mercredi 25 décembre 2013

Et si on était plus respectueux ?

Bonjour :)

Je resongeais à une discussion que j'ai eu avec une fille de ma classe sur les gens qui écrivent "Algérie/Maroc/Tunisie (ou autre) en force" sur les murs du lycée (faisons comme s'il était normal qu'à 15, 16, 17, 18 ans, des gens écrivent encore sur les murs ^^'). On se disait que _ et là je sens que je dois être prudente en écrivant, s'ils aiment tellement leur pays pourquoi ils n'y restent pas ? Et surtout s'ils n'aiment pas la France qu'est-ce qu'ils foutent là ? Je veux dire... si je vais un jour en Pologne, en Espagne, au Canada, au Brésil, ou que sais-je, et que je me rend compte que je n'aime pas trop y vivre à cause du climat, de la manière de vivre à laquelle je n'arrive pas à m'adapter, ou autre, je ne vais pas rester dans ce pays et encore moins écrire sur des murs _ et les murs d'une école en plus ! _ "France en force" ou "France les meilleurs". C'est très irrespectueux, de une, et de deux si j'aime tellement la France je retourne y vivre et puis c'est tout... Je vois pas l'intérêt d'écrire des choses comme ça sur les murs. Le prof de philo a entendu cette discussion et un peu plus tard dans la journée il est venu me voir et je me suis sentie obligée de préciser que je ne parlais pas des gens venus de Syrie par exemple qui quittaient leur pays parce qu'ils n'avaient pas le choix. Parce que là on parle bien d'un choix. Mon prof a dit qu'on pourrait objecter des choses. Oui, je me doute, tous les points de vue sont discutables ^^'

Le problème c'est qu'ils écrivent ça (et je serai autant pas contente si y'avait écrit "Angleterre en force" ou "Roumanie en force" ou "Japon en force" ou "France en force sur des murs belges, danois, ou autre, c'est indépendant de la nationalité, je tiens à bien préciser ça) sur des murs d'écoles (y'avait la même chose au collège). Ca me dérange aussi quand c'est sur un arrêt de bus, hein, mais une école c'est pas pareil, c'est... c'est une école, quoi (vachement claire tout ça, hmm-mm :P). Avec la fille on se disait aussi qu'en plus s'étaient leurs parents ou leurs grands-parents qui, généralement, avaient immigrés, eux sont Français nés en France et passer deux mois de vacances dans un pays c'est pas pareil que d'y passer un an, d'aller dans l'école, d'y travailler, d'y vivre tout simplement. C'est facile de dire qu'on aime un pays parce qu'on y a passé soixante jours et qu'on n'a pas forcément eu toutes les obligations administratives des gens qui vivent là-bas H24. Alors je sais bien qu'un ado c'est dépendant de ses parents, donc ils ne peuvent pas aller dans "leur" pays tout seul, mais souvent ils ont encore de la famille là-bas, des tantes, des grands-parents, s'ils aiment tellement ce pays où ils ont des origines ils n'ont qu'à demander à la famille qu'ils ont là-bas de les héberger et aller dans les écoles de ces pays-là. On va me dire "plus facile à dire qu'à faire" et "leurs parents vont leur manquer" : y'a des tas de Français qui vivent déjà à l'étranger.

Je ne veux pas que mon propos soit mal interprété donc je vais faire une précision : ce n'est pas du racisme, ce n'est pas dire "renvoyons-les tous chez eux" c'est juste dire que, quand on est dans un pays, qu'on y habita, qu'on y vit, la moindre des choses c'est d'être respectueux envers ce pays. Je ne parle même pas du respect de la loi, juste du respect du pays. Ces gens ils vont à l'école en France, la moindre des choses c'est de respecter l'institution qui va les instruire et peut-être leur permettre de réussir. Encore une fois, si je vais en Pologne pour mes études, ou en Suisse, en Inde ou en Chine, et que je préfère la vie en France parce que je la trouve plus simple, pratique, que je préfère pour telle ou telle raison, je ne vais pas aller imposer mon origine et mon pays. Et si j'écris "France en force" sur le mur de l'université chinoise le gars qui me dira que je suis irrespectueuse et que y'a aussi des universités en France si je suis pas contente aura raison. C'est juste que je trouve ça profondément irrespectueux (même si j'avoue que parfois ma vision du respect est un peu poussée).

