunionnais (entre autres et qui vivent en France, depuis toujours pour les plus jeunes), un cousin mauricien de 15 ans adore son île, sur sa page Facebook il ne parle que de l'île Maurice, il est nostalgique même, parce que depuis sa naissance il y va deux ou trois fois par an, et pour des longues durées lorsque c'est l'été. Est-ce pour autant qu'il est irrespectueux ? Je ne crois pas, il aime son île natale, il a de la famille là-bas, sa propre mère a du mal à s'acclimater ici (cela dit dans le 93 c'est compliqué pour tout le monde xD) ; pour le moment il est scolarisé et fait ses études ici mais c'est quasi certain que lorsqu'il sera plus grand, il voudra sans doute aller vivre là-bas, il déchantera peut-être car c'est loin d'être le paradis qu'on imagine (enfin il doit le savoir ça) mais je ne trouve pas ça irrespectueux... Après c'est vrai que je prends un exemple où ce n'est pas "flagrant", je veux dire par là qu'on voit moins "Maurice en force" sur les murs des écoles que pour d'autres pays ^^ Bref, je me suis un peu égarée, je ne sais pas si j'ai bien collé au sujet mais voilà mon opinion ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je suis d'accord avec toi ! La fille qui, après que l'Algérie se soit qualifié pour le mondial de foot, arborait un drapeau de l'Algérie sur son T-shirt je ne la trouve pas irrespectueuse ! Ce n'est pas ce que je dis ! Tout comme je ne trouve pas irrespectueuse la fille dans ma classe qui a de la famille en Nouvelle-Calédonie, qui poste plein de photos sur FB et tout ça...

      Pour le foot je disais seulement que, soutenir une équipe c'est très bien, et vouloir qu'elle gagne c'est légitime, mais pour moi un hymne national ça ne se siffle pas, ça se respecte ! Ca représente tout un pays ! On ne siffle pas les hymnes nationaux ! Enfin c'est juste du bon sens !
      Je fais aussi une différence entre "Maroc" et "Maroc en force" (mais plutôt minime je crois), d'ailleurs dans l'article je ne parle que du "en force" qui vient après ;) Tout ce que je dis c'est que "Maroc en force" je trouve ça irrespectueux, d'autant plus sur les murs d'une école.

      Supprimer
  3. Oui j'ai bien saisi ce que tu voulais dire. Mais après, comme le dit très justement ton prof de philo, on peut objecter sur certaines choses ^^ Prenons les pays que nous avons colonisé, l'Algérie au hasard, y a quand même tout un contexte à remettre derrière tout ça, toute une histoire et pas vraiment reluisante. Ce que je veux dire par là c'est qu'on ne peut pas s'arrêter à "ils sont irrespectueux" ; d'ailleurs à ton avis pourquoi tu vas voir plus souvent des pays comme l'Algérie plutôt que le Japon sur divers tags ? Moi je vois ceci comme un retour de bâton, une réponse en fait. On s'est comporté comme des porcs avec certains pays, on les a obligé à s'imprégner de notre culture, on les a obligé à apprendre le français, à le parler ou que sais-je encore. Selon moi, tout ceci n'est que la conséquence de ce NOUS avons fait. Et si on veut que cela se passe mieux, il faudrait déjà qu'on reconnaisse nos erreurs, je ne sais pas si toi tu as passé beaucoup d'heures en histoire à étudier la colonisation ou alors plus spécifiquement la guerre d'Algérie, mais moi non, comme si c'était trop honteux... Pas pour rien qu'on l'appelle souvent par d'autres noms comme "la sale guerre" ou "les événements", les mots ont du sens... Bref, tout ça pour dire que ce n'est pas gratuit ce que tu vois, ça ne part pas de rien, c'est même très lourd de sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute bien que ça ne par pas de rien, rien ne par jamais de rien, le mec qui bat sa femme ça peut partir du fait qu'il a été lui-même battu, etc... tout part de quelque chose... On a des choses à se reprocher dans les deux "camps"... je veux dire... peut-être que s'ils ne mettaient pas ces tags sur les murs on ne se sentirait pas "agressés" et peut-être que si les médias et les gens en général étaient moins racistes il n'y aurait pas de tags sur les murs. C'est un cercle vicieux où personne ne veut faire le premier pas parce que tout est de la faute de l'autre.

