samedi 21 septembre 2013

"L'inspiration n'est pas interdite"

Bonjour !

Comme tous les jours ces derniers temps, vers seize heure je n'avais toujours pas d'article et je désespérai plus ou moins. Quand, tout à coup, je lis sur un blog, en gros "plagiat interdit, mais pas l'inspiration". Ça m'a rappelé mes années Skyrock quand je lisais sur des blogs fictions "Interdit à l'inspiration". J'ai envie de dire... encore heureux que l'inspiration soit permise. Pour mes propres textes je m'inspire de ce que je lis, vois, entends, j'ai des idées qui viennent des mangas, des livres que j'ai lu, des films... l'inspiration c'est pas juste voir un albatros voler et écrire sur lui, on est aussi influencer par tout ce qu'on a lu, par les mythes, les légendes, qu'elles soient françaises, suédoises, ou congolaises. Les vampires, par exemple, à la base, ce sont des légendes, les loups-garous aussi, et les fantômes se sont des gens qui ont cru voir des trucs bizarre alors qu'il ne s'agissait peut-être que de reflet sur une vitre et pas de personnes derrière la vitre. Encore heureux que l'inspiration soit permise ! Elle est inconsciente le plus souvent. Je dis le plus souvent parce que Jun Mochizuki qui a écrit le manga Pandora Hearts a dit qu'elle avait voulu réer une histoire sur la base d'Alice au Pays des Merveilles. Les chanteurs parlent d’influence, citent des noms, et à eux on leur dit rien... un chanteur n'a jamais mis en sous-titre de son album "inspiration interdite". Mais dès qu'on publie une histoire sur internet c'est direct "inspiration interdite". On croit rêver.

Par contre je suis d'accord pour dire que parfois la limite entre inspiration et plagiat est floue. Je suis aussi d'accord pour dire que le plagiat c'est nul, ça se fait pas, tout ça tout ça, mais redescendons sur Terre deux minutes : là t'es entrain de lire sur un ordinateur (au pire en smartphone), peut-être que c'est un Mac, mais peut-être pas, parce que les Mac sont très cher et qu'on peut pas tous se le permettre (moi j'ai un Acer (voilà, comme ça vous savez tout de ma vie xD)), ben à ton avis c'est qui qu'a inventé le premier ordi ? Apple. Et c'est qui qui s'en est inspiré ? Tous les autres. Et pourtant personne a vraiment gueuler. Tu gueules ontre le plagiat mais est-ce que tu suis avec assiduité l'affaire Apple/Samsung ? Comment-ça "c'est pas pareil" ? Mais bien sûr que si ! C'est une affaire de plagiat, tu devrais gueuler contre Samsung (ou contre Apple, mais choisis ton camp ! :P). Ce que je voulais dire c'était qu'il faut un peu relativiser. J'ai déjà vu une fille qui avait copié le nom et le design d'un autre blog, même la photo d'un de ses articles. Je me suis dis "c'est dommage de faire ça, ça n'a aucun intérêt, pas très maligne la minette". Mais c'est tout. Et quand je vois un lien "elle m'a plagié" (bon, j'avoue, plus courant sur Skyrock que dans le monde des adultes), que je clique, et que je vois que, ouais, effectivement, elle lui à pris deux phrases et cinq idées mais c'est tout, ça me fait un peu rigoler quand même.

Là on va me jeter des pierres et dire que je prône le plagiat, que je le défens, qu'on aimerait bien m'y voir... J'admets, si on plagie l'une de mes nouvelles je vais l'avoir mauvaise. J'admets aussi que c'est pour ça que j'aime pas trop envoyer mon roman (bon, euh, roman, même pas encore le septième chapitre de terminé ! ^^'). Oui, j'admets, si ça m'arrive, enfin quand ça m'arrivera et que je le découvrirai le l'aurai mauvaise. Mais qui serait content de se faire plagier ? Cela dit, comme dit plus haut, je pense qu'il faut relativiser. Tous les plagiats ne sont pas des vols d'habillage et de noms de blog, tous les plagiats ne vont pas aussi loin et je crois que, enfin, en me basant sur mon vécu de blogueuse, la plupart du temps c'est les idées des articles et des reprises d'arguments. Mais, on va pas se mentir, les sujets sont un peu toujours les mêmes et les arguments aussi. Les journalistes par exemple tournent toujours tous plus ou moins sur les mêmes sujets et quand ils organisent des débats les deux parties ont toujours plus ou moins les mêmes arguments. Est-ce que les journalistes se tapent dessus à coup de plagiat ? Non. Là tout de suite je viens de lire un article d'une blogueuse qui parlait de son couple mixte, est-ce que si demain je décide de reprendre le sujet elle va hurler au plagiat ? Non, je ne pense pas. Plein de youtubeuses ont fait des vidéos sur "les erreurs à ne pas faire en maquillage", est-ce que si une énième blogueuse s'y met on va lui dire qu'elle plagie ? Non, on va lui dire que ce n'est pas original et que plein l'ont déjà fait, mais pas qu'elle plagie. Je crois qu'il y a vraiment un moment où faut respirer et se demander si, objectivement, on s'est fait plagier ou pas. Ou si c'est juste un peu d'inspiration, un "tiens je vais faire ça aussi".

Qu'en pensez-vous ?

jeudi 5 septembre 2013

Et pourquoi pas Français(e) ?

Bonjour !