Peut-être qu'ils font ça parce qu'ils ont le mal du pays ou qu'ils ne se sentent pas intégrés ou autre, mais en tout cas, pour moi, ce n'est pas une raison. Je trouve que c'est assez révélateur de quelque chose qu'on voit beaucoup pendant les matches de foot notamment : les hymnes nationaux sont sifflés, si des joueurs de l'équipe étrangère ont le ballon ils se font immédiatement huer, etc... quelque part je trouve que c'est un peu le même principe même si je n'ai pas de nom à mettre dessus.

Voilà :)
Désolée de ne pas avoir fait un article plein de rose, de neige, et de petits lapins pour Noël, mais c'est le premier truc qui m'est venu. Et en plus je dois vous gaver avec mes histoires de racisme et de respect à tout bout de champ, pardon.

mardi 10 décembre 2013

Ca fait pas rêver ?


Bonjour ! :)

Hier soir, vers 20h53, Touche Pas à Mon Poste sur D8 étant terminé, j'ai allumé la radio sur Europe1 pour écouter la suite de Des Clics et Des Clacs où David Abiker et Guy Birenbaum s'entretenait avec Alix Girod de l'Ain, alias Docteur Aga pour les lecteurs et lectrices de Elle. Et les voilà qu'ils pausent deux questions : pourquoi, alors que les critiques sont régulières, n'y a-t-il pas plus de rondes en couverture ? Et, pourquoi, au nom de la diversité, n'y a-t-il pas plus de Noires, d'Asiatiques, etc. ? Docteur Aga a la réponse : il y a moins de ventes. Parce que les lectrices veulent des gens susceptibles de leur ressembler et auxquels elles peuvent ressembler, parce que notre rêve à toutes c'est d'avoir le ventre plat, les cuisses parfaites, et de pouvoir entrer dans, si possible, au minimum, du 36-38 (en fonction de sa taille, moi, avec mon mètre soixante-seize, ça serait plutôt un 38-40) (oui, moi j'avoue, j'aimerai bien entrer dans un 38-40 et avoir le ventre plat). Alors du coup, comme ça ne fait pas rêver ça ne fait pas vendre et si ça ne fait pas vendre, les journaliste de Elle ne peuvent pas vivre et vont finir à la rue. Ce qui serait quand même dommage étant donné la qualité du magazine (j'avoue, j'ai jamais ouvert un Elle de ma vie).

Du coup je me suis moi aussi posé une question : est-ce que c'est vrai ? Est-ce que moi aussi, si j'avais face à moi deux couvertures de magazine du même mois, aux couleurs identiques mais dont le mannequin sur l'une d'elle ferait du cinquante-deux et sur l'autre du trente-huit je me dirigerais vers la couverture du mannequin qui fait du trente-huit ? Honnêtement je ne sais pas. Adèle est ronde et ça ne me gêne pas. Je veux dire... si j'étais abonnée à un magazine féminin et que je la voyais en couverture ça ne me choquerait pas. Mais la question n'est pas vraiment là au fond. La vraie question c'est : est-ce que si TOUTES les couvertures de l'année représentaient des rondes je ne finirais pas par me désabonner ? J'avoue que c'est une question bizarre, ça fait un peu pas politiquement correct et attend que je vais m'en prendre plein la gueule mais... finalement est-ce que Docteur Aga n'aurait pas un peu raison ? Est-ce que finalement, moi qui n'aime pas ma silhouette comme pas mal de Françaises, si on me donnait des photos de grosses à longueurs d'années je ne finirais pas par en avoir marre et par me sentir "comme elles", quelque part ? Alors que, paradoxalement, je suis un peu "agacée" ou du moins surprise quand je vois la pub de cette marque de vêtement pour laquelle "la mode ne s'arrête pas au 42 – vêtements du 42 au cinquante et quelque" où la fille est quand même plus proche du 42 que du cinquante et quelque ?

