dimanche 8 septembre 2013

Changer de classe

Bonjour ! :)

Une de mes amies qui est dans ma classe m'a dit qu'elle allait demander à changer. Pas "parce qu'elle s'ennuie avec moi" m'a-t-elle assurée, mais simplement parce qu'à la base, à la fin de l'année dernière, elle a choisi l'option arts-plastiques juste pour être avec ses autres amies (ses "vraies" amies avec qui elle rigole bien et tout ça) et comme elle n'est pas dans leur classe cette année elle l'a un peu mauvaise, du coup (et je pense que je l'aurai mauvaise aussi si j'avais fait un plan de ce genre et que ça avait lamentablement foiré au point de se retrouver avec une fille comme moi : un peu renfermée, pas trop déconnante, et de qui on est pas trop proche et à laquelle on ne sait pas quoi dire). Et moi je dois avouer que je ne sais pas trop quoi en penser. Je ne parle pas du "pas parce que je m'ennuie avec toi", ça on y croit ou pas (moi j'ai décidé d'y croire parce que j'ai décidé d'être la plus optimiste possible cette année mais on peut y voir ce qu'on veut), mais plus du fait même de vouloir changer de classe...

C'est pas que je crois au destin et que donc si elle n'a pas été dans la classe avec les autres c'est que ce n'était pas son destin, mais je pense que le hasard a fait qu'elle n'a pas été dans la classe qu'elle voulait (et s'est retrouvée avec moi par la même occasion (bon, moi je vais pas me plaindre, c'est quasi ma seule amie dans la classe)) et que... comment dire... moi aussi je voulais être dans la classe avec les autres mais pendant toutes les vacances je me suis convaincue que ça n'arriverait pas puisque je n'ai pas pris l'option arts-plastique et donc j'accepte de ne pas être tombée dans la bonne classe... Mon amie m'a dit qu'elle "n'accrochait pas" avec cette classe-là (entre nous je la comprends un peu, moi non plus j'accroche pas trop, mais bon, j'accrochais pas non plus l'année dernière au début et à la fin j'ai dû revoir tous mes préjugés et premières réflexions). Je pense qu'elle n'accroche pas pour deux raisons : la première c'est pour la même raison que moi : objectivement cette classe n'est pas parfaite, y'a pas de grand déconneur pour faire péter un peu le truc (pas le Lourds, hein, le Drôle, parce que les Lourds sont chiants, j'en ai eu un en Seconde (bon, y'avait aussi un Drôle, ça rattrapait un peu le truc, quoi)), y'a des groupes bien définis et chacun reste dans son coin (ça c'est la faute de tout le monde) et puis voilà, quoi... et je crois que l'autre raison c'est qu'elle est trop dans le "je ne suis pas dans la classe que je voulais, cette classe est nulle" et comme elle la trouve nulle à la base elle ne peut pas accrocher.

Je sais pas si c'est mon moi fataliste qui parle mais je serai tentée de lui dire de "laisser pisser le mouton" comme dit la mère d'une amie et d'accepter de ne pas être dans la classe où elle voulait être. Mais je vais pas lui dire parce qu'on n'est pas très proches puis qu'elle veut vraiment être dans la classe avec le reste du groupe et que quelque part je comprends un peu qu'elle veuille partir même si moi je ne le ferai pas parce que déjà je n'aime pas le changement et aller dans une autre classe ça va me perturber (petite nature, bonjour !) et puis je pense que... enfin... je veux retenter l'expérience de l'année dernière : autrement dit faire voler les a priori et pouvoir vous dire à la fin de l'année que je m'étais bien foirée en collant l'étiquette "peste" à plusieurs filles (par exemple) (bon par contre y'a un mec que je pourrai jamais blairer, je sais pas, sa tête me revient pas, son sourire, son regard quand il sourit, sa voix, sa façon de se tenir, son humour (et pourtant en humour je suis plutôt bon public), franchement je peux pas, c'est... c'est... je peux pas) (le pire c'est que je l'avais dans ma classe l'année dernière... bref, pardon).

Et puis je ne sais pas si changer de classe c'est la solution. Pour moi parce que déjà l'année dernière je n'étais pas vraiment intégrée dans le groupe, j'étais plutôt un peu à l'écart et un peu dedans, un pied à l'extérieur et un autre à l'intérieur, et je crois que ça sera pareil cette année si je change de classe et donc je ne sais pas si c'est une bonne manœuvre au final. Et pour elle (non, je ne dis pas ça parce que je ne veux pas qu'elle parte pour ne pas avoir à me retrouver toute seule, j'ai passé ce genre de réactions y'a un moment ^^') parce que je pense que... comment dire... qu'elles soient super amies c'est super, c'est génial, c'est chouette, seulement ça peut aussi décevoir (oui, je sais, c'est parce que la peau va vieillir qu'on ne peut pas se tatouer) et euh... comment dire... je crois que plus on grandit plus les grands groupes qu'on a s’écrèment. Il me faut un exemple parlant... bon... v'voyez le Tour de France ? Au début y'a beaucoup de coureurs dans l’échappée, c'est sympa, on prend bien les relais, on est tous amis, c'est chouette, c'est le monde des bisounours. Et puis après ben... tout le monde veut gagner puis les mecs, surtout si y'a du vent, ils commencent à fatiguer un peu, et puis on aide plus trop les autres parce que s'ils sont fatigués c'est bon pour nous. Et là la grosse échappée de quinze coureurs s'écrème : les plus frais et les moins fatigués gardent le rythme, les autres se font engloutir par le peloton et à la fin ils ne sont plus que cinq environ. Je crois qu'en amitié c'est pareil. Tu peux commencer avec un grand groupe (genre t'es ami avec tous les gens de ta classe) et après plus tu grandis plus tes goûts et ta personnalité s'affirment et plus tu te rapproches de certaines personnes et t'éloignes d'autres. Et que donc que peut-être qu'au final si mon amie va dans la classe avec les autres mais qu'un décalage s'est déjà fait ben ça va péter comme une échappée sur le Tour de France... En même temps c'est vrai que si elle change pas de classe elle saura jamais...

Je me dis aussi que, quelque part, si elles sont vraiment amies elles trouveront des moyens de faire des trucs ensemble pour se voir ; les devoirs ensemble, du shopping, un petit ciné par-ci par-là, des sorties photos, sport, vacances, manger ensemble à la cantine, etc... et qu'elles n'ont pas besoin d'être dans la même classe même si c'est vrai que ça aide. Mais elles ont déjà la chance d'être dans le même lycée, moi j'ai deux amies et un ami qui ne sont pas dans les mêmes lycées (et l'une carrément dans une autre ville) alors si au moins on était dans le même lycée je me plaindrais pas, voilà.

Désolée pour ce pavé pas très intéressant, je vais m'arrêter là, j'crois xD

Source photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. j'aimerais savoir dans quelle classe, tu es, toi????

    RépondreSupprimer
  2. Et puis aussi, elle ne pourra pas toujours "changer de classe" sous prétexte qu'elle ne sent pas bien. Tu ne penses que c'est peut-être aussi parce qu'elle ne fait pas "d'efforts d'intégration" ? En seconde je voulais changer de classe et finalement je ne l'ai pas fait, je suis allée vers un groupe de filles. On ne peut pas toujours être avec ses amies. Du coup, elle changé de classe ou pas ? Et toi comment te sens-tu ?

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)