Ce matin je m'en voulais un peu de ne pas avoir publié hier, du coup je me suis promis de réfléchir à un sujet pour ce soir et j'ai fini par trouvé. Bon, en réalité j'ai pas eu à beaucoup réfléchir puisque le sujet m'est tombé tout cru dans le bec quand, à plusieurs bancs du mien, plusieurs filles Noires et un garçon d'origine maghrébine (je sais, certaine personnes n'aiment pas quand on précise ce genre de choses, seulement, ici, ce n'est pas un détail sans importance), discutent et quand, l'une d'elle, demande à l'autre "d'où elle vient". Les réponses fusent : "Maroc", "je suis Algérien, et toi ? — Congolaise", "Moi Sénégalaise", etc. Je les écoute encore un peu puis je me tourne vers un ami en lui faisant remarquer qu'aucun de ces Secondes ne répond "j'suis français(e) mais mes parents/grands-parents sont Congolais" (par exemple) et que je trouve ça bizarre parce que je suis sûre que dans le groupe il n'y en a pas beaucoup qui sont effectivement né dans leur pays d'origine et que sur les cartes d'identité de la majorité d'entre eux il y a écrit "français". Je ne comprends pas. Leurs parents ou grands-parents ont certes immigrés mais eux ils sont né en France, pourquoi ils ne se considèrent pas Français ? Quand ma mère me disait que dans sa classe (ses élèves ont 7-8 ans) les gamins disaient "je vais aux pays pendant les vacances" alors qu'ils étaient Français je me disais qu'ils étaient jeunes et que leurs parents les avaient élevé dans une certaine euh... "condition", enfin vous voyez, quoi (j'espère que vous voyez parce que le premier mot auquel j'ai pensé, et le bon, j'arrive pas à remettre la langue dessus !). Mais que des ados ne se considèrent pas Français ça me ""choque"", disons... surprend plus. D'autant plus que beaucoup d'adultes passent dans les médias (ou écrivent des articles) pour dire que non, ce n'est pas parce qu'ils sont Noirs qu'ils ne sont pas Français, que leurs famille n'est pas Française depuis longtemps, etc...

J'ai écouté encore un peu leur conversation après que mon ami m'est demandé si j'avais des origines (je n'en ai pas) et que je relance par un "et toi". L'une des filles dit que l'année dernière (ou celle d'avant encore, je ne sais plus) elle était la seule Noire de sa classe et que quand on parlait de racisme tout le monde se tournait vers elle. Elle dit aussi qu'elle a du mal à s'intégrer dans sa classe parce qu'elle a l'impression que les autres la regardent bizarrement "comme si elle avait volé quelque chose" d'après ses propres mots. Et là déjà je comprends mieux... si elle ne se sent pas intégrée elle ne peut pas se sentir Française, forcément... Du coup je me demande si la faute n'est pas un peu à la tout le monde ? Aux médias d'une part (parce qu'ils sont un peu fautif dans tous les sujets de société puisqu'ils sont partout autour de nous), des Blancs d'autre part, qui peuvent avoir des pensées-réflexe raciste (ça m'arrive assez souvent, de ressortir des clichés, et après je me dis "roooooh Melgane t'abuses !", et d'une dernière part aux "étrangers" qui, j'ai remarqué, se mettent souvent ensemble... enfin c'est-à-dire que, au collège déjà, j'avais remarqué que souvent les groupes d'amis étaient assez... homogènes : des groupes de Blancs et des groupes de Noirs-Maghrébins, qu'ils n'étaient pas vraiment "intégrés"/mélangés, comme si en se mettant ensemble ils se protégeaient les uns les autres des attaques des Blancs... Du coup on entre un peu dans un cercle vicieux. Les Blancs continuent de penser à leurs clichés stupides, de faire parfois des réflexions pas très malignes, et les Noirs continuent de se mettre ensemble pour se protéger... Alors bien sûr il y a des exceptions ! Au collège parmi mes amies il y avait deux Noires, hein, mais je parle d'une manière générale (je déteste ce genre de sujets où faut marcher sur des oeufs, j'ai sans cesse peur qu'on prenne mal mes propos je trouve ça horrible, ça me stresse xD). Ce que je veux dire aussi, en parlant de cercle vicieux, c'est que si les Noirs ne se sentent pas intégrés ils vont continuer de ne pas se sentir Français et de dire "je suis Congolais/Sénégalais/Camerounais/etc" et les Blancs vont continuer de penser qu'un Noir est forcément un étranger (je parle toujours d'une manière générale ^^).

Je trouve ça dommage qu'ils ne se sentent pas Français... que pour eux un Français se soit un Blanc, que si t'es Blanc tu es Français et que tu ne peux pas venir d'Afrique du Sud... c'est bien beau de vouloir intégrer tout le monde etc, de clamer haut et fort qu'on n'est pas un pays raciste, mais si ces "étrangers" ne se sentent pas Français c'est bien qu'il y a une raison. La fille dans la cours elle n'a pas dit "j'arrive pas à un me faire des amis, ils se connaissent tous déjà, ça me fait chier", elle a dit : "j'arrive pas à m'intégrer". C'est pas anodin, ça, comme mot, "intégrer". Y'a bien quelque chose derrière (oui, là on entre dans la partie psychologie de comptoir xD), quand même, je trouve... Alors voilà, Algérien, Tunisien, Marocain, Sénégalais, Congolais, et pourquoi pas Français ?

Source photo

Oui, des joueurs de foot, parce que je trouve que c'est une bonne image. Dans l'équipe de France y'a pas que des Blancs...