Et je me suis posée une autre question : est-ce que si j'avais deux couvertures similaires mais l'une avec une Blanche et l'autre avec une Noire j'irais vers la Noire ? (je parle de filles inconnues, de mannequins à la limite mais pas de stars, je veux dire que si on me propose une couverture avec Lady Gaga et une autre avec Rihanna je vais plutôt aller vers Lady Gaga mais si on propose Selena Gomez et Michelle Obama je vais aller vers Michelle Obama je pense). Est-ce que là aussi, finalement, Alix Girod de l'Ain n'aurait pas raison (et après tout c'est elle qui a les chiffres des ventes, hein) ? Après je parle en général mais je me doute bien que tout le monde n'est pas "raciste" et irait obligatoirement vers la couverture de la fille Blanche. Mais comme a dit Docteur Aga : il y a plus de caucasiennes en France que de Noires. Et finalement les gens, hommes comme femmes, adultes comme ados, veulent des gens qui leurs ressemblent, auxquels ils peuvent s'identifier. C'est pour ça que, je pense, quelque part, ils mettent des Blancs et des Noirs dans les dessins animés, des gens aux cheveux bleus et d'autres aux cheveux "normaux", pour que tout le monde puisse s'identifier. Parce que les petits enfants Noirs je ne pense pas que, et peut-être inconsciemment, ils regardent longtemps les dessins animés avec que des Blancs (mais bon là j'extrapole et je me rends compte moi-même que je viens certainement d'écrire une grosse connerie).

Mais est-ce que finalement tout ça ne relève pas de l'hypocrisie ? On critique parce qu'il faut de la diversité dans les magazines féminins mais quand ils en mettent ça ne se vend pas. Alors ils n'en mettent plus et on se remet à critiquer. Mais le problème c'est que les journalistes de ces magazines doivent aussi gagner leur vie, donc ils doivent vendre leurs numéros et pour ça ils doivent vendre ce qui marche. Alors est-ce que finalement, en plus de cette espèce d'hypocrisie, il n'y aurait pas un peu de politiquement correct, de "il faut représenter tout le monde" ? Alix Girod de l'Ain a parlé de racisme, "parce que les gens sont racistes", je ne pense pas que ce soit du racisme le fait que les numéros où il y ait des rondes ou des Noires se vendent moins. Je pense que c'est parce que les gens cherchent des personnes à qui s'identifier, comme elle le disait juste avant et que, oui, que ça soit politiquement correct ou non, il y a plus de Blanches en France que de Noires et ce n'est pas être raciste de dire ça. Si je dis que dans ma barquette de fruits y'a plus de fraises que de framboises c'est pas pour ça que j'aime pas les framboises. Je crois sincèrement que ça n'a pas de rapport, en tout cas direct, avec le raciste. Je ne suis pas raciste et pourtant je ne suis pas sûre qu'à choisir entre deux couvertures identiques je ne prendrais pas plutôt celle avec la Blanche mince aux courbes parfaites. Parce que je suis Blanche et que je veux être minces et que j'irai plus facilement vers elle.

Et je crois que ça marche aussi dans l'autre sens. Au collège, et un peu au lycée mais j'ai surtout remarqué ça au collège, les élèves Noirs et Arabes restaient entre-eux et les Blancs entre eux, le plus souvent, et rares étaient les groupes mixes et quand ils l'étaient, pour six enfants, il y en avait un Blanc ou un Noir. Parce qu'on va plus facilement vers les gens qui nous ressemblent. Et c'est pas pour ça qu'on est raciste. Par contre je pense qu'il y a la peur du racisme et que c'est pour ça que les "étrangers" restaient entre eux au collège, comme pour se protéger. Et puis encore une fois, de toute façon, on veut s'identifier, c'est comme ça que la consommation marche, que la pub marche, que tout marche.

Voilà. C'est un peu un pavé quand même, j'ai mis quarante minutes à écrire un article qui pose plus de questions qu'il ne propose de réponses, en tout cas c'est l'impression que j'ai et ça fait très bizarre. Qu'en pensez-vous ?