jeudi 28 novembre 2013

Conscience politique

Bonjour ! :)

Je n'y ai repensé qu'aujourd'hui mais ça date d'il y a plusieurs jours voir plusieurs semaines. Sur le coup j'avais levé les yeux au ciel mais je n'avais pas pensé en faire un article et puis, là encore, j'hésite, et puis je me dis que, au pire, si je trouve que ça ne fait pas un bon article, je n'aurai qu'à le supprimer, c'est facile, rapide, et ça coûte rien.

L'autre jour, donc, la fille de la classe la plus communiste qu'on puisse certainement trouver dans le lycée, anti-capitaliste et tout ça, sort : "bah moi oui" quand la prof dit "[...] bon à ce moment-là vous aviez neuf ans, on a peut-être pas de conscience politique à neuf ans".

Ben non. A neuf ans, je pense, qu'on n'a pas de conscience politique. Déjà que si on fait voter les gamins de seize ans ça sera le bout du monde vu la plupart tellement ils parlent pas politique et qu'ils s'en foutent que neuf ans me paraît encore plus jeune mis à côté de ça que le simple "neuf ans". Et si je veux être extrêmement précise dans ma pensée j'ajouterai qu'on n'a pas de conscience politique à neuf ans autre que celle de nos parents. Pour moi ça s'appelle juste du "bourrage de crâne". C'est comme ce qu'on a vu en philosophie, un texte que nous a donné le prof se posait la question de savoir si, pour la croyance religieuse, il n'y avait pas, quelque part, l'influence des parents qui disaient à l'enfant "Dieu existe" ; l'enfant croit ses parents, l'enfant croit sincèrement que Dieu existe, il est religieux, mais il ne croit pas "de lui-même". Au final ça revient un peu à dire que c'est une "croyance artificielle" je crois. Et je serai tenté de dire que c'est un peu pareil avec la conscience politique. L'enfant entend : les méchants patrons etc et l'enfant croit dans les méchants patrons. Parce que l'enfant n'a pas encore développé son propre esprit critique. Même à quatorze-quinze ans l'esprit critique n'est pas tout à fait développé alors à neuf ans...

Après je ne critique pas ses parents, je veux dire... ils n'ont peut-être pas fait exprès. Cette fille est très intelligente, elle a l'air de s'intéresser à beaucoup de choses, elle s'est certainement intéressée à ce que ses parents disaient et au final, comme elle était jeune, elle a assimilé le discours. Je ne compare pas ses parents à Staline et toute la propagande qui va avec, hein ! :P ^^' Mais je pense qu'à neuf ans, aussi sincère qu'on soit quand on dit qu'on pense telle ou telle chose de tel ou tel homme politique, on ne fait que répéter ce que les parents disent. Parce qu'on est jeune et pas parce qu'on est bête. Et quand on grandit, même si notre esprit critique est développé, on a vécu toutes nos années en se battant pour telles causes et on se dirige naturellement vers le même genre de causes.

Je crois qu'il ne faut pas expliquer en long en large et en travers la politique aux enfants. Ils ne faut pas leur donner nos idées, il faut leur expliquer "en gros". Je me rappelle de l'article d'une blogueuse que j'avais lu où la blogueuse disait que sa fille lui avait demandé qui était Nicolas Sarkozy je crois, et elle lui avait répondu que c'était lui qui décidait des choses pour la France (et le soir la gamine a demandé si c'était Nicolas Sarkozy qui avait décidé qu'ils mangeaient des pâtes xD). Et je crois que ce genre de réponses, pas fausses mais pas détaillées, est amplement suffisant pour les enfants. Parce que de toute façon ils vont apprendre que y'a pas qu'un seul bonhomme qui décide, et ils vont aussi apprendre à développer leur esprit critique... J'avais entendu quelque part qu'il fallait toujours répondre à un enfant, même s'il te demande pourquoi la neige est blanche, le ciel bleu, pourquoi les castors ont la queue plate, pourquoi les abeilles butines et pourquoi t'as mis une robe rouge et pas verte, il ne faut jamais leur dire "je ne sais pas". Donc on doit répondre. Mais on peut répondre quelque chose de simple, sans entrer dans ses détails, sans influencer plus l'enfant dans ce qu'il va penser.

Parce que non, pour moi on n'a pas naturellement de conscience politique à neuf ans ! A neuf ans on est au CM1, au CM1 on parle pas politique, on dit pas "dans dix ans je voterai ça !", même si on est intelligent. Peut-être que ma camarade de classe, à terme, aurait pensé comme ses parents à l'âge où elle aurait choisi ce qu'elle pensait, mais, pour moi, sa conscience politique, aussi ancrée qu'elle soit, n'est pas entièrement naturelle, est un peu artificielle.


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Pas tout à fait d'accord. Certes, inconsciemment, les parents nous transmettent leurs valeurs. Mais si tu fais bien attention, TOUT est politique. Quand un mioche fait un caprice pour avoir le dernier iphone hors de prix, c'est de la politique. Quand un mioche dit à un autre dans la cour "tu joues pas avec nous t'es gros/petit/noir/roux/un hibou", c'est de la politique. Quand un mioche arrive dans la cour avec un sachet de bonbons et qu'il en distribue à toute la classe (parfois en oubliant de se servir), c'est aussi de la politique. Quand un mioche en tape un autre parce qu'il a tué une fleur en la cueillant, c'est aussi de la politique. A moindre échelle, peut-être moins consciente, mais politique quand même.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai :) mais par politique j'entendais vraiment le "moi je vote pour" et "Sarkozy c'est un méchant" et tout ça, vraiment la politique "d'adultes", le vote, les primaires, l'Assemblée Nationale et tout ça, en fait ^^'

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)