      Après je pense que si on voit beaucoup de tags pour le Maghreb sur les murs des collèges et lycées c'est parce qu'ils y a plus de Maghrében que de Japonais dans les collèges et lycées. Même si c'est vrai que l'Histoire joue certainement un grand rôle là-dedans.

      Supprimer
    2. Mon propos était le suivant : la majorité des tags que tu verras, ce sera sur des pays où on est allé faire des saloperies sans qu'ils ne nous aient rien demandé. Pour reprendre l'exemple de l'Algérie, ils ont pas demandé à être colonisé, ils n'ont pas demandé à ce qu'on renie leur culture et pourtant on l'a fait parce qu'on se sentait puissants, forts, parce qu'il "faut bien éduquer les sous-humains", j'en passe et des meilleures. Du coup, je ne vois pas ce qu'ils ont à se reprocher. Si nous n'avions pas fait tout ça, il y aurait certes des immigrés mais moins, et ce serait une immigration choisie et non pas subie ; ce qui change énormément de choses. On ne peut en vouloir qu'à nous mêmes, on s'est cru fort, maintenant on paie (et si ce n'est que des tags, ce n'est vraiment pas cher payé ^^). Et c'est totalement évident qu'il y a plus de gens venant d'Afrique du nord que de japonais en France :-D On s'est installé chez eux, on leur a imposé notre langue, ils parlent le français et on leur a vendu la France comme un "rêve américain" pour ceux qui ont réellement choisi d'être là, il est impossible de pouvoir comparer cette immigration avec une immigration péruvienne (au hasard ^^). L'histoire ne joue pas qu'un grand rôle là-dedans car tout cela n'est QUE le fruit de l'histoire... En fait ce que je veux dire, c'est que c'est un peu casse-gueule (excuse moi pour l'expression) de parler de ce phénomène de but en blanc sans passer par la case historique.

      Supprimer
    3. "Du coup, je ne vois pas ce qu'ils ont à se reprocher." Les générations Algériennes (pour reprendre l'exemple) passées n'ont effectivement rien à se reprocher au contraire de nos ancêtres colonisateurs. Mais nous on n'est pas des colonisateurs (moins que les Etats-Unis qui inondent le monde de Coca Cola, d'iPhones et de films, c'est une sorte de "colonisation moderne" même s'il faut employer le mot "colonisation" avec prudence"), je veux dire, nos générations présentes, là maintenant tout de suite, ne sont pas des colonisateurs et je crois que, autant le fils d'un meurtrier n'a pas a payer pour son père, autant nos générations n'ont pas à payer pour les conneries des ancêtres. Peut-être que c'est le retour des choses que "on" mérite mais il faut encore choisir qui est ce "on". Moi je pense que "on" c'est les gens du passé, pas nous. Par contre, nous, notre "mission", c'est d'essayer de récupérer un peu d'honneur et de ne plus être raciste, de "tendre la main" si on veut... Mais notre génération n'a pas a payer pour les générations d'avant, je pense. Mais c'est un cercle vicieux parce qu'a-t-on réellement envie d'aider des gens qui n'ont pas l'air de nous aimer ? Et des gens qui ne nous aiment pas peuvent-ils se mettre à le faire pour qu'on ait envie de les aider à mieux s'intégrer et tout ça... Malheureusement tout le monde n'est pas Mandela.

      Supprimer
  4. waouhhhhh....moi aussi je suis heureuse de te retrouver...je reconnais bien ta façon de dire les choses avec beaucoup de pudeur, mais néanmoins de fermeté...Oui, j'ai bien eu tes coms, mais s'ils n'apparaissent pas aussitôt c'est parce que je les filtre...tu comprendras que, lorsqu'on dit ce que l'on pense...quelques fois ça ne plait pas...et pour éviter les Trolls...je filtre. il y en a même que j'ai bannis après avoir lu des horreurs car ils comprennent tout à l'envers...je vois que toi aussi tu as changé d'hébergeur...tu as raison, c'est tous plus ou moins les mêmes...@bientôt Miss...

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)